France Télécom : une confiance des salariés dure à restaurer

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Les Echos
France Telecom logo pro

Le journal Les Echos s'est procuré un rapport intermédiaire du cabinet Technologia réunissant les données de 500 entretiens individuels de salariés, faisant suite au questionnaire du mois d'octobre 2009.

France Telecom logo proFin 2009, les salariés du groupe France Télécom avaient été interrogés sous la forme d'un questionnaire conçu par le cabinet Technologia sur leurs conditions de travail, après la médiatisation des cas de suicides à répétition au sein de la société.

Les résultats avaient montré une véritable coupure entre les salariés et la direction et une perte de repères conduisant pour beaucoup à une souffrance au travail, qui pouvait devenir insupportable pour certains, allant jusqu'à des conséquences dramatiques.

La direction de France Télécom a depuis amorcé un grand plan de soutien et de réorganisation du travail, tandis que la nouvelle équipe dirigeante, menée par Stéphane Richard depuis le 1er mars, s'est fixée comme objectif de renouer le dialogue.

Le journal Les Echos a pu mettre la main sur un nouveau rapport intermédiaire faisant le point sur 500 entretiens individuels avec des salariés qui détaillent un peu mieux la nature des difficultés rencontrées au sein du groupe.

Technologia note que le nombre de suicides n'a pas chuté ( on en compterait neuf depuis janvier 2010, mais pas forcément sur le lieu de travail ni directement liés aux conditions de travail même si elles ont pu jouer un rôle aggravant ) et qu'une défiance se maintient chez les salariés, malgré l'annonce de mesures par la direction.


Un fonctionnement trop opaque
Il existe encore trop de complexité dans l'organisation et de changements d'orientation qui donnent le sentiment aux salariés d'être ballottés d'un projet à un autre, ne leur donnant pas la sensation que leur travail est reconnu, pouvant conduire à des situations d'attentisme.

Par ailleurs, le système d'information interne est trop complexe et finit par restreindre la productivité des collaborateurs, tandis que la direction et les ressources humaines sont pointées du doigt pour leur rigidité et un système inégalitaire de promotion du fait de son manque de clarté.

" Quand on rencontrait les ressources humaines, cela voulait dire qu'on était candidat au départ ", souligne un salarié dans l'un des entretiens, cité par Les Echos. Enfin, sur la question sensible de la mobilité, Technologia recommande de limiter celle des managers, de façon à maintenir une unité des groupes de travail.

Il faudra à Stéphane Richard plus que des paroles d'encouragement et de l'écoute pour rétablir la confiance des salariés de France Télécom en leur équipe dirigeante.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]