Facebook : un outil de censure délégué à des tiers ?

Le par  |  10 commentaire(s)
Facebook-logo

Le réseau social Facebook aurait développé un outil de censure pour les fils d'actualité dans certaines zones géographiques. Il s'agirait d'une initiative pour préparer un retour en Chine.

D'après une information du New York Times, Facebook a discrètement mis au point un logiciel pour empêcher des publications d'apparaître dans le fil d'actualité d'utilisateurs du réseau social. Cet outil de censure aurait un ciblage géographique. Il ne serait pas opéré directement par Facebook mais par un tiers, et en l'occurrence un possible partenaire chinois.

Facebook-HQCet outil aurait en effet pour but de permettre au réseau social d'effectuer son retour en Chine où il est bloqué depuis 2009. Le patron de Facebook, Mark Zuckerberg, n'a jamais caché son intérêt pour ce vaste marché où il s'est rendu à plusieurs reprises, et jusqu'à apprendre le mandarin pour séduire Pékin.

Facebook vend de la publicité à des entreprises chinoises depuis son bureau de Hong Kong, mais son réseau social fait face au strict contrôle d'Internet par les autorités de l'Empire du Milieu. Déléguer un outil de censure à la Chine pourrait brouiller le message public envoyé par Facebook au reste du monde et ferait l'objet de dissensions internes.

Une porte-parole de Facebook a déclaré qu'aucune décision n'a été prise concernant l'approche en Chine. Selon le New York Times, l'outil de censure décrié ne serait qu'une piste parmi d'autres et pourrait ne jamais être mis en pratique.

Outre ses propres conditions d'utilisation, Facebook répond aux demandes de pouvoirs publics et de forces de l'ordre afin de limiter l'accès à des contenus. Au second semestre 2015, ce sont près de 56 000 contenus pour lesquels l'accès a été restreint. C'est la France qui a été le pays le plus concerné pour des contenus négationnistes et faisant l'apologie du terrorisme, ainsi que des images en rapport avec les attentats de novembre 2015 à Paris.

Avec l'outil de censure évoqué par le New York Times, le pouvoir de censure serait sans véritable contrôle.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1934836
L'idée d'une censure par région n'est pas dénuée de sens.
Nous les français pourrions enfin mettre des images de tétons ou bien l'origine du monde, sans se faire bannir; les américains pourraient vendre ou afficher leurs breloques nazis, ou produits à base de THC.

Mais là, c'est un bon deal qui se prépare entre facebook et les Etats. Tu me laisse faire du business avec la pub, en échange, je te fournis les outils pour choper facilment les dissidents politiques, les homosexuels, les drogués...
Le #1934843
Si facebook autorise la censure de contenus par les états, facebook va perdre des marchés plutôt qu'en gagner.
Le #1934846
ahtur a écrit :

Si facebook autorise la censure de contenus par les états, facebook va perdre des marchés plutôt qu'en gagner.


Bof ... Les internautes vont se plaindre de ne pas voir certains contenus ?

Comment pourraient-ils se plaindre s'ils n'ont jamais vu ce type de contenus.

Pour eux ca sera la norme.
Le #1934850
FRANCKYIV a écrit :

ahtur a écrit :

Si facebook autorise la censure de contenus par les états, facebook va perdre des marchés plutôt qu'en gagner.


Bof ... Les internautes vont se plaindre de ne pas voir certains contenus ?

Comment pourraient-ils se plaindre s'ils n'ont jamais vu ce type de contenus.

Pour eux ca sera la norme.


Ben si tu postes un truc et qu'il disparaît ou que tes contacts te disent en mp qu'ils ne le voient pas, tu te doutes d'un truc quand-même...
Le #1934851
ahtur a écrit :

FRANCKYIV a écrit :

ahtur a écrit :

Si facebook autorise la censure de contenus par les états, facebook va perdre des marchés plutôt qu'en gagner.


Bof ... Les internautes vont se plaindre de ne pas voir certains contenus ?

