Gartner : Symbian toujours leader mais jusqu'à quand ?

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Blog Gartner (via Engadget)
Nokia N8 03a

Nick Jones, analyste Gartner, se montre assez pessimiste sur l'avenir de Symbian face à la montée d'Android.

Nokia N8 03aSymbian^3, la version intermédiaire et open source de l' OS mobile Symbian, saura-t-elle redonner des couleurs à un système d'exploitation qui peine à briller face à des concurrents comme iOS et Android ?

La réponse à cette question est difficile étant donné qu'il n'existe encore aucun terminal pour l'exploiter, le smartphone Nokia N8 n'étant toujours pas commercialisé. Cependant, on peut noter que les observateurs qui ont eu accès à un premier aperçu n'ont pas été particulièrement subjugué par l'expérience utilisateur.

C'était le cas d'Eldar Murtazin, de Mobile-Review, qui a déjà proposé un tour de l' OS mobile, c'est aussi le ressenti de Nick Jones, analyste Gartner, qui se montre dubitatif sur les chances de Symbian^3 de freiner la chute des parts de marché mondiales de Symbian.

Certes, reconnaît-il, Symbian devrait rester leader du marché pour quelque temps encore car il est monté très haut, mais ce qu'il a pu voir de Symbian^3 ne semble pas suffisant pour assurer un avenir pérenne à la plate-forme, alors qu' Android devient de plus en plus incontournable.

Et ce qui inquiète encore plus Nick Jones, c'est que la Symbian Foundation ne semble pas être plus préoccupée que cela de la faiblesse ergonomique de son interface et semble au contraire se perdre sur des points de détail, oubliant la vue d'ensemble.


Des schémas décisionnels à revoir
Or l'ergonomie et l'attrait d'une plate-forme mobile sont devenus des éléments fondamentaux pour le succès d'un OS mobile et les négliger revient à se tirer une balle dans le pied et à mettre en danger le succès des stratégies d'applications et de services mobiles qui viendront se greffer derrière.

Pour l'analyste Gartner, " la situation est désormais si préoccupante que tout développeur qui ne travaille pas directement à améliorer la nouvelle interface perd tout simplement son temps " , car si les clients potentiels ne sont pas séduits par l'interface, ils n'achèteront pas le téléphone et n'utiliseront donc pas les services et applications associés.

Et vouloir miser sur Symbian^4, la version suivante et annoncée comme finale de Symbian open source, reste un pari très dangereux si la plate-forme ne se révèle pas aussi révolutionnaire qu'attendu, sachant qu'aucun terminal ne sera disponible avant 2011.

C'est donc autant sur le plan de l'ergonomie de l'interface que de la stratégie à long terme que les choses doivent changer en profondeur, suggère l'analyste.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]