Galileo risque de coûter très cher

Le par  |  21 commentaire(s)
Galileo

Galileo, le futur système de positionnement par satellites, a pour objectif principal de supprimer la dépendance liant l' Europe aux Etats-Unis avec son système GPS ( Global Positionning Sysem ) qui ne lui autorise pas une précision réellement satisfaisante et fiable au regard de plusieurs restrictions d'ordre techniques et politiques.

GalileoGalileo, le futur système de positionnement par satellites, a pour objectif principal de supprimer la dépendance liant l' Europe aux Etats-Unis avec son système GPS ( Global Positionning Sysem ) qui ne lui autorise pas une précision réellement satisfaisante et fiable au regard de plusieurs restrictions d'ordre techniques et politiques. L'enjeu est donc d'importance dans un secteur devenu ô combien stratégique.

Loin d'être encore effectif, le projet européen* semble néanmoins d'ores et déjà devenir assez onéreux.


Addition révisée
Lundi, l'allemand Rainer Grohe, directeur de Galileo Joint Undertaking qui est l'entreprise commune chargée de piloter le projet éponyme, a déclaré que 400 millions d'euros de plus que prévus avaient été dépensés pour la phase initiale du système de navigation par satellites, portant ainsi le total investi dans cette première étape à 1,5 milliards d'euros alors que dans sa globalité ( développement et mise en orbite du système complet ), Galileo " devrait " coûter 4,5 milliards d'euros.

Grohe justifie ce dépassement budgétaire par :
  • une sous-estimation du coût de fabrication et de lancement des satellites tests
  • des améliorations apportées à la sécurité du système
  • des coûts de fonctionnement de Galileo non prévus à l'origine

Le calendrier
Le premier satellite test a été placé avec succès sur l'orbite prévue le 28 décembre 2005 et un deuxième devrait suivre pour septembre 2006 . Les quatre premiers satellites opérationnels entreront en fonction en 2008 et en 2010, si tout se passe bien, la " constellation Galileo " comptera pas moins de 30 satellites pour un système totalement opérationnel dont les services commerciaux affiliés débuteront en 2011.

Si au final, la douloureuse semble devoir s'allonger ( fonds publics et privés ), Grohe a tout de même fait part de son optimisme concernant la suite de ce qu'il qualifie de fantastique projet.


* : le projet Galieo est essentiellement à la charge de l' Union Européenne mais d'autres pays ont signé des accords de participation financière à l'image de la Chine, l' Inde, Israël et l' Ukraine. Des pourparlers sont également en cours avec diverses nations ( Australie, Brésil, Canada, Corée du Sud, Maroc, ... ).
Complément d'information
  • SAT-5 : Le satellite du GPS Européen Galiléo est fonctionnel
    Après quelques déboires et une défaillance sur deux des 6 satellites constituant pour l'instant le système de géolocalisation européen Galileo, l'ESA indique avoir repris la main et que le système de géolocalisation européen est ...
  • Galileo : Astrium en difficulté sur les contrats satellite
    Dans la bataille de fourniture des équipements et satellites pour le système Galileo, l'allemand OHB a pris une longueur d'avance sur Astrium / EADS en mettant la pression sur les prix. Ce dernier peut-iil se retrouver exclu du projet ...

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #109191
Combien a coûté le GPS '
Le #109193
Pour un projet d'une telle envergure, ça me semble un montant correct. Je vois que le TGV Est (vivement !) est annoncé à 3 milliards, ou encore que le centre de recherche nucléaire de Cadarache va bientôt être construit, pour être opérationnel en 2019, et coûtera 10 milliards.
Ca fait des sacrés chiffres, mais pour du satellite, ça me parait pas extravagant.
Le #109196
ça me parait aussi raisonnable comme prix... Et des dépassements il y en a presque toujours... Enfin ça n'excuse rien.
Mais c'est un beau projet...
L'envie d'être indépendant des US est bien... mais j'ai lu dans libération que les bourses américaines achetaient les bourses européennes... et là... je la sens pas du tout question indépendance vis-à-vis de l'amérique....ça fout les boules même
Le #109200
Et qui c'est qui paye'
Le #109201
Faudrai faire appel aux dons des particuliers qui ont des comptes situées au japon
Le #109205
bah c'est la conséquence de leur système d'appels d'offre.
Forcément les sociétés proposent des prix planchers et se rattrappent sur les couts imprévus. Forcément une fois que t'as déjà laché 1.5 milliards tu vas pas tout laisser tomber pour 400 millions de plus ...

A priori c'est ce qui se passe pour le futur système du dossier médical informatisé. Les prix annoncés sont ridiculement faibles, des estimations indépendantes parlaient de 10x supérieur pour avoir un système qui tienne la route
Le #109212
Ben moi je dis que la liberté n'a pas de prix. OK, dans le temps personne n'avait de GPS, mais aujourd'hui, je ne sais pas pourquoi, tout le monde en veut un ! Alors, pourquoi encore engraisser les Américains (en plus du McGerbal implanté en Europe) si, avec quelques menues dépenses, on peut avoir notre joujou à nous ' Comme le dit john777, il y a les comptes au Japon, les comptes ouverts chez Clearstream, ... Bon j'arrete de troller : c'est l'heure de l'apéro !
Le #109213
Mon avis est que le systeme Galileo est >necessaire<.
Il faut se rendre independant du systeme GPS.

Partant de ce principe, toute les depenses necessaire sont justifiées, nottament sur la sécurisation.

De plus, il falait bien s'attendre à des depenses... imposantes...
Le #109214

Wadzar


"De plus, il falait bien s'attendre à des depenses... imposantes...".
Le bon terme est : astronomiques
Le #109216
en effet je cherchais mes mots
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]