ExoMars : Schiaparelli s'est crashé à cause d'un bug informatique

Le par  |  15 commentaire(s)
Schiaparelli ExoMars

L'Agence Spatiale Européenne continue son enquête pour tenter de définir pourquoi son atterrisseur Schiaparelli s'est finalement crashé sur Mars au lieu de se poser sans encombre. Et les premières pistes renvoient vers un bug informatique.

Avec sa mission ExoMars, l'ESA souhaitait tester un nouveau système d'atterrissage permettant de placer des objets assez lourds et encombrants sur des planètes ou astres dont l'atmosphère offre une densité assez faible. Malheureusement, le système prévu par l'agence n'aura pas fonctionné comme attendu, et le module Schiaparelli s'est finalement écrasé, percutant le sol martien à plus de 300 km/h.

ExoMars 1

Passée la déception, l'ESA a lancé une enquête pour tenter de déterminer les causes du crash afin de faire évoluer sa procédure d'atterrissage. Et selon les premiers éléments, il apparait qu'un bug informatique est à l'origine d'une partie de l'incident.

Le problème est intervenu 4 minutes et 41 secondes après le début de la descente dans l'atmosphère : le bouclier thermique et le parachute se sont éjectés trop tôt. Les rétrofusées, censées réduire la vitesse de chute, se sont par ailleurs éteintes au bout de 3 secondes seulement, contre 30 secondes selon la procédure programmée : l'ordinateur de bord pensait que le module s'était posé alors qu'il se situait encore à 2 ou 4 km du sol.

Si le scénario du bug informatique s'avère, cela pourrait signifier que l'ESA dispose d'un système d'atterrissage potentiellement fonctionnel. Il faudra reproduire l'expérience pour déterminer si le système est véritablement efficace ou s'il pose effectivement problème.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1929915
"l'ESA dispose d'un système d'atterrissage potentiellement fonctionnel." ???

Il s'est crashé, et leur système contient peut-être un bug... C'est pas ce que j'appelle "potentiellement fonctionnel", loin de là même...
Le #1929919
ca fait beaucoup de problème cumulé pour cette procédure d'atterissage
Le #1929920
J'ai pas compris l’intérêt de cette mission. Ils ne pouvaient pas faire leurs tests sur Terre, ou sur la Lune ? Au lieu d'envoyer leur truc à 7 mois d'ici.. ?
Le #1929927
zorglub123 a écrit :

"l'ESA dispose d'un système d'atterrissage potentiellement fonctionnel." ???

Il s'est crashé, et leur système contient peut-être un bug... C'est pas ce que j'appelle "potentiellement fonctionnel", loin de là même...


C'est la preuve que tu n'y comprends pasgrand chose....
Le #1929928
Vikingfr a écrit :

J'ai pas compris l’intérêt de cette mission. Ils ne pouvaient pas faire leurs tests sur Terre, ou sur la Lune ? Au lieu d'envoyer leur truc à 7 mois d'ici.. ?


Le truc n'est pas parti seul sur Mars... Une sonde d'étude scientifique s'est mise en orbite (avec succès!) en même temps.

Quant à la raison de faire les tests sur Mars: ça valide les conditions réelles (que ce soit de transport, ou sur place...). Et rien ne peut les remplacer sur Terre ou sur la Lune, ce ne sera jamais identique. Ne doute pas pour autant qu'aucune simulation n'a été menée avant la mission.


Le #1929931
Ils ont aussi subi l'attaque sur mars ???
Le #1929939
Hm, plus qu'à trouver la ligne de code qui a foiré o/
Le #1929956
Vikingfr a écrit :

J'ai pas compris l’intérêt de cette mission. Ils ne pouvaient pas faire leurs tests sur Terre, ou sur la Lune ? Au lieu d'envoyer leur truc à 7 mois d'ici.. ?


Pour faire simple :
La densité de l'atmosphère est plus faible sur mars que sur la terre ou G=1.
Ceci explique la raison de l'expérience in situ.

Le #1929980
Safirion a écrit :

Hm, plus qu'à trouver la ligne de code qui a foiré o/


et son auteur, qui sera envoyé aussitôt sur Mars pour des tests grandeur nature
Le #1930083
yotta a écrit :

Vikingfr a écrit :

J'ai pas compris l’intérêt de cette mission. Ils ne pouvaient pas faire leurs tests sur Terre, ou sur la Lune ? Au lieu d'envoyer leur truc à 7 mois d'ici.. ?


Pour faire simple :
La densité de l'atmosphère est plus faible sur mars que sur la terre ou G=1.
Ceci explique la raison de l'expérience in situ.


La densité de l'atmosphère et l'accélération de la gravité n'ont pas grand chose à voir il ne faut pas tout mélanger

Mais il est vrai que les deux sont plus faibles sur Mars.

Sur Terre:
densité de l'atmosphère au niveau de la mer 1,2kg/m3, g = 9,8 m/s²
Sur Mars:
densité de l'atmosphère au niveau moyen: on ne sait pas exactement, mais si on corrèle avec la pression atmosphérique en tenant compte de la composition prévue, on s'attend à ce que ce soit très faible (mais il y a trop d'inconnues pour donner une valeur précise). Et g = 3,7 m/s²
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]