L'UE doit dynamiser son secteur Recherche et Développement

Le par  |  5 commentaire(s)
drapeau Europe UE

Le manque d'investissements en Recherche et Développement parmi les entreprises européennes pourrait menacer la compétitivité de l'Union, a mis en garde la Commission européenne.

Drapeau europe ueSelon un rapport relayé par Silicon, le part du Produit Intérieur Brut utilisée pour le domaine de la Recherche et du Développement en Europe n'a pas bougé depuis les années 90. En moyenne, 1,84 % du PIB serait alloué à ce secteur et si ces tendances se confirment, la Chine rattrapera l'Europe d'ici 2008.

Contrairement à l'Union européenne, le Japon, la Chine et la Corée du Sud ont tous augmenté leur part de R&D dans le PIB, et ce manière constante. Selon la Commission, on n'aura jamais autant vu de distribution de connaissances que lors de ces dernières années.

D'après Janez Potocnik, commissaire chargé de la science et de la recherche, il est nécessaire que les entreprises investissent dans le savoir si elles veulent être à l'avant-garde, et les gouvernements doivent jouer leurs rôles. Le déficit des efforts engagés dans la R&D par rapport aux Etats-Unis est resté le même, ajoute la Commission qui l'explique par le fait que les investissements privés en R&D ne soient pas aussi élevés à cause de la structure industrielle.

La Commission souligne notamment que l'Union devra faire face aux pays émergents comme la Chine. Pour cela il faudra suivre l'exemple des pays investissant le plus en R&D ( plus de 2 % du PIB ) en Europe, à savoir l'Autriche, l'Allemagne et la Finlande.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #174673
Normal dans une Europe ou c'est le chacun pour soi
Le #174682
Déja, le probléme et du cotés des gros industrielle, pour qui le recherche n'est plus la nouveauté, la nouveauté c'est les marketteux qui la font, ce revient moins chére que de nouvelle technique.

Un certains nombres de ces entreprises touches des sommes de l'états pour payé ces recherché, pour certains domaine c'est du 100%, or une partie non négligable de ces recherche, ne sont là que pour faire du chiffre, ca fait bien de le rapport, et aussi au niveau des impots.

Pour ce genre de projet"bouche troue", le cahier des charges et tellement audela de l'états de l'art, qu'ils sont suprie lorsque la recherche donne des résultats exploitable.
Ils sont même embété car pas de budget de prévue pour la phase production, alors le projet et abandonné et ne sert plus qu'a bloqué les concurrents, avec des brevets(bien sûre sans remboursé l'états, malgrés le contracts le stipulant, les personnes les surveillant étant des amis, même école).

Certaines recherches finissent même par étre vendue a l'étrangé, en particulier les USA, par des responsables de ses société, mais en leurs nom propre(ca rapporte plus que de la revente de fourniture de bureau).

Bref il faut faire du ménage dans la recherche, plus précisement sur l'aspect de gestion financiére(avec tous leurs parasites), les résultats seront meillieurs pour moins d'argent, ou pour la même sommes de grosse avancé sont possible.
Le #174687
@Liberté
Bienvenue dans le monde capitaliste et les entreprises privées
Anonyme
Le - Editer #174696
Quand on aura compris qu'investir dans la recherche n'est pas une dette a court terme mais un investissement a long terme, alors peut etre que ca changera...
Le #174710
Vous inquiétez pas, avec Pécresse à la recherche on va bientôt être trop arriérés pour en reparler, fini les soucis
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]