G Data : les tarifs de la cybercriminalité

Le par  |  3 commentaire(s)
G_Data_logo

L'éditeur allemand de solutions de sécurité affiche la grille des tarifs pratiqués dans les milieux de la cybercriminalité.

G_Data_logoLes spécialistes de la sécurité informatique s'accordent à dire qu'il est désormais loin le temps du " hacker " agissant avec pour seule rétribution une réputation pouvant parfois lui causer quelques tords. L'heure est aujourd'hui à la cybercriminalité qui se veut lucrative entend-on souvent dire. Pour mieux s'en rendre compte, G Data révèle les tarifs en vigueur dans les milieux de la cybercriminalité aux multiples modèles économiques.

Pour des informations relatives à une carte de crédit, le prix est variable en fonction de la valeur de l'information délivrée, soit de 2 $ à 25 $ pour la date d'expiration, le nom du propriétaire, le code. Un compte PayPal se négocie aux alentours de 7 $, soit moins que les 8 $ pour un compte World of Warcraft, dans la catégorie jeux en ligne qui attire de plus en plus les cybercriminels. Quant à l'expédition de spams, elle rapporte près de 495 $ pour 20 millions de courriers non sollicités envoyés pendant 14 jours.

L'attaque par déni de service est facturée de 25 à 100 $ avec les 10 premières minutes offertes, puis 20 $ l'heure et 100 $ la journée. Les tarifs commencent à monter sensiblement pour les vulnérabilités de sécurité dont la fourniture d'un exploit peut rapporter entre 100 et 3 000 $.  La cote monte en flèche avec un faille de sécurité inconnue rémunérée à hauteur de 5 000 à 50 000 $.
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #270511
et surtout où peut-on acheter ?

-->[ ]
Le #271481
"La cote monte en flèche avec un faille de sécurité inconnue rémunérée à hauteur de 5 000 à 50 000 $"

héhé les experts coûtent plus cher on dirait

C'est quand même hallucinant la différence de prix, on remarque bien le fossé entre les deux.

Et souvent derrière les attaques, de type déni de service ou spams, on trouve en attaquant des PC zombis (qui souvent tourne sur windows...) qui appartiennent à de pauvres particuliers qui se rendent eux-même complices, sans le savoir, de ces attaques.

Définition pc zombie : http://fr.wikipedia.org/wiki/Machine_zombie

"Le phénomène des PC zombies est-il lié à un système d'exploitation en particulier ou concerne-t-il aussi bien Windows, Linux et Mac OS ?

"Le phénomène des PC zombies n'est pas lie à un système d'exploitation en particulier. Toutefois, il est dans l'intérêt de ceux qui créent des réseaux de PC zombies de disposer du plus grand nombre de machines possible, jusqu'à plusieurs milliers. C'est donc logiquement vers le système d'exploitation le plus fréquemment rencontré qu'ils se tournent. Aujourd'hui, c'est bien sûr Microsoft Windows."

Suite de l'interview de David Kopp (Trendlab) par ici :
http://www.clubic.com/actualite-39753-securite-pc-zombies.html
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]