Fraudeurs confondus via Facebook : le réseau social porte plainte

Le par  |  6 commentaire(s) Source : Reuters
Facebook-logo

Facebook conteste des mandats trop larges qui ont permis un accès à des messages privés et autres données de plusieurs centaines de ses utilisateurs. Des fraudeurs qui ont eu affaire à la justice américaine.

Dans plusieurs cas de fraude, le parquet de New York a obtenu des millions de dollars en s'appuyant sur des mandats pour l'accès à des centaines de comptes Facebook. L'information glanée sur le réseau social a conduit à 130 actes d'accusation pour des fraudes à la sécurité sociale.

Parmi ceux-ci, des fonctionnaires de police et des pompiers. Plus de 90 des accusés ont plaidé coupable et ont accepté de débourser au total une somme de plus de 18 millions de dollars. Les mandats ont notamment permis d'avoir accès à 381 photos d'utilisateurs de Facebook, des messages privés et d'autres informations de leurs comptes.

Mais pour Facebook, ces mandats sont allés beaucoup trop loin et ont violé la Constitution. Le réseau social estime qu'ils ont couvert un périmètre trop large et a décidé de porter plainte. Une initiative notamment soutenue par Google, Microsoft ou encore Twitter.

La plainte sera examinée en décembre. À son échelle, c'est une nouvelle manière pour un acteur comme Facebook de jouer le chevalier blanc en matière de défense de la protection des données personnelles et montrer ostensiblement qu'il œuvre en ce sens.

Ce n'est pourtant pas toujours le sentiment qui est donné avec des conditions d'utilisation qui ont jadis souvent été obscures et remaniées à maintes reprises. Mais plus que jamais, il faut rassurer les utilisateurs et en conquérir sans cesse de nouveaux.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1815150
Bref : Facebook (et Google, Microsoft ou encore Twitter) peut et veut espionner tout ce que vous faites alors il tente de se racheter une bonne morale de façade vis à vis du public en poursuivant en justice le parquet de New York.

Le #1815151
Les misères ou ennuis de FB ne m'effleurent même pas
Cette news me fait doucement sourire
Le #1815178
Pour faire rire rien de mieux aller les gugus encore un petit tour sur fb et autre.
Le #1815215
Et dire que l'on s'insurge pour protéger des fraudeurs qui nous font les poches. Ils fraudent, on les attrape. Moi, ça ne me dérange pas. En plus s'ils sont trop cons pour frauder et le montrer sur leur profil... ils n'ont qu'à s'en prendre à eux seuls. Si Facebook attaque, c'est qu'il a alors peur que els cons, qui le nourriseent, arrêtent de poster de peur de se faire choper.
Le #1815227
C'est le cimetiere qui se moque de l'hopital, là...

Leur cas n'est plus a defendre, ni d'un coté, ni de l'autre.

http://windows.microsoft.com/fr-fr/windows/microsoft-services-agreement
Le #1815251
Le problème avec les services gratuits, c'est l'habitude de s'en rendre dépendant. Aujourd'hui, quelqu'un qui débute en informatique peut plus facilement prendre tout de suite les bonnes habitudes puisqu'il est plus évident de connaître le bon du mauvais. Mais quand ça commencé le gratuit, on ne s'attendait pas nécessairement à ce qu'on constate maintenant.

Si j'aurais été un débutant aujourd'hui, je n'aurais jamais utiliser les webmails gratuits et plutôt utiliser un nom de domaine avec un hébergeur afin de garantir une adresse électronique avec mes propres politiques d'utilisations. Au pire aller, avoir son domaine et utiliser un service de courriel gratuit qui accepte les noms de domaines comme adresse. Comme ça, si tu déménages, tu gardes ton adresse quand même et ainsi, il n'est pas recyclé.

Je lance l'idée à ceux et celles qui débutent. En plus, ça fait plus professionnel comme service.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]