Galileo : les satellites 5 et 6 mis en orbite depuis Kourou

Le par  |  3 commentaire(s)
Galileo lancement

Les satellites Doresa et Milena, cinquième et sixième de la constellation Galileo, ont correctement pris leur envol depuis la base de Kourou à l'aide d'un lanceur Soyuz.

Après un lancement reporté hier pour cause de météo, les satellites 5 et 6 de la constellation Galileo, baptisés Doresa et Milena, ont pu enfin décoller de la base de Kourou (Guyane française) en utilisant un lanceur Soyuz.

La mission de lancement est gérée par Arianespace et la première phase de placement en orbite s'est déroulée comme prévu. Le vol VS09 est toujours en cours et doit placer les satellites en orbite au bout de près de quatre heures de vol (vers 18 heures, heure française).

Galileo lancement

Les satellites sont les premiers d'un ensemble de 22 satellites que doit lancer Arianespace en utilisant des lanceurs Soyuz mais aussi des lanceurs lourds Ariane 5 ES capables d'emporter jusqu'à quatre satellites.

Si tout se passe bien jusqu'à la fin du vol, ces deux satellites Doresa et Milena permettront de proposer les premiers services de positionnement d'ici l'automne, en conjonction avec deux autres satellites FOC (Full Operational Capability) déjà en orbite.

Le vol de ce jour est donc d'une importance cruciale pour donner vie au système de positionnement par satellite européen Galileo, après des années de maturation et de reports divers. Il va permettre à l'Europe de gagner son indépendance dans le secteur aérospatial aux côtés du GPS américain, du Glonass russe ou du Beidou chinois, sans compter les initiatives annexes (Inde, Japon...).

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1805757
Le #1805831
Dommage que les satellites aient été injectés sur une mauvaise orbite.
Reste à savoir si l'erreur est rattrapable et combien de retard supplémentaire cela va entrainer...
Le #1805835
Pour la mauvaise orbite , on dirait juste une mauvaise blague... Comment est-ce possible ? Ca veut simplement dire qu'il n'y a pas eu de vérifications et ça , c'est très grave pour un projet si coûteux (enfin , ce n'est pas leur thune , donc ils s'en foutent un peu).

Si la rectif n'est pas possible , que vont devenir les satellites ? est-ce que 2 autres seront lancés ? Si oui , sous combien de temps ? (ça retarde d'autant plus la solution de concurrence de gps )
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]