Fibre optique et déploiement : réunion des opérateurs mardi

Le par  |  6 commentaire(s)
fibre

Le gouvernement veut relancer le déploiement de la fibre optique et va réunir les opérateurs mardi afin d'établir les règles de la mutualisation.

fibreD'ici 2012, la France ambitionne au moins 4 millions de ménages connectés au très haut débit mais pour l'heure, le déploiement de la fibre optique est l'enjeu d'une rixe entre les opérateurs stigmatisée par les récents propos du président de l'Arcep (autorité des télécoms) tenus lors d'un entretien accordé à Challenges.

" France Télécom propose à ses concurrents une offre de gros d'accès à son réseau génie civil pour le déploiement de la fibre en horizontal (souterrain). C'est sur la partie terminale, en vertical (dans les immeubles), qu'il veut imposer sa solution : la pose d'une fibre unique à laquelle se raccorderaient les concurrents. Cela pourrait en handicaper certains, tel Iliad-Free qui utilise une autre technologie. [...] Je m'interroge sur les raisons du blocage depuis l'été, par l'opérateur historique, des discussions sur le câblage terminal. [...] Ce blocage entretenu freine le branchement effectif des domiciles ", a déclaré Paul Champsaur.

L'opérateur historique n'a pas manqué de réagir rapidement suite aux déclarations de Champsaur, et dans un communiqué de parler de procès d'intention, en rappelant qu'un accord a été signé avec SFR afin d'expérimenter sur une partie du territoire la solution monofibre qui lui tient à coeur, mais également la solution multifibres (quatre fibres par client). De son côté, Free aurait refusé toutes les propositions d'accord qui lui ont été présentées.

" Free exige le déploiement systématique de la solution multifibres non encore expérimentée et prive ainsi largement les habitants des immeubles fibrés par ses soins, notamment à Paris, de la liberté de choisir un autre opérateur. Free bloque ainsi la mise en oeuvre d'un accord général sur la mutualisation du fibrage vertical, préalable indispensable au déploiement à grande échelle de la fibre ", a indiqué France Télécom.


Réunion de crise ?
Sans doute las de voir ses plans de très haut débit malmenés par ces querelles, le secrétaire d'Etat à l'Economie numérique a décidé de réunir demain tout ce beau monde. Selon l'AFP, un comité de pilotage comprenant Orange, SFR, Iliad, Numericable, Axione et Sequalum sera lancé, chacun de ces opérateurs s'engageant à " participer à l'une et/ou à l'autre des deux expérimentations de déploiement ". A l'issue, fin mars 2009, viendra le temps de la décision finale pour dégager un modèle plutôt qu'un autre.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #375311
J'y connais rien mais je pense que quand on est capable d'envoyer des fusées dans l'espace, on doit pouvoir être capable de poser un boitier de conversion en bas des immeubles qui permettrais de rendre compatible la technologie d'iliad et celle des autres, nan ?

Encore une question de fric détourné avec des mots d'intellos....
Le #375401
"la pose d'une fibre unique à laquelle se raccorderaient les concurrents. "

Et pourquoi cela serait une mauvaise solution ?
Free n'a qu'à changer de technologie
Passer dans les immeubles un câble par opérateur c'est du dernier ridicule et c'est jeter l'argent par les fenêtres
Le #375461
@phebus"la pose d'une fibre unique à laquelle se raccorderaient les concurrents. " "Et pourquoi cela serait une mauvaise solution ?"

Ca serait une bone solution si la réseau sur lequel vient se greffer les FAµIs erait gérer par un organisme indépendant et honnete.

Et non par un concurrent qui a des pratique douteuse.

Faire cela, comme FT aimerait le faire, ça revient à revenir à la même situation que l'ADSL: mauvaise fois et bâton dans les roues pour emmerder les concurrents d'orange via FT.




Le #375501
Si seulement les fournisseurs d'accès mettaient autant d'énergie à bien vouloir me raccorder en fibre optique dans ma petite ville de province de 40000 habitants qu'ils en investissent pour nous amis parisiens !

Mais pour aucune fibre optique au monde je n'échangerai mon petit coin de verdure contre vos tours en béton.
Le #375581
Le problème entre Free et Orange est simple.

Orange veut mettre la technologie GPON, car ça leur permettra de faire du dégroupage à Free et donc de gagner des sous au passage.

Le problème du cette technologie, c'est que vous avez 1 fibre pour un immeuble. Ainsi, si vous avez par exemple 10 familles qui ont la fibre optique en GPON, vous allez avoir une bande passante 10 fois moins grande que ce que permet la fibre optique. Sachant qu'on prend comme référence 2 Gbps pour une fibre utilisée à son maximum, cela vous fait un débit de 200 Mbps maximum.

Free veut mettre en place la technologie P2P. Ainsi, vous avez 1 fibre par famille (et plus une fibre par immeuble). Ainsi, vous pouvez utiliser 100% de la bande passante de la fibre.

En résumé, si vous êtes chez Orange et que vous êtes 10 dans votre immeuble, votre connexion sera 10 fois moins rapide que quelqu'un qui aura Free (même si le Freenaute vit dans un immeuble de 100 familles puisqu'il a sa propre fibre !).

Donc vous voyez bien que c'est quand même important pour *nous* les utilisateurs que la technologie de Free soit adoptée !!!
Le #375891
Les avantages et inconvénients des deux technologies sont décrits sur l'article Wikipédia

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fiber_To_The_Home

Et sur le long terme, le choix du PPP effectué par Free est clairement la meilleure solution.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]