FBI lance un projet de cybersécurité informatique

Le par  |  5 commentaire(s)
FBI

Le FBI a choisi le National Center for Supercomputing Applications ( NCSA ) de l'Université de l'Illinois, aux USA, pour y installer un nouveau centre de recherche sur la cybersécurité chargé de l'application des lois en la matière.

FbiLe célèbre bureau a déclaré qu'il investirait 3 millions de dollars pour soutenir les deux premières années d'activité du centre national chargé de la détection des intrusions informatiques ( NCDIR ). Il s'agit d'une extension des forces déjà déployées par le FBI afin de lutter contre la cybercriminalité.

Cette décision va notamment aider les ingénieurs, chercheurs et autres scientifiques qui utilisent les ressources du NCSA et d'autres centres des Etats-Unis pour protéger la cyberinfrastructure sur laquelle ils s'appuient, a précisé Thom Dunning, directeur du NCSA, dans un communiqué publié par le FBI et relayé par GCN Home.

Le FBI a déclaré que les universitaires des départements informatiques travailleraient avec les spécialistes en cybersécurité du bureau pour déterminer quels sont les nouveaux moyens de détecter et de lutter contre les cyberattaques. Ils développeront également de nouveaux outils et s'assureront que les agents du FBI puissent les utiliser efficacement.

Il s'agit principalement de comprendre les besoins nécessaires aux experts informatiques pour résoudre des affaires et protéger la cyberinfrastructure, ce qui est un point très critique pour les Etats-Unis, a souligné par Von Welch, directeur du département Sécurité, Recherche et Développement du NCSA et membre de l'équipe du NCDIR. Le FBI, le NCSA et le NCDIR travaillent en effet depuis de nombreuses années à la sécurité des systèmes informatiques, ce qui explique leur partenariat actuel.

Le FBI a en outre déclaré que l'extension de ses activités en ce domaine reflétait les nouvelles menaces encourues par les Etats-Unis. Tous les enquêteurs doivent pouvoir être capables d'utiliser les dernières technologies afin de trouver les coupables, estime le bureau. C'est pourquoi le NCDIR proposera des formations intensives aux agents du FBI. Les groupes se sont réjouis de ce partenariat avec des ingénieurs si expérimentés d'un côté comme de l'autre. Les efforts communs des trois organisations permettront notamment de fournir des outils très sophistiqués à la justice du pays et de protéger le cyberespace états-unien des intrusions extérieures et autres cyberattaques terroristes.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #181857
Y'a des fois quand je lis les news, je me dis qu'on vit dans un monde de paranos...je dois peut être me tromper
Le #181870
En quoi se doter d'outils pour être capable de réguler une zone de non-droit est-il proche de la paranoia ?
La question c'est surtout dans quel cadre ils emploieront ces outils et ces ressources : pour chopper trois students qui utilisent bit-torrent ou pour démanteler de vrais réseaux cyber-criminels...

J'ai la faiblesse de croire qu'ils privilégieront la deuxième piste
Le #181873
je trouve la somme allouée vraiment faible, êtes vous sur que ce n'est pas 30 ou 300 millions ?
la somme de 3m$ annoncée ne semble pas correspondre a "un point trés critique pour les US"
Le #181885
C'est une extension des services déjà en place, et cela ne couvre que les 2 premières années.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]