Facebook éjecte un délinquant sexuel de sa plate-forme

Le par  |  7 commentaire(s) Source : AFP
Facebook

À la demande du parquet de Reims, Facebook évince un délinquant sexuel de sa plate-forme.

FacebookEn octobre 2008, un trentenaire avait été reconnu coupable d' " atteintes sexuelles sur mineur de moins de quinze ans " par le tribunal correctionnel de Reims et condamné de ce fait à cinq années de prison et trois années de suivi socio-judiciaire.

Libéré au mois de février dernier avec comme condition de n’entrer en contact avec aucun mineur durant les trois années de son suivi socio-judiciaire, l’homme âgé de 38 ans aujourd’hui a ouvert un compte sur le réseau social Facebook.

Ayant su cela, la mère de la victime, âgée de 10 ans au moment des faits, s’est tournée vers le parquet de Reims qui a contacté à son tour Facebook afin de faire supprimer le profil du délinquant sexuel.


Prévention ou respect de la liberté ?
Justice logo proSelon Me Emmanuel Ludot, l’avocat de la plaignante, " c'est un prédateur sexuel et en tant que tel il ne doit pas avoir accès à un réseau social sur lequel il pourrait entreprendre des actions racoleuses ". La présence de l’individu sur Facebook représente donc un " risque potentiel pour d’autres mineurs ".

Pour Me Bernard Rousselle, l'avocat de l'homme, " il y a atteinte aux libertés fondamentales dès lors qu'on veut empêcher un homme d'avoir une existence normale alors qu'aucun fait actuel ne peut lui être reproché ".

Laurent de Caigny, procureur adjoint au parquet de Reims, rappelle que " le suivi socio-judiciaire est une exécution de peine, et dans ce cadre, la justice a un devoir de regard sur le comportement des condamnés ". Il ajoute que c'est seulement à la fin de la peine qu'on pourra " invoquer le droit à l'oubli ".

Une audience devant le tribunal des référés de Reims aura lieu le 6 juillet prochain et devra déterminer si l’homme a le droit ou non d’être présent sur un réseau social.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #796801
Ou alors mieux ! On interdit facebook au mineurs.

Nan attendez, j'ai encore mieux ! On interdit facebook.
Le #796811
alucardx77 >>>

"...l'avocat...reproché". >>>Euh, y'a déjà atteinte à la décision de justice paske 2008-2011, ça fait pas 5 ans chez moi...
Le #796831
alucardx77 >ça c'est une bonne suggestion .
Le #796861

Ayant su cela, la mère de la
victime, âgée de 10 ans au
moment des faits, s’est tournée
vers le parquet de Reims qui a
contacté à son tour Facebook
afin de faire supprimer le profil
du délinquant sexuel.



Je croyais qu'il fallait avoir 13 ans pour être inscrit sur Facebook ... on m'aurait menti ?!?!?
Le #796871
Les faits ils étaient en octobre 2008 voire avant

Sinon bien jouée la mère . On aurait pu discrètement l'espionner et surveiller ses moindres faits et gestes (la spécialité de la maison chez Facebook).
Au lieu de ça, si le monsieur a toujours des intentions hostiles envers les mineurs, il va se faire virer son compte et pouvoir en recréer un sous un nom plus discret :')
Le #796921
@lebonga :
""...l'avocat...reproché". >>>Euh, y'a déjà atteinte à la décision de justice paske 2008-2011, ça fait pas 5 ans chez moi..."
en faite en france, je crois que si l'incarcération se passe bien on enlève 2/3 mois tous les ans, donc effectivement au bout du compte ça fait moins...
Le #797051
Mathos42 >>>Chuis d'ac' avec toi, mais ça n'empêche que c'est idiot de condamner pour un laps de temps T si le condamné n'en fait que le tiers...
Logiquement, je pensais que s'il y a mauvais comportement ledit temps d'incarcération pouvait être prolongé et non le contraire...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]