Free va-t-il déployer son propre réseau FTTH '

Le par  |  27 commentaire(s)
fibre optique

Illiad, la maison mère de Free veut-elle ne pas être tributaire d'un quelconque partenaire sur la question du haut débit par fibre optique ' On pourrait le croire à l'énoncé de cette nouvelle dévoilée hier dans le journal du Freenaute.

Illiad, la maison mère de Free veut-elle ne pas être tributaire d'un quelconque partenaire sur la question du haut débit par fibre optique ' On pourrait le croire à l'énoncé de cette nouvelle dévoilée hier dans le journal du Freenaute. La question se pose d'autant plus si Free et France Telecom ne trouvent pas de solution d'entente sur le réseau de fibres déjà existante. Voyons quels sont les enjeux de cette étonnante nouvelle de Free. 


La fibre optique, le bon tuyau
Fibre optiqueFace aux nouveaux besoins en matière de distribution de contenus sur le réseau, les opérateurs disposent de bien peu de solutions qui soient à la fois fiables, performantes en débits et pérennes dans le temps. Si l'ADSL donne déjà ses limites, que le Wimax tarde à s'imposer, il reste toutefois une troisième voie qui pourrait convenir aux exigences présentes et à-venir : la fibre optique. Celle-ci peut faire transiter d'énormes quantités de données à des débits qui flirtent avec le 100 Mbits/s. Elle ne subit aucune interférence électromagnétique et le nombre d'utilisateurs n'affecte pas ses débits. Quelques expérimentations en cours ont d'ailleurs démontré sa fiabilité et sa viabilité commerciale, du moins dans les grandes villes.


Être prêt pour la TVHD
On peut se demander ce qui nécessiterait l'utilisation de tels débits et surtout l'investissement nécessaire au déploiement de la fibre optique tant les coûts d'infrastructures sont énormes avec une estimation de 1000 euros par abonné et une facture de 80 euros par mois d'abonnement. La réponse est certainement celle de la  télévision haute définition qui, comme chacun sait exige de bons gros tuyaux pour être véhiculée de manière convenable et pour être visionnée dans une qualité indiscutable. Cette TVHD dont la généralisation ne fait aucun doute fera la fortune des diffuseurs et de tous ceux qui investissent aujourd'hui dans ce futur standard. Et la fibre optique peut être sérieusement le maillon qui concrétisera ce futur.


La société fibre de Free existe déjà
Au début de l'année 2006, Illiad créait justement une société dans une perspective de déploiement de son propre réseau de fibres FTTH ( Fiber To The Home ), comprenons, jusqu'à l'utilisateur final. Il y a peu encore, le développement d'un modèle Freebox FTTH était même avancé ou supposé.

Quoi qu'il en soit, nous ne savons pas pour l'instant s'il s'agit de spéculation ou si le projet du réseau Free FTTH est bien réel et déjà programmé. Ce qui est acquis, c'est que si ce projet voit le jour, il ne le verra que pour les grandes agglomérations, à commencer par Paris.

En attendant, il est toujours possible de signer la pétition pour le FTTH partout, sur le site " très haut débit pour tous ".

°°°°°°°


Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #126509
Faites tourner la pétition!
Le #126511
Suffit de voir la couverture du réseau câblé pour savoir que le FTTH n'ira pas partout.
Faut pas rêver...
(sauf si Free et FT combinent leurs déploiements, sinon, on se retrouve avec 2 fibres optiques par abonné en agglomération s'ils n'obtiennent pas d'accord)
Le #126513
@anonymat : euh, le câble et la fibre n'ont rien à voir tant au niveau des contraintes techniques (le câble voit la qualité de ses transmissions chuter avec la distance) qu'au niveau pérennité dans le temps.
A titre d'exemple, la plupart des autoroutes emmènennent avec elle des fibres optiques, ce qui fait que beaucoup de villes qui n'ont pas le câble ont déjà la fibre optique ...
Le #126518
Sauf que la on ne parle pas de la fibre optique pour véhiculer l'info entre les terminaux des grandes villes mais d'amener la fibre optique direct chez l'utilisateur ("To Home").
Le #126519
@anonymat:

Comme je l'ai dis dans un aute sujet, pour l'utilisateur final, le mieux serait d'avoir un seul réseau en fibre optique, géré par un organisme public, qui louerait le tout aux différentes entreprises souhaitant l'exploiter.

