France Télécom veut la parité au sein de ses troupes

Le par  |  7 commentaire(s) Source : 01net
france telecom

Le groupe France Télécom entend bien jouer la parité au sein de ses troupes et vient de signer un nouvel accord avec les organisations syndicales.

France telecomMalgré un accord signé en 2004 avec les organisations syndicales pour plus de parité au sein de ses effectifs, France Télécom ne parvient pas aux résultats escomptés. En effet, à l'heure actuelle, il n'y a que 37 % de femmes au sein du groupe. Un peu plus en détail, il y a bel et bien une moitié de femmes dans la branche commerciale et la branche de relation client, mais à peine 25 % dans la branche informatique et seulement 10 % dans la branche réseau.

Indiquant que l'intérêt pour le secteur high-tech n'est pas la seule raison de ces chiffres, Brigitte Dumont, directrice du management des compétences et de l'emploi du groupe France Télécom, expliquait à 01net : " Nous devons réussir à changer les mentalités. Dans le cadre d'un recrutement, par exemple, il est toujours plus facile pour un manager de se tourner vers des gens qui ont le même profil que le reste de l'équipe. Pour développer la diversité, il faut acquérir de nouveaux réflexes. "

Afin de prouver sa bonne foi, France vient de signer un nouvel accord avec cinq syndicats, à savoir CFDT, CFDT, CGT, FO et SUD. Il s'engage de nouveau à favoriser l'égalité entre les hommes et les femmes. De nouvelles mesures ont ainsi été décidées par France Télécom.


Les nouvelles mesures
Lorsque le profil sera le même entre de deux candidats dans le cadre d'un recrutement, le choix sera fait dans le but de favoriser la parité. De plus, de nouveaux indicateurs seront mis en place dans le cadre de l'embauche. Il sera ainsi possible de connaître le nombre de femmes et d'hommes qui se sont présentés et ceux qui ont finalement été embauchés. Une commission, à laquelle participeront les syndicats, se tiendra deux fois par an, afin d'étudier les chiffres et de faire circuler des messages en interne par exemple. France Télécom favorisera enfin la proposition de programmes de professionnalisation auprès des femmes dans le but de développer leurs compétences techniques et de les faire évoluer vers des postes d'encadrement.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #190841
A proprement dit consternant. Si les règles sont de définir une préférence "féminine" pour un poste, c'est remplacer une situation regrettable par un système sectaire.
Les communautarismes (y compris sexués) vont dans la logique des quotas ... mais bon sang: que veut dire un pourcentage face à une profession ?
Au risque de lancer les trolls, je le dis quand même: à force de faire du politique correct, on devient tout simplement crétin
Le #190842
"...mais à peine 25 % dans la branche informatique et seulement 10 % dans la branche réseau."

Faudrait déjà qu'ils y en ai plus dans les écoles en rapport avec ces filières car pour l'instant ça ressemble plus à des clubs gay ou on l'a tous sur l'oreille qu'autre chose
Le #190844
Legion.nux>

Pour avoir été dans ces deux filiaires, je ne peux que confirmer tes dires. Une ou deux filles pour... trente garçons. Il est clair que les soirées étudiantes et les fins de semaine étaient franchement attendues.



Le #190845
encore uen fois, au lieu de lutter pour l'égalité des CHANCES, on lutte pour l'égalité numériques, ce qui est contre productif (on n'est plus choisi pour ses compétences mais pour ce qui est inné et sur lequel on ne peut rien changé) .
sous couvert d'égalité on sape complètement les fondements de notre constitution.
Le #190847
Bah comme dit au dessus par plusieurs personnes, vouloir une parité "numérique" est absurde, et c'est exactement l'inverse de ce qu'on veut afficher (à savoir une soit disant égalité, alors que forcement, quand y'a 10 filles sur une promo de 150 élèves, forcement, on pourra pas avoir 50% de filles dans le secteur, à moins de donner le postes à des filles que pour leur physique, et non leur compétence, ce qui est exactement ce contre quoi c'est censé ce "battre"....)

C'est comme si on voulait qu'il y est 50% d'infirmiers ou de secretaires......

Certains branches attirent plus les hommes que les femmes, le politiquement correcte du 50% à tout pris n'a aucun sens, on ne prends pas les personnes car elles le méritent, mais pour ce qu'elles sont (sauf que la, c'est en faveur des femmes, mais ça reste discriminatoire)
Le #190851
Ou comment tomber dans la discrimination positive, est-ce mieux que la négative, peut être.
Mais savoir que l'on doit sa sélection à son sexe plus qu'a ses compétences ?????
J'ai peur que le personnel soit volatile, juste pour vérifier ailleurs que c'est bien pour ses compétences
Le #191125
En effet, dans mon école d'informatique et sa branche télécom, il y a 9% de filles...
Alors ils peuvent toujours changer leur méthode de recrutement, le problème ne se situe pas uniquement là.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]