Pourquoi Facebook réduit le rôle de l'humain

Le par  |  4 commentaire(s)
Promobot

Les descriptions des sujets tendances sur Facebook ne seront plus écrits par des humains. Le rôle des algorithmes prend clairement le pas. Un changement qui va permettre une extension de cette fonctionnalité au niveau mondial. Il intervient après une polémique.

La fonctionnalité Trending (ou Populaire) de Facebook a été introduite en 2014 - pas encore en France - avec pour objectif d'aider les utilisateurs à découvrir des conversations considérées comme intéressantes et pertinentes qui se déroulent sur le réseau social. Facebook annonce du changement pour cette fonctionnalité.

Elle devient ainsi davantage automatisée et ne nécessitera plus le recours à des personnes afin d'écrire des descriptions pour les sujets tendances. Autrement dit, ce rôle de l'humain est sacrifié au profit des algorithmes. Cela étant, des personnes impliquées dans le processus s'assureront que les sujets tendances demeurent de " haute qualité. "

" Une procédure plus algorithmique nous permet de mettre à l'échelle les sujets tendances pour couvrir davantage de sujets et les proposer à davantage de personnes dans le monde sur la durée ", justifie Facebook. Il faut donc maintenant s'attendre à voir débarquer les sujets tendances dans d'autres pays que les États-Unis.

Dans la pratique, plutôt qu'un résumé d'un sujet tendance, l'utilisateur verra un hashtag ou un mot clé avec le nombre de personnes qui parlent d'un sujet particulier sur Facebook (les mentions et partages). Un survol ou un clic sur un sujet permettra d'en apprendre plus via un extrait du contenu. La liste est toujours personnalisée en fonction de facteurs dont les Pages aimées, la localisation et les contenus populaires.

Facebook-Trending-avant-apres

Trending avant et après

Le changement intervient après une polémique outre-Atlantique suite à un article de Gizmodo. Facebook a été accusé de supprimer régulièrement dans les sujets tendances des articles en rapport avec des personnalités conservatrices. Pointé du doigt pour une censure des informations de sites conservateurs, Facebook avait réfuté les accusations.

Aujourd'hui, Facebook réaffirme n'avoir trouvé " aucune preuve de biais systématique ". Le changement apporté aux sujets tendances ne permettra cependant pas d'évacuer les doutes désormais ancrés dans l'esprit de certains. Ils n'existeront plus concernant les descriptions des sujets tendances mais quand est-il exactement concernant une intervention pour s'assurer d'une haute qualité ?

La réponse de Facebook est que son équipe se conformera strictement à ses lignes de conduite qui ont été mises à jour. L'exemple donné pour un sujet tendance de haute qualité est qu'il est en relation avec une actualité en cours dans le monde réel.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1919194
Mmmmhhh, j'en encore plus envie de m'inscrire !
Le #1919363
skynet a écrit :

Mmmmhhh, j'en encore plus envie de m'inscrire !


Après, tu sais, tu peux l'utiliser comme tu veux, comme simplement pour faire des conversations à plusieurs

Le #1919374
Par rapport au déploiement "dans d'autres pays que les États-Unis", je suis sûr que j'ai déjà vu cette flèche plusieurs fois, notamment devant les noms de personnalités venant de décéder.
Le #1919386
"avec pour objectif d'aider les utilisateurs à découvrir des conversations considérées comme intéressantes et pertinentes qui se déroulent sur le réseau social"

De manière générale, j'évite toute hiérarchisation de l'information et toute influence trop visible (par exemple en passant par les pages racines d'un site comme GNT au lieu d'utiliser la liste brute d'actualités, ou le flux RSS).

Je trouve que vous ne faites pas votre travail d'esprit critique dans le texte que je cite. Facile, essayez d'imaginer qu'on parle plutôt de VKontakte, réseau social russe. Là d'un coup votre esprit critique se rallume, et vous allez rajouter naturellement des "soi-disant" et autres réserves d'usage.

Parce qu'après tout, il s'agit ni plus ni moins d'orienter les centres d'intérêt occupant le "temps de cerveau disponible" vers des sujets sélectionnés (aux dépends d'autres du coup). Et là ça ne surprendra personne si on n'y trouve aucun sujet dérangeant pour le pouvoir (je n'ai pas dit "le gouvernement").
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]