Mais honnetement, je doute que ça arrive,"on" est plutot dans une politique de privatisations à tout va, et non de nationalisation (même si effectivement, c'est assez idiot, en plus d'etre couteux et au final un calvaire pour l'utilisateur si chaque fournisseur fait son propre réseau dans son coin)
Le #126525
@tuxthepenguin, ouais,mais si Google peut acheter ce genre de fiblre, FT et Free le peuvent aussi.
Après le to the home, c'est presque négligeable en conséquences. Bref ce que j'voulai dire par là, c'est que c'est idiot de dire que seul les grandes villes sont concernées. Les petites le sotn aussi.

Après, les maisons isolées, c'est une autre histoire.

@Chitsitoune :
C'est pas un problème de privatisation, mais de vraie volonté. Un service public peut parfaitement être aussuré par une entreprise privée. L'Etat pourrait mandater une entreprise (qui ne soit pas un opérateur telecom ni FAI) pour déployer, maintenir et louer ce réseau moyennant finances certes, mais en gardant un %age sur la location du réseau.

Nul besoins de fonctionnaires quand on en veut pas.

Donc, non, ce n'est pas un problème de volonté de privatisation, mais d'idée, ou de choix politique.
Le #126527
Preuve que les petites villes sont concernées par la fibre optique :

Les NTIC ont connu un important développement avec le déploiement de la fibre optique dans l'agglomération et l'implantation de sociétés spécialisées dans l'informatique, les réseaux et le traitement de l'image. Les technopôles Helioparc et Pau Cité Multimédia concentrent un grand nombre de SSII et d'écoles d'ingénieurs en informatique. Pau est entièrement connectée à un réseau de fibre optique (Pau Broadband Country) qui permet un débit de 10 à 100 gigabits et des applications de types téléphonie sur IP, services en ligne, webTV. Pau est la troisième ville d'Europe, après Stockholm et Milan, a avoir développé un réseau de très haut débit (THD) en fibre optique : le projet a coûté 30 millions d'euros et s'est étalé sur cinq ans. Ce réseau a encouragé l'installation de sociétés étrangères spécialisées en imagerie, services ou conception en ligne.
-Wikipédia
Le #126536
"Pau est entièrement connectée à un réseau de fibre optique (Pau Broadband Country) qui permet un débit de 10 à 100" A ma connaissance ca ne se compte pas en Gigabit, mais en Megabit (10 mbps pour les particuliers et 100 pour les pros !).
Le #126537
le reseau "cable" n'a rien a voir avec le FTTH. le cable n'est pas a proprement parlé de la fibre optique (la liaison chez l'utilisateur finla est un cable et non de la fibre optique). pour le moment F.T est bien en avance avec NEUF telecom qui sont les seuls vrais leaders pour 2007 date de fin des test et de la mise a disposition pour le particulier lambda ( la ou la couverture sera assurée )., car contrairement a FREE, FT et NEUF utilisent leur propre réseau télécom si free ne veut pas mourir dans 5 ans il doit déployer la fibre (extremement couteux: prix + travaux de voiries). a cela s'ajoute pour avant 2010 le reseau Mobile tres haut debit par UMTS (deja en place) qui permettra d'atteindre 155megabits. les années à venir vont être très intéressantes a suivre. wait and see. pour rappel FT propose en test dans 5 villes du Net par la fibre qui peut atteindre 2.5 gigabits (certe il faut avoir de l'ultratrawide 320 SCSI pour en bénéfichier pleinemenent mais cela veut surtout dire que certains on eja du minimum 100 megabits quasi symetrique (upload/download).
Le #126538
@cr0vax "C'est pas un problème de privatisation, mais de vraie volonté. Un service public peut parfaitement être aussuré par une entreprise privée."

Non, car par nature un service public ne vise pas à etre rentable, mais a assurer une qualité de service, alors qu'une entreprise vise en général uniquement ses intérets, pas ceux des clients (c'est par exemple particulièrement visible avec la "barrière" entre dégroupés et non dégroupés)

Sans parler des problèmes de concurrences (comme c'est le cas avec FT en ce moment, qui est dans une position très "particulière", vu qu'ils sont obligé "d'aider" leurs concurrents directs, chose qu'ils font en freinant des 4 fers, et la encore, c'est le consommateur final qui trinque)
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]