Etude : téléphoner au volant pertube la circulation

Le par  |  4 commentaire(s)
interdiction mobile

Selon une études, les personnes téléphonant au volant de leur véhicules contribuent à perturber la fluidité de la circulation et à générer plus de ralentissements.

interdiction mobileD'après une étude publiée par un professeur de psychologie de l'Université de l'Utah, les personnes qui utilisent leur téléphone portable tout en conduisant allongent la durée moyenne du trajet du domicile au bureau pour l'ensemble des conducteurs empruntant la même route.

En effet, pour David Strayer, qui a supervisé l'étude, les conducteurs qui téléphonent en même temps, même avec un kit mains-libres, roulent à 3 km/h de moins que le reste du trafic et interagissent moins bien avec le flux des véhicules. Sur un temps de trajet d'une heure par jour, cela rajouterait 20 heures inutiles par an.

" Lorsque vous téléphonez tout en conduisant, cela vous prendra plus de temps pour aller d'un point A à un point B, et cela ralentira également les autres conducteurs ", explique Joel Cooper, doctorant en psychologie qui a participé à l'étude.

" Le conducteur impliqué dans sa conversation tend à rouler moins vite et a des réactions plus lentes. Les autres automobilistes restent bloqués derrière lui et tout le monde paie le prix de son manque de concentration ", indique David Strayer.


Manque de concentration et perte de temps
L'étude estime qu'un conducteur qui téléphone met 3% de temps en plus pour parcourir le même trajet qu'un automobiliste sans téléphone. En estimant qu'un conducteur sur dix utilise son téléphone tout en conduisant, cela finit par jouer significativement sur l'ensemble du trafic, pouvant aller jusqu'à 5 à 10% du temps de trajet de l'automobiliste moyen.

Il faut cependant noter que l'étude a été réalisée sur simulateur PatrolSim et que, de l'environnement clos à la pratique réelle, il peut y avoir un décalage par rapport aux valeurs annoncées. D'autre part, l'expérimentation a porté sur un petit échantillon de 36 étudiants placés dans des situations variables de trafic ( de faible à dense ) et soumis à des limitations de vitesse différentes selon les cas.

La simulation a fait en sorte de ralentir régulièrement une file et d'en dégager une autre afin de déterminer si un conducteur concentré sur sa conversation téléphonique était en mesure de s'adapter aux modifications du trafic.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #194095
Pas besoin de faire une etude pour ca. Suffit juste de conduire en ville pour s'en rendre compte. Les gens qui restent 3 plombes à un rond-point, à un feu... alors qu'il y a personne...
Le #194109
Alors, je me pose une question..Ou se trouve la difference entre utiliser un kit main libre pour telephoner et le fait de tenir une conversation avec son passager ???
Le #194112
ben le passager lui qu'en il en a rien a faire de ce que tu dit il te balance "allez c'est vert roule"
Le #194148
@pilou59
gros LOL
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]