UE : harmoniser le spectre mobile des services de demain

Le par  |  0 commentaire(s)
Europe logo pro

La Commission européenne met en place un plan d'harmonisation des fréquences mobiles afin d'assurer à tous les Européens un accès au très débit mobile.

Europe logo proEn Europe, on se prépare comme ailleurs à l'arrivée du très haut débit mobile ( il a déjà commencé à faire ses premiers pas en Europe du Nord ) et on veut s'assurer que les réserves spectrales, cette ressource rare, ne manqueront pas.

La Commission européenne vient de dévoiler un programme d'harmonisation sur cinq ans qui doit permettre d'atteindre cet objectif et de fournir à terme un accès haut débit mobile aux régions isolées d'Europe, pour lesquelles l'installation d'infrastructures fixes n'est pas possible ou trop coûteuse.

Cette harmonisation doit également permettre de tendre vers un marché unique des télécommunications en Europe. Pour ce faire, les Etats membres doivent prendre les mesures pour distribuer d'ici 2012 les fréquences sur les bandes ayant déjà fait l'objet d'un accord au plan européen ( réutilisation des bandes 900 / 1800 MHz, bande 2,5 GHz et plage 3,4-3,8 GHz ) et ouvrir l'accès à la bande 800 MHz ( issue du dividende numérique ) d'ici le 1er janvier 2013.

Le programme propose aussi un cadre pour optimiser la gestion des fréquences, via l'efficacité spectrale, les nouvelles technologies, la neutralité de service et la concurrence. Les usages mutualisés doivent être encouragés tandis que la partie réglementaire doit faire l'objet d'une homogénéisation dans toute l'Europe.


Préparer un marché unique des télécommunications en Europe

Cela va demander une gestion coordonnée des ressources et des usages pour les pays limitrophes, qui doit se jouer entre régulateurs nationaux, pour assurer un fonctionnement transparent des services mobiles des deux côtés des frontières. Cette étape va obliger les fabricants à s'organiser pour assurer une interopérabilité, avec à la clé une réduction des coûts dans un marché unique européen des télécommunications.

La Commission européenne veut également s'assurer que des ressources seront réservées à des domaines sensibles, comme la recherche, le système de positionnement par satellite Galileo, la protection environnementale, les transports, la sécurité publique ou les systèmes de communication d'urgence.

C'est donc un vaste plan de passage au haut débit mobile qui se prépare dès à présent et pour lequel la Commission européenne veut gommer tous les obstacles qui pourraient freiner son déploiement.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]