Test Final Fantasy XIV

Le par  |  0 commentaire(s)
Final Fantasy XIV - Logo

Extrêmement concurrentiel, le monde des MMORPG a été longuement exploité par des développeurs du monde entier. Mais bon nombre d’entre eux ne parviennent pas à s’inscrire sur la durée comme l’a fait World of Warcraft, une rare exception dans cet univers. Le titre de Blizzard a su jouer sur le long terme et attirer une impressionnante foule de joueurs, un résultat que Square Enix aimerait bien obtenir.

La firme nippone a développé Final Fantasy XIV en ce sens, afin de récompenser l’attente des fans de Final Fantasy XI et de viser un large et grand public. Square Enix ne s’est pas vraiment cassé la tête en reprenant les classiques rouages des MMORPG consistant en un ensemble de quêtes scénarisées et secondaires ainsi que d’une composante sociale.

Ce quatorzième opus ne forcera pas les joueurs à jouer en groupe ou bien à participer à de vastes événements. Seul, nous pourrons très bien faire évoluer notre personnage et apprécier l’ensemble du scénario. Le jeu débute sans surprise par la création du personnage, un processus offrant de nombreuses possibilités physiques et raciales.

 Final Fantasy XIV - Image 1  Final Fantasy XIV - Image 2

Les différences entre ces aspects visuels sont minimes, les joueurs peuvent donc opter pour le physique de leur choix sans avoir à souffrir d’importantes contreparties. Les quêtes scénarisées sont reparties à travers l’ensemble d’Eorzea,  pour y accéder il faudra passer de multiples paliers. C’est en gagnant des niveaux que le joueur pourra découvrir l’intégralité de la trame scénaristique.

Mais qui dit passage de niveaux dit quêtes secondaires. Ces dernières sont répétitives à souhait, elles consistent le plus souvent à collecter ou bien à tuer un nombre déterminé de monstres. Ces missions s’obtiennent auprès d’un NPC précis et sont limitées dans le temps. Afin d’augmenter ses chances de mettre la main sur des récompenses importantes, le public pourra choisir le niveau de difficulté le plus élevé.

 Final Fantasy XIV - Image 3  Final Fantasy XIV - Image 4

Relativement lents, les combats dépendent des jets de dés et des caractéristiques du héros afin de déterminer la puissance et la précision du coup donné. En groupe, il sera possible d’employer des enchaînements spéciaux afin de neutraliser efficacement l’adversité. Le jeu a été optimisé pour les manettes, une optimisation qui semble malheureusement incomplète. Même à l’aide du clavier et de la souris, les différentes interactions avec le personnage sont pénibles.

Pour équiper un nouvel accessoire ou bien lancer un sort précis, il faut passer par d’interminables menus et créer des macros. Il est impossible de créer rapidement des raccourcis. Final Fantasy XIV n’est clairement pas un jeu à conseiller aux débutants, il manque cruellement de repères et peine à transmettre efficacement aux joueurs les informations les plus importantes.

 Final Fantasy XIV - Image 5  Final Fantasy XIV - Image 6

Le système de visée automatique par exemple cible même les unités alliées, une fonction pas vraiment utile en combat. Elle tend plutôt à semer la confusion dans l’esprit du joueur qui n’en a certainement pas besoin. Car en plus de devoir bien repérer ses ennemis, il nous faudra évaluer leur potentiel vis-à-vis de notre héros.

Square Enix a mis en place un code couleur déterminant l’accessibilité ou non d’un ennemi, un mécanisme trop imprécis pour être utile. Ce manque de repères, on peut aussi le sentir lors de l’accomplissement des quêtes. La mini-carte présente sert littéralement de décor et reste peu fonctionnelle la faute à une faible interactivité.

 Final Fantasy XIV - Image 7  Final Fantasy XIV - Image 8

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]