UE : les tarifs de roaming à la baisse dès cet été

Le par  |  2 commentaire(s)
drapeau europeen

Le Parlement Européen a approuvé le 23 mai le projet visant à réguler les frais liés au roaming en imposant des plafonds aux opérateurs mobiles.

Drapeau europeenLe Parlement Européen a approuvé le 23 mai le projet visant à réguler les frais liés au roaming en imposant des plafonds aux opérateurs mobiles. Les utilisateurs de téléphones portables à l'étranger pourront appeler vers leur pays d'origine à un coût réduit de 30 à 40% par rapport aux tarifs actuels.

Les coûts exorbitants constatés lors d'appels depuis l'étranger ont incité Viviane Reding, commissaire européen chargée des Télécommunications, à proposer un projet encadrant les modalités de facture de ces types d'appel. Une résolution était souhaitée pour l'été 2007, ce qui devrait être le cas puisque la ratification définitive est prévue le 7 juin.

Nos confrères de ZDNet.fr indiquent que le règlement pourrait être publié au Journal Officiel dès le 29 juin prochain, avec application immédiate dans toute l'Union Européenne. Les abonnés mobiles français devraient bénéficier ainsi d'une réduction du coût autour de 40%.


Instauration d'un plafond
Alors que le coût actuel de la minute à l'étranger est généralement facturé environ 1 euro, les nouvelles dispositions imposent un plafond de 49 cents d'euro HT pour les appels envoyés depuis l'étranger vers le pays d'origine ou au sein du pays visité et un autre de 24 cents d'euro HT pour les appels reçus depuis l'étranger. Ces limites seront encore abaissées de quelques centimes en 2008 - 2009.

La réduction est significative mais pas autant qu'espérée initialement. Viviane Reding souhaitait initialement aligner le tarif de roaming sur le prix des communications nationales (de l'ordre de 20 cents d'euro par minute en France). D'autre part, ces réductions ne touchent que les communications voix. Les services de données et les SMS ne sont pas concernés par les dispositions.


La GSMA regrette cette décision
Du côté de la GSM Association ( GSMA ), qui représente un ensemble d'opérateurs mobiles, on réagit vivement à la décision européenne en indiquant qu'elle n'est pas nécessaire et que les coûts ont baissé de 29% depuis 2005. La GSMA estime que la mise en place d'un cadre rigide tel qu'imposé par l'Europe sera à terme moins avantageuse pour les abonnés par rapport à certaines grilles tarifaires des opérateurs mobiles.

Elle souligne également que les prix du roaming ont connu une baisse significative depuis 2005 par les lois naturelles de l'économie de marché, alors que les nouvelles contraintes vont provoquer des distortions de ce même marché, tuant le principe de concurrence entre les opérateurs. Le délai d'un mois entre l'approbation et la promulgation semble aussi trop court pour permettre une information efficace aux consommateurs.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #172584
"Tuer le principe de concurrence entre les opérateurs"

La bonne blague, la nouvelle loi n'interdit à aucun opérateur de faire des tarifs + bas que le plafond imposé...
Le #172585
Forcement, des que tu touches aux operateurs, ils sont pas contents, faut pas pousser hein.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]