Comment pourraient-ils se plaindre s'ils n'ont jamais vu ce type de contenus.

Pour eux ca sera la norme.


Ben si tu postes un truc et qu'il disparaît ou que tes contacts te disent en mp qu'ils ne le voient pas, tu te doutes d'un truc quand-même...


Mouai
Le #1934875
ahtur a écrit :

FRANCKYIV a écrit :

ahtur a écrit :

Si facebook autorise la censure de contenus par les états, facebook va perdre des marchés plutôt qu'en gagner.


Bof ... Les internautes vont se plaindre de ne pas voir certains contenus ?

Comment pourraient-ils se plaindre s'ils n'ont jamais vu ce type de contenus.

Pour eux ca sera la norme.


Ben si tu postes un truc et qu'il disparaît ou que tes contacts te disent en mp qu'ils ne le voient pas, tu te doutes d'un truc quand-même...


Après, la platerforme est privée tout de même, ils peuvent en définir les règles.
C'est pas une plateforme gérée par l'état.
Le #1934878
skynet a écrit :

ahtur a écrit :

FRANCKYIV a écrit :

ahtur a écrit :

Si facebook autorise la censure de contenus par les états, facebook va perdre des marchés plutôt qu'en gagner.


Bof ... Les internautes vont se plaindre de ne pas voir certains contenus ?

Comment pourraient-ils se plaindre s'ils n'ont jamais vu ce type de contenus.

Pour eux ca sera la norme.


Ben si tu postes un truc et qu'il disparaît ou que tes contacts te disent en mp qu'ils ne le voient pas, tu te doutes d'un truc quand-même...


Après, la platerforme est privée tout de même, ils peuvent en définir les règles.
C'est pas une plateforme gérée par l'état.


Ce n'est pas ce que dit la dernière phrase de l'article.
Le #1934916
Le #1935007
Ils peuvent censurer tout ce qu'il veulent : ça n'empêchera pas les fous d'étaler leur propagande malsaine sur le net. Cela étant, censurer n'est jamais innocent. A partir du moment où c'est un tiers qui décide de ce qui est bon et mauvais pour vous, on sait très bien que ça finira tôt ou tard en dictature !
Regardez chez nous : à quelques mois de nos présidentielles, l'UPR, qui s'est développée sur les réseaux sociaux et l'internet est blacklistée de tous les grands média français, alors que ce parti politique de 13400 adhérents mi-novembre, est en pleine ascension, et n'est ni raciste, ni xénophobe, ni négationniste.
Pas besoin d'être savant pour se rendre que nos grands média nous mentent et nous manipulent depuis des années, et de plus en plus.
Rappelons que M. Trump aux USA s'est fait élire contre les média américains, tous féodés à l'oligarchie de Mme Clinton. Il n'est donc pas exclue que assistions exactement au même phénomène en France dans quelques mois...

Le #1935237
Hansi a écrit :

Ils peuvent censurer tout ce qu'il veulent : ça n'empêchera pas les fous d'étaler leur propagande malsaine sur le net. Cela étant, censurer n'est jamais innocent. A partir du moment où c'est un tiers qui décide de ce qui est bon et mauvais pour vous, on sait très bien que ça finira tôt ou tard en dictature !
Regardez chez nous : à quelques mois de nos présidentielles, l'UPR, qui s'est développée sur les réseaux sociaux et l'internet est blacklistée de tous les grands média français, alors que ce parti politique de 13400 adhérents mi-novembre, est en pleine ascension, et n'est ni raciste, ni xénophobe, ni négationniste.
Pas besoin d'être savant pour se rendre que nos grands média nous mentent et nous manipulent depuis des années, et de plus en plus.
Rappelons que M. Trump aux USA s'est fait élire contre les média américains, tous féodés à l'oligarchie de Mme Clinton. Il n'est donc pas exclue que assistions exactement au même phénomène en France dans quelques mois...


La liberté d'expression sur le web, ça fait peur parfois ....
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]