Vie privée : Facebook conspué, alternative libre en devenir

Le par  |  11 commentaire(s)
Facebook_Logo

Le groupe des autorités européennes chargées de la protection des données adresse une lettre à Facebook dans laquelle elle juge inacceptable la façon dont la société de Mark Zuckerberg a modifié les paramètres par défaut de sa plateforme de réseau social.

Facebook_LogoFacebook continue d'être la cible de toutes les critiques sur le front du respect de la vie privée. Il faudra voir si cet " acharnement ", mais Facebook tend aussi le bâton pour se faire battre, aura une conséquence observable sur le nombre de membres du réseaux social. Pour l'heure, les dernières statistiques officielles annoncent 400 millions d'utilisateurs actifs, mais elles devraient très rapidement être mises à jour, et à la hausse.

Le groupe de travail Article 29, qui réunit les autorités européennes sur la protection des données,  indique avoir adressé mercredi une lettre ouverte à Facebook dans laquelle est jugé " inacceptable " le fait que le réseau social ait changé les paramètres par défaut de sa plateforme " au détriment de l'utilisateur ".

L'Article 29 met ainsi l'accent sur la nécessité d'un paramétrage par défaut dans lequel " l'accès à l'information du profil et l'information sur les connexions d'un utilisateur est limité aux seuls contacts qu'il aura choisis ". " Tout autre accès ", comme pour les moteurs de recherche cités en exemple, " devrait être un choix explicite de l'utilisateur ". Pour la défense de Facebook, il faut toutefois rappeler que des outils de contrôle sont bel et bien présents, mais encore faut-il penser à les utiliser, ne serait-ce que pour jeter un œil sur le paramétrage de son réseau social.

Outre-Atlantique, de tels reproches sont aussi formulés à l'égard de Facebook, et les choses n'ont finalement fait que s'envenimer après l'annonce des plans de Facebook avec Open Graph ( le successeur de Facebook Connect ) et un meilleur partage des informations avec les sites tiers. Si l'on ajoute à cela quelques bugs voire faille de sécurité régulièrement découverts, Facebook mérite probablement son Big Brother Award 2010.

Et attention pour Facebook ( et autres ), ses pratiques contestées offrent un coup de projecteur à d'autres initiatives à l'instar du projet Diaspora dont l'ambition est de créer un réseau social alternatif ouvert ( open source ) et décentralisé avec chaque membre pouvant jouer le rôle de serveur. Diaspora promet un profond respect pour les données échangées avec du chiffrement et un contrôle total sur les informations personnelles. Avec une levée de fonds escomptée de 10 000 dollars, le projet a déjà récolté près de 130 000 dollars ! Le compteur tourne jusqu'au 1er juin.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #638851
Y'a quelques années les gens dans le monde entier craignaient que les états violent leurs vie privée, tout compte fait, pas besoin de débourser un centime, les gens déballent leurs vie privée de leur propre chef.
Anonyme
Le - Editer #638881
#_mais Facebook tend aussi le bâton pour se faire battre_#
C'est une news objective ou un avis personnel ? Il me semblait qu'un "journaliste" (pas trouvé d'autres termes) se devait de rester neutre.
Le #638891
Pour info, rien ne vous oblige à donner des informations exactes sur Facebook.
Le #638901
mouarf c'est encore pire si c'est pour s'inventer une vie
Le #638911
moi j ai fait supprimer mon compte sur facebook depuis 2 mois ( je dit bien suppression pas suspension) et quand je tape mon nom+prenom suivie de "facebook" sir google j y retrouve mon profil ainsi que les personne qui faisait partis de mes amis.
et la facile dd atterire sir les fiche de mes anciens contacts etc... donc une fois que vous y êtes, vous êtes baisé, vous ne pouvez plus le faire disparaitre.
Le #638971
bizarre, personnellement je ne retrouve plus aucune information me concernant, sauf sur un facebook d'une autre langue :

indou.

mais le profil n'existe plus, donc ça va

Le #639111
Je me méfie des projets du genre de "Diaspora". Je ne vois pas comment on peut marier la sécurité des données avec un réseau social totalement décentralisé.
Comment être sur que ses données personnelles seront bien supprimer de tous les postes quand on supprime son profil ou qu'on change les réglages de sécurité?
En plus étant open source, rien n'empêche une entreprise/personne peu scrupuleuse de se faire une version qui ne tient plus compte des demandes de suppression de donnée.
Bonjour la collecte de donnée personnelle.

On critique Facebook, mais Diapora me semble 100 fois plus dangereux pour nos données personnelles. Le pire c'est que visiblement il y a pleins de gens près à payer pour faire vivre un tel projet. (sic)
Le #639131
Il n'est pas encore obligatoire d'avoir un compte facebook ! Pouquoi les autorités interviennent ils ?
Le #639201
kerlutinoec a dit:
"Il n'est pas encore obligatoire d'avoir un compte facebook ! Pouquoi les autorités interviennent ils ?"

Surement pour créer une nouvelle taxe ....
->[]
Le #639461
On parle beaucoup de diaspora en ce moment qui n'a "que" réussi à lever des fonds et aucun mot sut movim.eu et d'autres projets qui me semblent plus avancés…
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]