Facebook: Sarkozy peut avoir autant d'amis qu'il le souhaite

Le par  |  0 commentaire(s)
Facebook_Nouvelle_Page_Accueil

Le réseau social Facebook, qui annonce une nouvelle page d'accueil, n'impose aucune limite en termes de nombre d'amis pour les profils publics réservés à des personnalités parfois politiques comme le président français de la République et son homologue américain.

Facebook_Nouvelle_Page_AccueilFacebook s'apprête à proposer dès la semaine prochaine à ses 175 millions d'utilisateurs une nouvelle page d'accueil (image ci-contre). A priori pas de changements susceptibles de soulever la fronde de certains utilisateurs comme cela a été le cas par le passé mais juste plus de contrôle qui leur est offert afin de faire le tri parmi les informations qu'ils désirent afficher via des filtres s'appliquant également aux applications.

Le fil d'actualités va également être amélioré afin d'afficher en temps réel les activités de ses amis avec toujours cette notion de contrôle sur le contenu. Un outil de publication pourra mettre à jour le statut, les articles, les photos...  directement dans le fil d'actualités. Enfin, un panneau sur la droite de la page d'accueil affichera du contenu en relation avec les activités des contacts.


Sarkozy peut devenir votre meilleur ami sur Facebook
Perçus comme une réponse à Twitter, Facebook va également inaugurer de nouveaux profils réservés aux personnalités et organisations dont le fonctionnement est similaire aux profils conventionnels. Pour ces personnages publics, ou du moins ceux qui se chargeront de maintenir le profil, c'est la possibilité de partager du contenu avec leurs amis déclarés en les tenant informés de toute nouvelle activité (directement dans leur profil), et ce sans la limite des 5 000 amis.

Un peu moins d'une trentaine de ces profils publics sont réservés au groupe de rock U2, au cycliste Lance Armstrong, à CNN ou encore au gouverneur de Californie Arnold Schwarzenegger, au président des USA Barack Obama (déjà adepte de Twitter) ainsi qu'au président français Nicolas Sarkozy qui était déjà présent sur Facebook.

On peut aussi imaginer que ces pages publiques serviront de moyens de promotion pour certaines sociétés, à l'instar de Microsoft qui détient 1,7 % de Facebook.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]