Suicides de salariés : France Télécom prend des engagements

Le par  |  2 commentaire(s)
France Telecom logo pro

Après les trois cas rapprochés de suicides de salariés, le groupe France Télécom a réuni direction et syndicats pour discuter des orientations à prendre concernant les " risques psycho-sociaux dans l'entreprise ".

France Telecom logo proPar trois fois cet été, des salariés de France Télécom ont mis fin à leurs jours, portant à 20 leur nombre depuis début 2008. Dans le cas marseillais du mois de juillet, la pression liée au surcroît de travail et aux méthodes managériales est clairement énoncée comme cause de son geste dans une lettre laissée à sa famille et communiquée à ses collègues de travail.

Une réunion entre Oliver Barberot, DRH du groupe, et les délégations des six organisations syndicales a été menée le 25 août sur le thème des " risques psycho-sociaux dans l'entreprise " et des mesures éventuelles à prendre.

Face à l'émotion suscitée par le rythme rapproché de ces drames, et constatant que " la forte implication et le soutien des managers locaux des salariés qui ont attenté à leurs jours n'ont malheureusement pas permis d'éviter une issue tragique ", une stratégie de prévention de ces risques psycho-sociaux va s'organiser autour de quatre axes.


Renforcement de l'encadrement

La direction de France Télécom s'engage ainsi à ouvrir une négociation " pour la déclinaison dans le Groupe des dispositions de l'accord interprofessionnel sur le stress ". Elle va d'autre part renforcer ses équipes de médecine du travail et améliorer l'animation du réseau des assistantes sociales.

Elle compte également renforcer les équipes de Ressources Humaines de proximité et réaffirme " la possibilité de négociations locales sur les mesures d'accompagnement liées à des projets d'évolution d'organisation ".

Dans son communiqué, le groupe France Télécom met en avant " la nécessité pour l'entreprise de poursuivre sa transformation dans un contexte d'évolution rapide de ses métiers et d'attentes de ses clients, ainsi qu'une très forte pression concurrentielle " mais promet de faire des efforts de communication.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #509651
Bonjour!

citation:" la forte implication et le soutien des managers locaux des salariés qui ont attenté à leurs jours n'ont malheureusement pas permis d'éviter une issue tragique....


Les cadres et managers hors de cause... C'est énorme.

Qui transmet la pression... surement les actionnaires directement, apparemment puisque ce n'est la faute de personne d'autre et surtout pas des dirigeants et de leurs collabos.

Un cadre qui ne compte plus ses heures, est soit un bon à rien, car les heures imparties à sa tache ne lui suffisent pas, soit un courtisan. Dans tous les cas, un petit chef incompétent, un pauvre type qui se cache et se protège derrière ses subordonnés.
Je n'ose imaginer un seul instant que France Télécom soit complice de ceci ou de celà et/ou impose des rytmes de galériens...
Bon d'accord elle perd beaucoup de procès mais uniquement pour ses pratiques commerciales...
Pas encore pour sa politique sociale.

Le suicide du à des conditions de travail est la honte d'une société, être complice de cela, ne pas le dénoncer voir le nier comme c'est le cas dans ce communiqué fait de vous des tortionnaires et des assassins.

Monsieur Oliver Barberot de France-Télécom, je ne vous salue pas.



Le #533491
Avec tout le bordel et les pannes chez orange , prochaine étape chez la société : suicide des clients
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]