Les premiers signaux de Galileo

Le par  |  7 commentaire(s) Source : Slashdot
Galileo

Le premier satellite de la future constellation Galileo a transmis ses premières émissions.

Le premier satellite de la future constellation Galileo a transmis ses premières émissions.

GalileoLes concepteurs et constructeurs de Giove-A peuvent pousser un grand soupir de soulagement : le premier membre de la constellation de satellites de navigation Galileo vient d’émettre pour la première fois, moins de trois semaines après sa mise sur orbite.

Giove (Galileo In-Orbit Validation Element)-A avait décollé du cosmodrome russe de Baïkonour, au Kazakhstan, le 28 décembre dernier, et s’était rapidement positionné sur son orbite de travail, à près de 23.000 kilomètres d’altitude. En quelques heures, les techniciens du centre de contrôle s’assuraient que tous ses systèmes fonctionnaient bien, mais il restait encore à faire émettre par Giove-A les premiers signaux spécifiques à Galileo.

C’est désormais chose faite, et les rares privilégiés muni d’un équipement soigneusement calibré peuvent à présent intercepter ce signal, sous réserve qu’ils se trouvent en alignement direct avec la position du satellite dans le ciel, puisqu’il est encore seul, là haut, et ne peut voir son signal relayé par un petit camarade.

Le Projet Galileo rassemble de nombreux pays autour de l’Agence Spatiale Européenne, et coûtera aux alentours de 3,4 milliards d’euros. A terme, une trentaine de satellites (dont trois de secours) orbiteront au dessus de nos têtes, à 36.000 kilomètres d’altitude, et permettront de positionner personnes et objets à la surface du globe terrestre avec une précision inférieure à un mètre.

Le système devrait être pleinement opérationnel vers 2008-2009.



Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #80150
... Moi qui voulais une voiture livrée en standard un machiniste !!!

Je vais sans aucun doute regretter de ce bon temps : poser la question aux passants "S'il vous plait, pouvez-vous de dire où est l'hôpital Saint Louis '''"
Le #80155
Ben perso je fait plus confiance à mon GPS qu'au passant
Le #80267
Une bonne nouvelle pour l'europe, un mauvaise pour les finances, vu le prix.
Si seulement les gens étaient moins C.. et partageaient déjà le GPS, ça éviterait de dépenser des sommes folles, juste pour "équilibrer" les forces...

Encore un truc de l'espace qui coute super cher, comme s'il n'y avait déjà pas suffisement à faire sur notre belle planète...
Je ne sais mêm pas pourquoi certains veulent aller sur Mars... Peut être pour déserter la Terre quand la poubelle débordera '

Franchement, si on va sur mars, on peut aussi bien coloniser des désert arides, replanter, réintroduire des cycles de l'eau.
Aujourd'hui on ne le fait pas. Pourquoi ' Pas de finacements... et pourtant, de l'argent, on dirait bien qu'il y en a suffisement... Surtout quand on sort de l'optique nationale, européenne ou etats-unienne.
Le #80287
Pratique pour lancer précisément une bombe... c'est mon petit coté obscure!
Le #80293
Grace à google Map

Bon ok, je ==>[]
Le #80327
Hipparchia >Si ils cherchent à tout prix à coloniser une autre planête c'est qu'ils savent qu'il est déja trop tard et que la seule solution c'est la fuite.
C'était la minute de réflexion offerte par Paco .
Le #81972
Question con du jour:

A force de lancer des stallites ils ne vont pas finir par se rentrer les un dans les autres '
A force de lancer des stallites il va faire de plus en plus sombre et l'effet de serre diminuera youpi !

C'était la minute de réflexion offerte par Steevy .
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]