Des prédateurs sexuels sur Facebook, selon le Connecticut

Le par  |  7 commentaire(s)
facebook-logo.png

Des enquêteurs du Connecticut, aux Etats-Unis, étudient actuellement " au moins " trois cas d'individus déjà condamnés pour des délits à caractère sexuels et s'étant enregistrés sur le portail FaceBook.

Facebook logo pngCes enquêteurs ont " découvert des contenus et des images inappropriés " sur le réseau Facecook, indiquent nos confrères du Times selon des propos du procureur général Richard Blumenthal relayés par Associated Press.

Cette enquête est toujours en cours et des responsables officiels ont demandé à Facebook de supprimer les profils incriminés. Selon les propos du directeur de la sécurité du réseau communautaire, Chris Kelly, il n'est pas au courant de cette affaire mais la compagnie a reçu un certain nombre de retours et supprime en général les profils moins de 72 heures après avoir mené ses propres investigations.

" Nous voulons être un bon partenaire des Etats en essayant de résoudre ce problème de société ", a précisé Kelly, ajoutant : " Nous travaillons avec eux depuis un moment désormais, et nous cherchons à faire perdurer ce partenariat fructueux ".

Facebook n'est pas le seul réseau communautaire à être touché par la prolifération de prédateurs sexuels, puisque MySpace est vivement critiqué sur ce sujet depuis de nombreux mois.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #179003
Il paraitrait même que des prédacteurs sexuels parcours nos routes et nos villes depuis plusieurs millénaires...

Mais que fait la police ?

htétépé://quefaitlapolice.samizdat.net
Le #179007
@xJCx : il parait même qu'ils habitent dans des maisons que des gens acceptent de leur louer / vendre, qu'ils font leur courses dans des supermarchés qui acceptent de les servir,....

Une news de plus pour relayer la paranoïa internet....

De une, il s'agit de délit "purgés" à priori, et je suis pas vraiment pour le fait de condamner à vie une personne, si elle est sortie de prison, et sa peine purgée, elle n'a pas a être considéré comme présumé coupable de ce qu'elle pourrait peut etre éventuellement faire.

Sinon, soit elle devrait être encore prison, soit se faire soigner suivant les cas.
Le #179026
"Une news de plus pour relayer la paranoïa internet"

Totalement d'accord avec toi, mais bon cela permet à des pseudo-journalistes de faire leur travail de sensationnalisme qui est si important à leurs yeux (seraient-ils en train de prendre exemple sur leurs ainés télévisuels ???)

Cette masse d'information sans réelle importance ne fait que renforcer le sentiment global d'insécurité qui lui même permet toutes les dérives qui ira jusqu'à nous priver totalement de notre liberté de penser ?

Mais jusqu'où irez vous ?
Le #179052
Achtung les gars : "On" va encore vous reprocher de défendre (ou peut-être même d'en être) ces "Prédateurs sexuels" (beau titre genre "gala" ou "détective"... ).
Le #179058
D'autant qu'il faut faire tres gaffe avec l'appellation americaine "delinquant sexuel".
On a pas du tout les meme definitions. Aux usa, il suffit de coucher avec sa copine un peu trop jeune, selon les etats, pour rentrer dans cette categorie...
Le #179062
Et avec la copine de sa femme, on peut ?
Le #179118
@Chitzitoune : +1000

A croire que la prison ne fait pas son boulot de re-intégration des déliquants sexuels...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]