Facebook en mode vigilance suicide

Le par  |  4 commentaire(s)
facebooklogo

Facebook a mis en place un système d'alerte afin de prévenir le suicide.

facebooklogoBBC News rapporte que Facebook a expérimenté pendant trois mois un mécanisme d'alerte contre le suicide. Cette initiative est née suite au cas de Simone Back qui est décédée le jour de Noël après une overdose. Sur Facebook, elle avait annoncé son intention de se donner la mort mais personne n'avait donner l'alerte en dépit de commentaires.

Outre-Manche, le système d'alerte a été mis en place en collaboration avec l'association Samaritans selon qui plusieurs personnes l'ont utilisé pendant une phase de test, et a priori pas de fausses alertes comme on aurait pu le craindre. Lorsque l'alerte est donnée, un modérateur Facebook en prend connaissance et décide le cas échéant de prévenir la police.

En français dans le texte, on trouve aussi trace sur Facebook d'un formulaire pour signaler du contenu de nature suicidaire. L'utilisateur doit renseigner plusieurs champs et il est indiqué : " tout contenu de nature suicidaire doit être immédiatement signalé aux forces de l'ordre. Un administrateur Facebook vérifiera votre rapport et prendra les mesures nécessaires ".

Dans l'aide, une page est aussi consacrée à la prévention du suicide. Elle propose notamment un lien vers le site  http://www.befrienders.org où l'on peut avoir accès à une liste d'associations par pays, dont SOS Amité ou Suicide Écoute pour la France.

Facebook n'est pas le seul lieu du Web où un internaute peut annoncer son intention de se suicider. Au Japon, un jeune homme s'est donné la mort en direct via le service de live streaming Ustream après avoir annoncé son acte quelques jours auparavant. Mais quand on axe son réseau social sur celui des amis, peut-être Facebook se sent-il obligé de tenter quelque chose.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #758591
Et si on annonce la mort de l'internet libre, ils pourront faire quelque chose ?

Plus sérieusement, ils vont avoir du boulot alors, parce que j'en connais beaucoup qui ont des idées noir mais c'est pas pour ça qu'ils se pendront dans leur chambre.


Le #758711
@Sukebe

C'est vrai qu'on peut rencontrer beaucoup de pseudo-suicidaires sur le net ...

D'un autre côté je trouve que c'est plutôt une bonne idée et que si c'est bien géré par les admins Facebook (dialogue avec les amis de cette personne pour savoir si c'est habituel chez la personne concernée d'avoir ce genre d'idées etc ...) ça pourrait peut être sauver des vies ...
Encore faut-il que la personne ne récidive pas derrière mais ça c'est un autre débat ...
Le #758741
@Nerthazrim

Le problème, c'est surtout que ça fait de la mauvaise presse à Facebook, le site où on peut cliquer sur "j'aime" quand un soit disant "ami" déclare en avoir marre de la vie…
Je ne compte même plus le nombre de personnes que je connais qui ont des types qu'ils qualifient de "blaireaux", de "connards", ou de "neuneus", dans leurs "amis", pour le plaisir de se foutre de leur gueule: la religion de l'hypocrisie institutionnalisée, le voyeurisme de base érigé en mode de vie, c'est ça, fessebouc.
Facebook, c'est pas un réseau social, c'est un réseau anti-social, un agrégateur de vos "j'aime" pour mieux vous cibler et vous arroser de pubs pour vous faire acheter, au choix, le dernier skeud de cindy sanders ou la meilleure corde en nylon du marché, et je rêve du jour où cette sombre merde putride se cassera définitivement la gueule, tout comme la télé-réalité, dont il n'est qu'un ersatz en ligne.
Le #758831
Ouvrir un compte Facebook , n'est pas déjà un suicide ?

Non !!! ha bon , me suis trompé alors
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]