Très haut débit : Bruxelles veut réduire les coûts

Le par  |  6 commentaire(s)
fibre-optique

La Commission européenne a lancé une consultation publique afin de réduire le coût du déploiement du haut et très haut débit en Europe.

La stratégie numérique pour l'Europe a pour objectif que tous les Européens disposent d'un accès au haut débit d'ici 2013. D'ici 2020, le débit de connexion devra être de 30 Mbps pour tous et de 100 Mbps pour au moins la moitié des foyers européens.

Une stratégie ambitieuse à laquelle la Commission européenne est attachée, justifiant qu'une " augmentation de 10 points de pourcentage de la pénétration du haut débit correspond à 1 à 1,5 point de pourcentage de croissance de l'économie ".

Mais le coût de déploiement est élevé, en particulier en matière de génie civil avec par exemple des tranchées à réaliser pour la pose d'un réseau de fibre optique. Ces travaux de génie civil peuvent représenter jusqu'à 80 % du coût total.

La Commission européenne part donc en quête d'idées pour les réduire les coûts. Une consultation publique a ainsi été lancée jusqu'au 20 juillet 2012. Dans un communiqué, Bruxelles identifie quelques points noirs : " le manque de coordination des projets de génie civil, la réutilisation insuffisamment développée des infrastructures existantes et l'absence de coopération entre les différents acteurs ".

fibre-optique" Par exemple, les sociétés de distribution d'eau et d'énergie et les entreprises ferroviaires ont souvent leurs propres infrastructures et lancent des chantiers sans coordination préalable avec les sociétés de télécommunications. De plus, le déploiement du haut débit est entravé par les procédures longues, opaques et complexes nécessaires à l'obtention des droits de passage et de tous les permis nécessaires au niveau national ou local ", écrit la Commission européenne.

En France, l'Autorité des télécoms avait estimé fin 2011 à 21 milliards d'euros sur quinze ans le coût de la couverture complète du territoire national en fibre optique, dont près de 2 milliards déjà investis pour les grandes agglomérations les plus rentables pour les opérateurs.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #952661
Ah bon, parce que "bruxelles" a une stratégie, maintenant ? Rien que ça ? Ils ne se la pètent pas un peu à nos dépend, par hasard ?
Le #952681
Ils se rendent compte maintenant que les travaux sont pas coordonnés. Ca fait plus de 20 ans qu'on voit des routes fraichement goudronnées ou vertes dans le mois pour y passer des gaines, puis ré-ouvertes pour y passer autre chose ....
Anonyme
Le #952751
Et par satellite cela ne sera pas mieux ?
Le #952971
Et si on améliorait encore le débit en centre ville pendant que 80% de la population ne dépasse même pas le 512kb/s...
Le #953061
atlnet62 a écrit :

Et par satellite cela ne sera pas mieux ?


trop de latence
Anonyme
Le #967941
tiseult a écrit :

atlnet62 a écrit :

Et par satellite cela ne sera pas mieux ?


trop de latence


Ok, mais ils vont ameliorer ca

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]