France : trois fossés numériques

Le par  |  4 commentaire(s)
Centre-analyse-stratégique

Commandé par le Parlement, un rapport du Centre d'analyse stratégique établit trois fossés numériques en France : générationnel, social et culturel.

Centre-analyse-stratégiqueDans le cadre de la lutte contre la fracture numérique, le Centre d'analyse stratégique, qui est rattaché au Premier ministre, a remis au Parlement un rapport sur le fossé numérique en France, et de faire le point sur les disparités dans l'accès aux réseaux et aux technologies numériques. Ce rapport ( PDF ) identifie non pas un mais trois fossés numériques.

Le premier d'entre eux, et considéré comme le plus important, est générationnel. Les plus grandes différences se retrouvent au niveau de la possession d'un ordinateur à domicile. Seuls 16,9 % des plus de 75 ans disposent d'un ordinateur à domicile, et 40 % des 55-64 ans contre 91 % pour les 15-24 ans ( chiffres tirés d'une enquête de l'INSEE en 2008 ).

Absence de besoin, peur de la nouveauté et d'un défaut de maîtrise, coût du matériel sont autant de raisons invoqués par les séniors qui représentent 21 % de la population française. " Ces nombreux freins mettent les seniors dans une situation d'isolement, alors même que les technologies numériques pourraient, au contraire, participer au maintien du lien social ".

Le deuxième fossé numérique est social. Il met les personnes avec de faibles revenus en difficulté face au numérique. Parmi les plus faibles revenus ( 150 à 999 euros par mois ), 34 % des personnes ont un ordinateur et 28,2 % Internet à domicile. Pour les revenus les plus élevés ( 3 000 euros par mois et plus ), ces taux sont respectivement de 91 % et 87,1 %.

Le troisième fossé numérique n'est pas d'ordre géographique comme on aurait pu s'y attendre mais culturel. " Les personnes dont le niveau d'étude est le moins élevé constituent le troisième type de population ayant un moindre accès à domicile à un ordinateur et à Internet. Si ce fossé lié à l'éducation semble moins important que les deux précédents pour l'accès, il reste significatif pour l'usage ".

Le constat dressé n'a toutefois rien d'étonnant et relève presque du bon sens. Pour combler ces fossés numériques, le Centre d'analyse stratégique formule plusieurs recommandations et d'évoquer un tarif social de l'Internet qui est du reste déjà en chantier, le déploiement du réseau d'espaces numériques publics et la mise à disposition d’ordinateurs.

Autre piste avec des formations adaptées pour les plus jeunes ainsi que des ordinateurs et abonnements à prix réduit, et pour les plus âgés - premier fossé numérique, rappelons-le - un accompagnement personnalisé pour les aider à se familiariser aux outils numériques.

Un rapport qui laisse plutôt sur sa faim.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #772761
Ne vous en faites pas pour les seniors ils se débrouillent très bien, en tout cas pas plus mal que beaucoup de jeunes qui justement s'appuient sur leurs parents ou grand parents.
Ceci dis les seniors sont moins technivores et un peu plus dans le réel que les jeunes.
Le #772871
Perso j'ai un faible revenu actuellement (500 € environ) ... et pourtant j'ai ordinateur + Internet.

Faut dire qu'Internet, je ne le paye que 20 € par mois (internet + téléphone).

Un mini-pc comme j'ai ça coute 200 € maintenant ... faut arrêter les excuses aussi un peu !
Le #772911
En quoi internet serait indispensable ? On s'en passait très bien avant.
Comme la télé et encore avant la radio, ce sont des loisirs.
Mais l'état aime que la population se tienne informée...
Le #773171
Un informaticien type :
- Est jeune (enfin de moins en moins)
- A fait des etudes supérieures
- Est un homme
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]