Apps et accès aux données : Facebook réfléchit

Le par  |  3 commentaire(s)
Facebook-apps-permission

Facebook a finalement décidé de suspendre la possibilité donnée aux applications tierces d'avoir accès à l'adresse physique et au numéro mobile d'un utilisateur. Le réseau social réfléchit à une solution via laquelle l'utilisateur ne risque pas d'être pris en traître.

Facebook-apps-permissionEn fin de semaine dernière, Facebook a annoncé une mise à jour de son Graph Social afin que les applications tierces ( et des sites externes ) puissent avoir accès à encore plus de données utilisateurs personnelles. En l'occurrence, si un utilisateur a rempli dans son profil les champs correspondant à son adresse postale et son numéro de téléphone mobile, l'accès à ces informations peut lui être demandé lorsqu'il installe une application. Une possibilité qui n'aura pas fait long feu.

En dépit de l'accord explicite que l'utilisateur doit fournir, cette possibilité a suscité de nombreuses craintes, notamment de la part d'acteurs de la sécurité informatique comme Sophos. Pour l'éditeur britannique, il s'agissait d'une aubaine à exploiter pour les cybercriminels afin de récupérer des données sensibles via des applications malveillantes. De telles données pourraient être revendues à des sociétés de démarchage publicitaire ou utilisées pour du spam SMS.


Ce n'est que partie remise
Face à ces craintes, Facebook vient de faire volte-face, ou du moins de se donner un peu plus de temps pour mieux mûrir sa solution. Le réseau social n'en démord pas, les bénéfices pour l'utilisateur sont réels : " partager simplement l'adresse et le numéro mobile avec un site d'e-commerce pour rationaliser le processus de commande, s'enregistrer pour des alertes à la minute sur des offres spéciales à recevoir directement sur le téléphone mobile ". Des bénéfices supposés qui ont été mis en attente.

" Nous avons reçu des retours utiles selon lesquels nous pourrions informer plus clairement les utilisateurs quand ils donnent un accès à ces données. Nous allons apporter des changements afin d'aider à s'assurer qu'ils partagent uniquement ces données quand ils ont l'intention de le faire "

, écrit Douglas Purdy, le responsable des relations avec les développeurs chez Facebook.

En attendant ces changements, le partage pointé du doigt est suspendu. Le problème est finalement surtout que la masse des utilisateurs Facebook a tendance à cliquer à la va-vite, et en l'occurrence, il  leur suffisait de cliquer sur un  bouton Autoriser. Une manière plus fastidieuse de procéder mais aussi plus raisonnée, consisterait à faire le choix des données à partager avec l'application en les sélectionnant ( sans qu'elles soient bien évidemment pré-sélectionnées ).

Facebook rappelle par ailleurs que dans les paramètres de confidentialité facilement accessibles depuis le menu Compte, un tableau de bord concerne les applications et sites Web pour connaître la manière dont l'information est partagée.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #739461
Vu ce que les gens acceptent déjà de facebook ils n'auront pas de mal à le faire passer un peu plus tard.
Le #739531
y'a une solution simple.

Faire comme moi ne donner que des information totalement bidon.

Une adresse qui sert de poubelle, des fausse infos sur l'adresse ect.....
Seul la date de naissance je laisse pour mon anniv
Le #739621
ou alors, pas de facebook du tout.

Je suis actuellement suivi par des "pseudo organisme automasturbatoire de recherche d'emploi" et c'est pas un réve : un gars qui veut te recruter va bien voir ton facebook !

Ou comment se tirer une balle dans le pied !!!!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]