Le piratage des films sur Internet vu par le PDG de Gaumont

Le par  |  27 commentaire(s)
Gaumont

Dans une interview accordée au journal Le Monde, Nicolas Seydoux qui par le passé n'a jamais réellement brillé par ses prises de positions en faveur de l'adaptation du marché cinématographique français au nouveau média Internet, s'est attaché à dresser un mini bilan chiffré relatif à l'impact direct de la cyber-piraterie sur sa si chère filière industrielle.

Dans une interview accordée au journal Le Monde, Nicolas Seydoux qui par le passé n'a jamais réellement brillé par ses prises de positions en faveur de l'adaptation du marché cinématographique français au nouveau média Internet, s'est attaché à dresser un mini bilan chiffré relatif à l'impact direct de la cyber-piraterie sur sa si chère filière industrielle.


La caution du CNC
Ainsi, d'après le PDG de Gaumont qui s'en réfère aux données vieilles d'une année fournies par le Centre National de la Cinématographie, en France, ce sont pas moins de 1 million de films qui sont téléchargés de façon illicite et ce par jour. Pour Seyroux il y a donc presque deux fois plus de pirates que de spectateurs fréquentant les salles (185 à 190 millions pour cette année).

En outre, Seyroux évalue le manque à gagner à hauteur de 1 milliard d'euros par an car il est convenu que si les internautes ne téléchargeaient pas illégalement, ils se rueraient bien évidemment dans les salles obscures afin de profiter de la qualité toujours irréprochable de l'ensemble des oeuvres proposées ou s'en retourneraient vers les offres de téléchargement légales.


Le Net pas en odeur de sainteté
Un dernier moyen de diffusion sur lequel l'avis de Seydoux semble avoir un tout petit peu évolué puisqu'il avance que : " le Net doit devenir à l'instar de la télévision un partenaire et pas un destructeur de valeur " même s'il n'en fait pas une priorité compte tenu du fait qu'une offre trop bien fournie en VoD pourrait pénaliser le principal financier du cinéma, à savoir la chaîne cryptée Canal+ (meilleure offre en VoD = moins d'abonnements pour Canal+ = robinets coupés selon l'expert Seydoux).

Bref, le téléchargement illégal, ce n'est pas bien mais le légal ce n'est pas tellement mieux ou alors en dernier recours, au bout du bout de la chaîne d'exploitation.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #147706
Le ciné, c'est comme le métro: les tarifs augmentent mais ni le confort, ni la qualité n'ont augmenté...
(entre 7? et 10,50? une place de ciné, soit 46Frs à 69Frs, c'est exhorbitant, heureusement qu'il y a les forfaits illimités d'UGC). Pour 70 balles, on bouffe très bien dans un resto.
Le #147708
Toujours sur le même principe :
un téléchargement = une vente perdue
Ca compte aussi les gros navets que l'on virent de son DD après 5 longues minutes de visionnage '
Reste que les porte-monaies ne sont pas extensibles, les 10? de la place de ciné je ne les mettrais pas dans un CD ou DVD, il y a moment ou il faut choisir ses dépenses sauf si on me verse le salaire du PDG de Gaumont

Le #147714
Oué moi aussi ça me fait marrer quand ils disent qu'une oeuvre piratée = un client en moins. Si c'était comme ça je pense que ça ferait longtemps que le ciné aurait fait faillite
Le #147715
"le Net doit devenir à l'instar de la télévision un partenaire et pas un destructeur de valeur"
Comprenez bien "partenaire financier" (qui rapporte gros, bien entendu) Et ce sont plutôt les mots du genre "chiffre d'affaires" qui sont destructeurs de valeur...
Le #147720
Salut,
Pauvre PDG, Il est vrai que cette constante lamentation est fatigante, la dernière fois que j'ai vu des chiffres de fréquentation des salles, il progressé !
Histoire de faire peur, quand j'ai téléchargé un film, je le file à mon père, qui le regarde avec ma mère, en plus je le file à mon beau frère et à mes beaux parents (sauf les films de boules .
Donc en fait c'est pas 1milliard mais ou moins 7 de manque à gagné
Le #147721
Le fils du PDG de GAUMONT à servi de cobaye (étant lui même Pirate de films).
Le #147723
juste une question au PDG de Gaumont : Comment ca ce fait que moi je me suis fait dire : "Ah non désolé la sainon 1 de prison break est en rupture de stock national et nous en auront pas avant janvier" !
alors mon cadeau de noel dans le c - - !
tu as perdu de l'argent
et c'est pas a cause du piratage pauvre PDG a 2millions d'euros, presque je te plaindrai moi avec mes 15 000? annuel !
Le #147730
Je n'ai plus envie d'aller au cinéma, n'en déplaise au PDG de Gaumont, ce n'est pas pour autant que je pirate sur le net, quant au prix des DVD ils sont prohibitifs. Lorsque les producteurs seront moins gourmands, peut être alors que les gens seront plus intéressés par leurs produits. Je ne dis pas ce que je pense d'une très grande partie actuelle de la production cinématographique française ...
Le #147739
Effectivement, les producteurs ont peur... Car maintenant, il y en a qui peuvent avoir un apperçu de ce qu'ils peuvent regarder au ciné.... j'entend par là qu'ils ne peuvent plus nous rouler avec une belle PUB qui cache un gros navet !
Ceux qui téléchargent ne sont pas forcément des clients en moins, mais des clients plus avertis et qui vont quand même au ciné ou qui achètent un DVD d'un film qu'ils ont forcément aimé !

D'ailleur j'entend partout que le Nombre de cinéphiles avait augmenté ! ou est ce la méthode Cohé de l'industrie cinématographique '
Le #147745
bonjour
j'ai un doute sur les chiffres quel provenance ses chiffres . Johnny gagne trop de sous avant il pleurait au moment de la loi on nous prend pour qui .
License Global OUI je ne croit plus a tous ses grands et elu ........................etc
A++++++++
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]