FGI: l'anglais au détriment des autres langues et cultures '

Le par  |  9 commentaire(s)
Internet 1 @

Selon les propos rapportés par nos confrères de l'AFP, les experts craignent que la connaissance culturelle accumulée pendant des centaines d'années de progrès humain se perde à jamais.

Internet 1Selon les propos rapportés par nos confrères de l'AFP, les experts craignent que la connaissance culturelle accumulée pendant des centaines d'années de progrès humain se perde à jamais. D'après Yoshinori Imai, de la firme japonaise NHK : " Environ 90 % des 6 000 langues existantes ne sont pas représentées sur Internet. (...) Ces gens pourraient être abandonnés dans le désert de la non-information et de la non-connaissance ".

Dans des pays comme la Colombie ou le Sénégal, la tradition orale et l'héritage culturel qui pourraient être employés pour la recherche et l'éducation n'atteindront sans doute jamais le monde du Web, ont ajouté les sociologues et linguistes présents lors du forum s'étant déroulé à Athènes jusqu'à hier.

" Une large partie de la population sont inaudibles car ils ne peuvent pas partager l'information. Chaque fois qu'une langue meurt, une vision du monde disparaît. ", a regretté Adama Samassekou, président de l'Académie Africaine des Langues au Mali. " Même dans le domaine de la recherche, il y a une polarisation linguistique, l'anglais est, et de très loin la langue dominante " a ajouté Divina Frau-Meigs, professeur de sociologie des médias à la Sorbonne.


L'unité d'Internet en question
Lorsqu'il faut créer un site web avec autre chose que de l'anglais, les utilisateurs non-anglophones doivent faire face à la difficulté du langage HTML - dont les balises sont en anglais - indispensable pour la création d'une page Internet, a précisé Bernard Benhamou, spécialiste de la société de l'information à Sciences Po, à Paris : " Pour les Occidentaux, cela ne signifie pas grand chose, mais pour un utilisateur qui ne parle pas anglais, c'est une tâche diablement délicate. ", a t-il indiqué à l'AFP.

A l'heure actuelle, des initiatives pour diversifier l'utilisation des langues sur Internet sont soutenues par divers pays à échelle locale. Mais les Nations Unies et l'ICANN, l'organisation non lucrative en charge de l'attribution des noms de domaines et qui gère la racine d'Internet, sont pleinement conscients de la fragmentation qui pourrait émerger si la question n'est pas correctement traitée.

Selon Patrick Faelstroem, ingénieur consultant chez Cisco Systems et membre de la sécurité informatique et stratégique du gouvernement suédois : " Le risque de fragmentation est faible aujourd'hui, mais si elle arrivait, ce serait vraiment néfaste. (...) Cela signifierait que si vous m'envoyiez un courriel de Grèce, je pourrais ne pas le recevoir en étant en Suède. "
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #140060
Est-ce que des choses sont préconisées ou des solutions sont-elles maintenant connues et encouragées '

Très concrètement que faire '
Le #140062
Désolé mais je n'adhère pas du tout à l'article.
Déjà ce n'est parce qu'une langue n'est pas représentée sur internet, qu'elle n'est pas parlée et qu'elle va disparaitre. Une langue disparait quand elle n'est plus pratiquée et qu'il n'y a plus de traces écrites.

Deuxièmement on en est plus à devoir taper du html pour faire un site web. Ne serait ce que les sytemes de blog, permettent de le faire sans connaissance technique et les textes des boutons sont disponibles dans un nombre important de langages pour bcp de projets issus du libre.

On peut aussi se demander qui va pouvoir extraire de la connaissance d'un site mal referencé dans un dialecte peu parlé sinon des specialistes qui ont l'habitude de chercher leur info dans les livres. Pour cela on peut considerer que les sites de librairie en ligne pourraient jouer un role dans ce domaine.

Le problème majeur est plus la formation et l'acces aux technologies de l'information (informatique, internet etc.) pour un grand nombre de pays notamment en afrique. Pour cela il existe deja quelques projets financés même si c'est bien sur loin d'etre suffisant.
Le #140072
Et même si quelques langues disparaissent, ils espèrent faire quoi ' Pour des experts je trouve qu'ils se réveillent un peu tard, l'anglais est partout et ça date pas de 2006.
Avant de s'occuper de la disparition des langues on ferait mieux de se préoccuper de la faune et de la flore qu'on massacre, la oui ça servira à quelque chose.
Le #140086
Et pq on programmerait pas en esperanto'
Ca serait qd mm plus egal et facile pour tlm

Dreamer
Le #140113
aaaah cest pour ca que le latin ne se parle plus alors!!!

je comprends mieux
Le #140114
Dreamer >Entierement d'accord avec toi, mais va dire ça aux Rosbifs et autres Yankees...
Quand j'étais tout petit ( un bout de temps déja!) j'entendais déjà mon père en parler (de l'Esperanto), j'y ai cru (pas longtemps...) . Une utopie, dommage...
Le #140130
L'esperanto c'est pas si bien que çà, et en plus c'est d'origine Latine, donc on met de coté une autre grande partie de la populace. Les Francais, les italiens, les espagnols arriveraient bien a l'assimiler, mais les Croates, les Anglais, les Finlandais,... Bref tout les autres n'auront aucune base.

La logique de langue construite est superbe et même plus serait indispensable, mais il faudrait une langue encore plus construite et cela serait possible.

Bon, et apres, si tout le monde sait parler anglais çà fait quoi ' Tout le monde garde sa premiere langue native, et apprends l'anglais en plus, je vois pas en quoi cela fait disparaitre les langues.
Le #140141
fawad >>Tout as fait il faut bien que l'humanité est une langue commune sa rapproche les gens et ce n'est pas pour sa que les autres langues ou culture vont dirsparaitre faut arreter de raconter des conneries. C'est super d'aller dans un pays étranger et de pouvoir communiquer un minimum grace a l'anglais sa n'empeche pas d'apprendre la langue du pays bien au contraire .

En plus dire que c'est la faute au net et a l'anglais si des langues meurt faut arreter le délire. Moi je suis antillais j'imagine meme pas pondre un code html en créole imaginer qu'un programmeur turc reprenne mon code parce que j'lui ai donné mon site, il fait comment pour comprendre ' comment les navigateur vont faire pour interpréter les balises ' etc...

Il faut a l'humanité une langue commune, pas besoin de la parler couramment, ni meme d'écrire comme shakespeare mais juste de connaitre quelque bases pour pouvoir communiquer un minimum et cette langue c'est l'anglais
Le #140156
Yes, it isn't...

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]