Pédophilie : Google et autres sous surveillance ?

Le par  |  7 commentaire(s)
Parlement_europeen

Plusieurs parlementaires européens ont signé une déclaration afin que les moteurs de recherche soient placés sous surveillance dans le cadre de la lutte contre la pédophilie sur Internet.

Parlement_europeenLa déclaration écrite numéro 29 porte sur la " création d'un système européen d'alerte rapide contre les pédophiles et les auteurs d'abus sexuels ". Selon cette déclaration, " Internet offre une grande liberté d'action aux pédophiles et aux auteurs de harcèlements sexuels, en les mettant sur le même pied que les honnêtes citoyens et en les rendant difficilement identifiables même pour l'autorité publique ".

Si le membre du Parti Pirate suédois, Christian Engström, s'est ému de cette déclaration, c'est surtout parce qu'elle menace selon lui le respect de la vie privée et la liberté sur Internet. Elle comporte en effet une proposition qu'il juge dangereuse en demandant à la Commission européenne d'étendre la directive 2006/24/CE aux moteurs de recherche.

Cette extension est souhaitée pour " contrer avec rapidité et efficacité la pédopornographie et le harcèlement sexuel en ligne ". Un tel souhait est problématique dans le sens où ladite directive porte sur la " conservation des données générées ou traitées dans le cadre de la fourniture de services de communications électroniques accessibles au public ou de réseaux publics de communications ".

Une rétention des données Google et autres moteurs avec des répercussions bien éloignées par rapport au but initial recherché. Christian Engström indique que la déclaration n° 29  a déjà reçu la signature de 324 parlementaires, alors que 369 sont nécessaires pour une adoption. En soulignant le chapitre consacré aux moteurs de recherche qui aurait été passé sous silence dans la quête de signatures, il demande aux parlementaires de retirer leurs signatures s'ils estiment avoir été leurrés.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #651171
personnellement, je trouve que c'est plutot un coup d'épée dans l'eau. Les pédophiles vont'il vraiment utililiser un moteur de recherche pour trouver leur ...(mettez le terme que vous voulez ici, personnement je trouve ça dégueulasse)

ils vont plutot utiliser faceBook, les messengers, IRC et surtout les forums de discution où il se sont fait donner l'addresse personne à personne ou par un chat
Le #651191
+1

c'est aussi pour cela que l'on trouve pas ces sites pédophiles quand on essaie, et donc via des moteurs de recherches.
Le #651391
ils sont sur des .gouv.fr

hein fred...qui irait les chercher là....

Le #651411
lol, se serais génial un bon scandale, un député avec des photos pédo sur son pc
Le #651441
C'est des vieux comme en France (qui n'ont jamais utilisé internet) qui font les lois européennes ?
Qui as déjà trouvé du contenu pédophile avec google ???
Soit ils sont très nuls, soit le but est ailleurs !
Le #651451
+1 pour l'agent mulder lol

le but ou la vérité, est ailleurs.
Le #651531
Eh ben voyont, surveiller les moteurs de recherche
Encore une excuse pou fliquer tout le monde, avec la belle et nouvelle mission: trouver les pédophiles.
Les pédophiles continueront à être des pédophiles, même avec une surveillance militaire de la toile.
Si on commençait par punir les parents qui laissent leurs enfants aux mains des prédateurs. Je parle du tourisme pédophile, parce que les agressions sexuelles qui se déroulent au sein d'une famille, la surveillance d'internet ne le dévoilera jamais.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]