Test F1 2010

Le par  |  0 commentaire(s)
F1 2010 - Logo

Cela fait un bout de temps que la Formule 1 n’avait pas fait l’objet d’une exploitation large la faute à un Sony trop passif. La firme nippone, ancienne détentrice des droits de F1, s’est reposée sur ses acquis et n’a jamais cherchée à prendre des risques. Désormais aux commandes, Codemasters n’a qu’un seul objectif : satisfaire les amateurs de sensations fortes.

Dans le fond, F1 2010 reste conceptuellement identique à la concurrence et nous propose de participer à différents Grand Prix. Mais ce dernier est disponible sur trois supports et ne se limite pas aux consoles de Sony. Le jeu cherche à retranscrire fidèlement l’univers de la F1 et englobe bon nombre d’aspects autrefois ignorés par les développeurs.

Le titre de Sony par exemple se limitait en un enchaînement basique de courses,  F1 2010 se veut plus complet et proche de la réalité. Le mode carrière nous propose d’incarner un jeune pilote fraichement débarqué cherchant à se faire remarquer dans cet impitoyable monde sportif. A bord d’une monoplace modeste, le joueur devra tout faire pour remplir les objectifs de l’équipe.

F1 2010 - Image 19 F1 2010 - Image 17

A force de gravir les échelons, ces exigences internes gagneront en importance et les remplir lui permettra à terme de rejoindre les meilleures équipes. Le rythme du mode carrière est lent et il faut passer des dizaines d’heures avant de pouvoir diriger une équipe d’ingénieurs et leur donner des indications quant aux innovations technologiques à privilégier.

Une carrière peut durer trois, cinq ou sept saisons, un délai excessivement long pour maitriser le concept. Un Grand Prix ne se résume pas seulement à la course finale, sont aussi à prendre en compte les essais libres et les séances de qualification divisée en trois phases. Le joueur a donc d’innombrables occasions pour peaufiner sa technique.

F1 2010 - Image 14 F1 2010 - Image 16

Il est heureusement possible de faire varier la longueur des Grand Prix et d’effectuer seulement un dixième des tours. Bénéficiant de la licence officielle de la FIA, Codemasters a pris le soin de modéliser fidèlement les dix-neuf circuits et vingt-quatre véhicules de la saison 2010 de F1. De ce côté-ci, on ne peut que saluer le travail des artistes.

Ils ont fait preuve d’un travail d’orfèvre en modélisant ces environnements virtuels excessivement proches de la réalité. Ce souci du détail est présent sur l’ensemble des circuits et véhicules, pas seulement les plus renommés. Les fans pourront donc visiter une ville de Singapore plus vraie que nature ou bien arpenter les routes ensablées du circuit de Yas Marina à Abu Dhabi.

F1 2010 - Image 15 F1 2010 - Image 18

Une légère composante sociale est présente permettant de faire le lien entre les médias et les pilotes qui auront le choix de répondre positivement ou négativement durant des conférences de presse et autres entrevues. D’apparence, F1 2010 a tout d’un classique jeu de F1 hormis les quelques ajouts sociaux et professionnels.

Il se distingue en fait par ses sensations au volant, des sensations tout à fait impressionnantes. La vue cockpit est idéale pour se faire une idée de la sensation de vitesse procurée par un tel bolide, une sensation proche de la réalité. Dompter une F1 est un exercice difficile qui demande patience et observation.

F1 2010 - Image 9 F1 2010 - Image 8

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Questions / Réponses high-tech
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]