Freescale QorIQ Converge : pour des femtocells moins chères

Le par  |  0 commentaire(s)
Freescale logo pro

Au mois de février, Freescale inaugurait une architecture d'un nouveau type pour les stations de base de type picocells et femtocells, avec une conception modulaire pour s'adapter aux besoins du Cloud-RAN, une organisation des réseaux mobiles plus flexible pour les réseaux de demain.

Pouvoir construire des cellules réseau de toute taille, de la femtocell à domicile à la macrocell utilisée par les opérateurs, en utilisant quasiment les mêmes briques de base, c'est ce que propose le fondeur Freescale avec sa famille QorIQ Converge, dévoilée en février dernier.

Cette famille prépare le terrain du C-RAN ( ou Cloud-RAN ), une infrastructure modulaire pouvant combiner les différents types de cellules réseau au sein d'un réseau hétérogène ( qui fait appel aussi bien à des metrocells ou picocells qu'à des femtocells ) grâce à une conception " base station on a chip " capable de gérer différentes couches radio.

Avec l'arrivée des réseaux 4G et ultérieurs, c'est le fonctionnement même des réseaux mobiles qui est transformé, avec des points de communications interconnectés pour redistribuer la bande passante d'une grande cellule vers de multiples cellules de taille plus réduite à proximité de l'utilisateur, évitant l'engorgement du macroréseau sur certains points et maintenant les débits sur le terminal de l'utilisateur, le tout de façon transparente.


Premiers échantillons disponibles
Freescale QorIQ ConvergeFreescale a donc conçu dans sa famille QorIQ Converge des SoC ( System on a chip ) répondant à ces nouveaux besoins et permettant de créer une offre allant des femtocells jusqu'aux macrocells. Les premiers systèmes annoncés en février ont été les Soc pour femtocell PSC9130 et PSC9131 ( pouvant gérer de 8 à 16 utilisateurs simultanément ) et le SoC pour picocell PSC9132 ( jusqu'à 100 utilisateurs simultanément ), en attendant des propositions pour des cellules plus conséquentes.

Ces éléments intègrent l'ensemble des composants nécessaires pour constituer une station de base, réduisant l'encombrement ( puisqu'il n'y a pas d'élément supplémentaire à ajouter ) et le coût des dispositifs ( divisé par 4 ), tout en consommant moins d'énergie qu'un système aux composants séparés.

Ces premiers SoC QorIQ Converge sont désormais disponibles sous forme d'échantillons, ce qui va permettre de concevoir des femtocells à faible coût ( qui reste l'un des obstacles majeurs à leur adoption ). Pour le moment réservés à certains de ses clients, ces échantillons seront plus largement disponibles d'ici le dernier trimestre 2011.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]