Un Forum Mondial du Libre à Paris

Le par  |  5 commentaire(s)
Tux lit un journal

Le Logiciel Libre s'ouvre une nouvelle fois les portes de la capitale française avec l'organisation d'un Forum Mondial du Libre dont la première édition se déroulera le 1er et 2 décembre 2008.

Tux lit un journalParis était déjà la Capitale du Libre délivrant ses Lutèces d'or aux projets Open Source les plus méritoires, et elle va bientôt devenir l'hôte du Forum Mondial du Libre. La participation à ce forum sera forcément... libre et des centaines d'intervenants seront réunis pour partager leurs prévisions, faire découvrir les tendances dans le domaine du Libre, explorer l'avenir du Logiciel Libre.

Parmi les événements annoncés : le tout premier Netbook World Summit, la deuxième conférence internationale sur la qualité de l'Open Source, un panorama des technologies-clé du Logiciel Libre pour les PME, un point complet sur les carrières et l'emploi dans les FLOSS (Free/Libre and Open Source Software).

Sont attendus : Alcatel-Lucent, Atos Origin, Bull, Cap Gemini, Google, IBM, HP, SAP, Serpro, Siemens, Sun, Telefonica, Thales... et parmi les communautés : Apache Software Foundation, Eclipse Foundation, Linux Foundation, Mozilla Foundation...

Dans le communiqué annonçant ce forum mondial, les organisateurs indiquent que le mouvement des Logiciels Libres a connu une croissance exponentielle avec l'essor d'Internet."  Il révolutionne aujourd'hui l'informatique et la manière dont les professionnels et les particuliers l'utilisent. D'après les analystes, les FLOSS pourraient représenter 30% du marché des logiciels et des services informatiques d'ici 2012 ".
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #351461
Désolé c'est vendredi et je ne peux pas m'en empécher:

"y'aura Ingrid ?"
Le #351481
ce qui est dommage c'est que tu as toujours 70 % d'opportunistes, rarement des associations, des bénévoles, indépendants. cap/atos et cie, ils ne contribuent pas au libre mais sont là pour explorer de nouveaux marchés, ils ont soif de nouveaux horizons.
le libre se professionnalise dans le mauvais sens du terme, et ils mettent tous les barbus dehors, dans ce genre de séminaire. Ces barbus sans qui le code n'avancerait pas, sans qui le libre n'existerait.

pété de rire la mairie de paris qui signe de gros contrats avec Microsoft et qui vient faire bonne figure, idem pour ces "marchands de viandes" (ssii), piques assiettes.le mauvais coté du libre business en quelque sorte.
j'espere que framasoft est invité, ainsi que tux, l'april, mandriva, les assoces françaises gnome ect.

Le #351561
Il y a des entreprises comme Sun ou IBM qui ont réellement historiquement contribué au libre, et d'autres comme SAP qui viennent un peu en opportunistes (d'ailleurs SAP, cité dans la news, on ne le retrouve nulle part sur le site et le programme du forum, mais des solutions concurrentes open-source y sont présentes comme JasperSoft, Talend, OpenERP, ...)
Et puis les "marchands de viande", comme tu dis DMZ, il faut bien des SSII pour mettre en place, faire de la maitrise d'ouvrage et adapter les solutions en entreprises, et ce n'est pas les associations qui vont faire ça.

Il faut être réaliste, le libre est un marché, et s'il n'y a pas tout le panel d'acteurs professionnels autant rester à faire des bidouillages chez soi... et ne pas prétendre au libre comme alternative sérieuse aux outils proprios... Parce que mine de rien si linux est aussi actif, c'est bien parce que ce marché l'a fait vivre, notamment celui des serveurs en entreprises.

D'autres part, regarde un peu les "barbus" qui pondent du code comme tu dis. De quoi ils vivent? Ce ne sont pas des hyppies qui alimentent l'électricité de leur portables avec des pommes de terre ou vendent du jus de carotte pour vivre. Ils sont quasi tous employés par des entreprises qui vivent du marché du libre.

Le logiciel libre ce n'est ni le communisme, ni que le pur bénévolat et le monde associatif... Et il y a d'autres conférences pour l'aspect associatif de l'open-source.
Le #351571
Là ou je voulais en venir, c'est leur collaboration au code, la "libération" des drivers, la promotions de gnu-linux sur les portables, sur les netbooks.Seul VIa a vraiment changer sa politique. intel joue double jeu (carte réseau, wifi, ect).Sun promeut le libre, IBm devait passer ses 300 000 postes sous gnu-linux, on attend toujours.

Sinon les cap gemini, atos, thales sont bien des opportunistes qui préfèrent le licences bsd a la gpl, c'est plus facile pour eux de se servir, et ensuite brevetter que lancer des travaux collaboratifs.ce n'est pas demain la veille qu'on verra les ibm, intel, dell proposer des patchs, ou des machines a moindres couts pour vraimet aider le libre a se développer. Seul google/Sun, avec firefox, openoffice font des choses intéressantes, et google a eu la bonne idée de réunir des dev avec le google summer.
le barbu n'a pas de contraintes, les SSII, elles, peuvent du jour au lendemain "lacher" le libre pour leurs actionnaires ou si la bourse les y contraint....
Enfin bon avec elles, on est loin du "contrat social" de Debian.
Le #351581
Pour les logiciels libres, il n'y a pas que la collaboration au code qui compte.

Mais c'est clair, pour les SSII, 98% d'entre-elles vont là où va le vent, c'est ce qui leur permet d'être profitable aussi à tout terme (court, moyen et long). Et quant au contrat social Debian, si tu regardes pas mal de SSII qui créent des sous-structures dès qu'elles dépassent un certain nombre de salariés (un peu comme dans le secteur de la pub) pour s'affranchir de contraintes légales inhérentes aux plus grosses boites, on est loin d'un contrat social tout court.

Pour IBM, ça fait longtemps qu'ils participent au libre, même s'il y mettent plus le paquet depuis quelques temps.

VIA a certes changé sa politique très récemment, mais ils auront du mal à effacer tant d'années de mépris... qui laissent quand même un goût amère rien qu'à entendre le nom de cette boite, et qui rend Intel quand même plus crédible dans le monde du libre.


Et puis au final, à quoi sert ce forum?
A séduire les entreprises utilisatrices et les décideurs de passer à des projets, progiciels et infrastructures en provenance du libre, en leur montrant le sérieux, l'adaptation aux problématiques de l'entreprise et la solidité des solutions libres présentées.
Donc à développer un marché rentable pour ces solutions, les entreprises qui se lancent avec un business model basé sur le libre et pour ceux qui travaillent dans l'OSS.
Il n'est pas fait pour s'auto-congratuler sur qui a participé au noyau ou à tel patch. Faut pas se tromper d'audience et d'objectif (Ya d'autres conférences pour ça).
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]