Le Galaxy S5 n'aide pas Samsung à consolider sa place de leader sur le marché mobile Android

Le par  |  9 commentaire(s) Source : Clubic
Samsung Galaxy S5 Mini officiel

Le leader du marché des smartphones sous Android, Samsung, serait-il sur le point de céder sa place ? Malgré le succès de son dernier Galaxy S5, les ventes de la marque affichent un ralentissement, tout comme le chiffre d'affaires.

Le dernier flagship de Samsung n'afficherait ainsi pas un succès suffisamment retentissant pour relever la barque du fabricant. En un an, le chiffre d'affaires du fabricant sud-coréen a diminué de 20 %, résultat d'une concurrence de plus en plus acharnée sur le marché mobile, désormais perturbé par l'émergence de marques chinoises misant sur les solutions low cost.

logo-samsung Autrefois leader incontesté du marché Android, Samsung cède progressivement du terrain à des marques qui percent progressivement à l'international. C'est ainsi le cas de Huawei, Xiaomi ou ZTE. De quoi imposer à Samsung l'investissement dans le marketing pour tenter d'écouler ses stocks, y compris ceux de Galaxy S5, soulignent nos confrères de Clubic.

L'activité mobile de Samsung représenterait seulement la moitié des 38 milliards d'euros de chiffre d'affaires réalisés par la marque au deuxième trimestre 2014, soit un recul de 9 % par rapport à la même période l'année passée.

Les tablettes de la marque, qui se sont multipliées, semblent avoir quelque peu désorienté les consommateurs. Trop de choix tue parfois l'envie d'acheter, et Samsung paierait ainsi là sa volonté d'occuper trop de segments à la fois, avec des produits qui changent trop peu de l'un à l'autre.

Désormais, Samsung ne représente plus que 25 % du marché mondial de la téléphonie, contre 32 % en juin 2013. Et c'est directement dans les pays émergents que la marque devra trouver son salut en venant concurrencer les alternatives chinoises bon marché. L'occasion pour la marque de déployer ses smartphones avec l'OS maison Tizen sur des plateformes à moins de 150 $.

Samsung mise également sur le marché occidental, et principalement sur la sortie de son Galaxy Note 4 proposé cet automne. Le fabricant s'attend ainsi à une reprise des ventes de l'ordre de 10 %.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1803786
Samsung paie aussi aujourd'hui l'image un peu "cheap" de ses produits, meme haut de gamme. Attention, le contenu hardware est tout à fait correct, mais a force de nous claquer du plastique à toute les sauce...
Le #1803789
Les écrans sont toujours plus grand, ils se prennent le premier revers de ce phénomène.
Personne ne veut d'un smartphone 10", ils feraient mieux de se cantonner à des tailles comprises entre 4.3" et 5" maximum pour les smartphones destinés à la plus grosse masse, et entre 5 et 6" pour les phablettes.
Le #1803792

par l'émergence de marques chinoises misant sur les solutions low cost.


Pas low cost, low marges ! Parce que le principal problème de Samsung c'est des marges tellement abominables qu'il a sans doute perdu en productivité (quand l'argent coule à flots sans peine, on se repose sur ses lauriers et les salariés, souvent en large surnombre, je la jouent pénards). Après chacun voit les raisons du déclin comme ça l'arrange. Non le plastique n'est pas le mal absolu. Il est léger, souvent plus résistant que le métal et il laisse passer les ondes tout en étant moins cher à utiliser. Si certains sont trop snobs pour préférer le métal qui fait plus riche, c'est leur problème (faut aller voir un psy pour régler ce complexe d'infériorité). Quant à la taille des écrans, là aussi, je doute que ce soit la raison car la taille a augmenté avec des bords qui réduisaient et qu'il y a du choix quand même en termes de tailles (sauf si l'on veut le flagship, il est vrai mais les flagship chinois sont souvent aussi gros). Non, le problème de Samsung c'est juste sa réussite passée qui lui a donné de mauvaises habitudes engendrant de l'embonpoint qui le ralentit jusqu'à expliquer irrémédiablement son recul.
Le #1803794
"L'activité mobile de Samsung représenterait seulement la moitié des 38 milliards d'euros de chiffre d'affaires réalisés par la marque au deuxième trimestre 2014, soit un recul de 9 % par rapport à la même période l'année passée."

Gros manque de neutralité et/ou manque de compréhension des maths et de l'économie de Clubic sur cet article et qui raconte ce qui l'arrange sans démonstration

=>L'activité mobile de Samsung peut augmenter tout en représentant moins au niveau du CA global si les autres activités augmentent plus vite que l'activité mobile et donc Samsung être en bonne posture.

Tout l'article n'est basé que sur des pourcentages, or ils ne veulent rien dire s'ils ne sont pas rattachés à des chiffres =>une entreprise peut perdre des parts de marché tout en doublant son CA si elle est sur un secteur en pleine expansion et qui était moins concurrentiel avant , Et donc se porter très bien.

Le monde de l'économie et la santé d'une entreprise sont plus complexes et subtils que 2 pourcentages balancés à la va-vite.

Bref on ne peut rien en déduire sur la base des informations communiquées dans cet article 100% à charge sur l'activité mobile de Samsung.

Le #1803801
(Le plastique samsung fait "cheap". Il y a des téléphones aussi léger, en plastique qui font plus robuste )

De toute façon la réussite des entreprises technologiques est de plus en plus proche de l'effet de mode : une réussite toujours de plus en plus insolente et sur une période de plus en plus courte.

Samsung a été l'aternative "bienvenue" après la mode Apple, démocratisant du meme coup les smartphones. Comme le dit Cycnus, si Samsung ne réagit pas en profondeur, son avenir pourrait ressembler à celui qu'a connu Nokia ou Blackberry
Le #1803822
Et si ils investissaient dans une bonne batterie ?
Le #1803836
Moralité, on ne peut pas construire durablement sur uniquement de la copie.
Jusqu'aux boutiques, tout chez Samsung est fait pour ressembler à Apple.
Samsung doit se ré-imaginer, sinon ce sera la fin.

Je crois d'ailleurs qu'il est trop tard, car les chinois font aussi des flagships séduisants et moins chers.

Apple au moins garde son identité, sa base de clients et son modèle immuable basé sur moins de fonctionnalités, mais plus de qualité et plus de design et positionnement haut de gamme.
Le #1803853
monde a écrit :

Moralité, on ne peut pas construire durablement sur uniquement de la copie.
Jusqu'aux boutiques, tout chez Samsung est fait pour ressembler à Apple.
Samsung doit se ré-imaginer, sinon ce sera la fin.

Je crois d'ailleurs qu'il est trop tard, car les chinois font aussi des flagships séduisants et moins chers.

Apple au moins garde son identité, sa base de clients et son modèle immuable basé sur moins de fonctionnalités, mais plus de qualité et plus de design et positionnement haut de gamme.


Oui mais le danger c'est de devenir "has been", de ne plus vouloir le téléphone de papa et alors la chute est extrêmement rapide. Comme pour nokia et compagnie (téléphones à clapet, avec clavier, avec petit écran, etc.). Et comme elle est inattendue et impossible à enrayer, déclin assuré. Exactement ce qu'à connu Apple dans les années 90 sur sa spécialité de l'époque : les micro-ordinateurs. Qui voulait un Apple dans les années 90 ? Plus personne. or je crains que Apple ne puisse pas gagner car :
- le manque de compatibilité va devenir de plus en plus dommageable à mesure que Android se développe (quand il est difficile d'échanger avec les copains, on finit par acheter comme eux pour en pas être exclu)
- plus Android va se développer plus les profits pour les développeurs seront sur Android (plus facile d'attraper un poisson dans un océan que dans une flaque)
- Apple est soit trop cher (par rapport au bon rapport qualité-prix des grandes marques chinoises) ou pas assez (pour être luxueux car toutes les grandes marques proposent des appareils équivalent à un prix équivalent). Il va se faire gruger des 2 côtés.
- L'innovation dans ce domaine va être au point zéro pendant longtemps donc les concurrents vont faire aussi bien moins cher. Même si les batteries duraient 2 fois plus longtemps, seul une infime partie de la population changerait son téléphone pour en avoir un qui tient plus longtemps (on attendrait la mort de notre téléphone). Après le fullHD, l'augmentation de la résolution est quasi imperceptible, quand elle n'est pas dommageable (consommation et ralentissements). Les processeurs sont aujourd'hui déjà surdimensionnés, comme la RAM, etc.
- les montres connectées voire les "google glasses like" ont peu d'utilité (on va avoir beaucoup de mal à convaincre qu'il faut en acheter) et la vitesse d'équipement sera telle que ces produits ne peuvent pas alimenter un rebond de croissance durable.
Bref, les marques à prix contenu s'adressant aux marchés émergents ont de l'avenir, les autres vont avoir énormément de mal ces 10 prochaines années. J'aurais des actions, je vendrais d'ici fin 2015 au plus tard.
Le #1803860
Great Sword Zowie a écrit :

Les écrans sont toujours plus grand, ils se prennent le premier revers de ce phénomène.
Personne ne veut d'un smartphone 10", ils feraient mieux de se cantonner à des tailles comprises entre 4.3" et 5" maximum pour les smartphones destinés à la plus grosse masse, et entre 5 et 6" pour les phablettes.


+1. Marre de tous ces smartphones énormes impossibles à tenir avec un seule main... C'est bien simple, on ne trouve plus aucun flagship de dimension acceptable. C'est la course aux pouces et aux pixels, seulement voilà, si je veux téléphoner avec un gros machin encombrant, je peux aussi bien utiliser skype sur mon PC portable...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]