Gliese 581d et 581g : les deux exoplanètes potentiellement favorables à la vie n'existent pas

Le par  |  3 commentaire(s)
Gliese 581d

Deux exoplanètes découvertes par des astronomes en 2010 et dont on annonçait qu'elles pouvaient abriter la vie viennent de disparaitre du paysage des astres connus.

Gliese 581d et Gliese 581g, deux exoplanètes découvertes en 2010 et que l'on comparait à la Terre de par leurs caractéristiques et leur positionnement dans la zone habitable de leur étoile, n'auraient finalement jamais existé.

gliese 581g Il s'agit d'un véritable mirage spatial qui aura laissé espérer la communauté scientifique pendant près de quatre années : les deux planètes que l'on avait découvertes dans la zone " Goldilocks" à 22 années-lumière de la Terre n'existent pas.

Pourtant, les scientifiques n'ont pas manqué de superlatifs lors de l'annonce de leur découverte. Gliese g avait été décrite comme l'exoplanète la plus comparable à la Terre. Trop éloignée de nous pour qu'elle soit observée à l'oeil nu ou même au télescope, c'est en étudiant les variations de l'intensité lumineuse de leur étoile, Gliese 581, qu'il avait été supposé de son existence.

C'est le même système de repérage qu'utilise Kepler : lorsqu'une planète passe au plus proche ou devant son étoile, la lumière dégagée par le soleil diminue. En repérant des cycles réguliers des changements d'intensité lumineuse et en surveillant le spectre de l'étoile, on arrive à supposer la présence de planètes, mais aussi leur taille et leur distance par rapport au soleil en mesurant les variations d'intensité lumineuse.

Des astronomes de l'Université de Pennsylvanie ont repris les données enregistrées de Gliese 581 et établi que les variations constatées en 2010 et 2013 attribuées à la présence de deux planètes n’étaient en réalité que des signaux envoyés par l'étoile.

" Selon nos recherches, les deux planètes dont tout le monde parle n'existent malheureusement pas". " Ce qui avait d'abord été perçu comme des signaux envoyés par les planètes était en fait causé par l'activité stellaire."

À défaut d'avoir aperçu des planètes, ce seraient donc des taches solaires ou des fluctuations du champ magnétique de l'étoile qu'auraient constatée les scientifiques par le passé. Sur les 6 planètes attribuées à Gliese 581, il ne resterait ainsi plus que 3 planètes supposées dans le système, puisque l'existence de Gliese 581f fait également désormais l'objet d'une remise en question.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1787262
De toute façon, faudrait déjà développer des propulseurs permettant de l'atteindre en un temps raisonnable....

Ou alors, synthétiser de l'épice, du gaz orange et faire muter des navigateurs de la guilde spatiale.... 4000 ans... Spa gagné...
Le #1787552
lebonga a écrit :

De toute façon, faudrait déjà développer des propulseurs permettant de l'atteindre en un temps raisonnable....

Ou alors, synthétiser de l'épice, du gaz orange et faire muter des navigateurs de la guilde spatiale.... 4000 ans... Spa gagné...


Tu l'as dit mon ami

En même temps, là ou le bas blesse, c'est que cela doit remettre en questions toutes les découvertes d’exoplanète qui deviendrais alors que de -potentielles- découvertes.

Cela nous renverrai directement à notre réalité ; un fragment de grain de sable dans immensité de l'univers.
Le #1788212
Bin oui, le truc c'est que les journaleux sont toujours à la recherche du fantastique... Et à force, ça a déteint sur de nombreux scientifiques... qui oublient que leur travail consiste à faire des HYPOTHÈSES/MODÈLES et voir si les données collent, mais un vrai scientifique ne dirait jamais que les HYPOTHÈSES/MODÈLES sont autres chose que ce qu'ils sont. Là les mecs ils ont tout juste observé des changements plus ou moins réguliers dans la luminosité d'une étoile et ils se sont emballés, alors que des hypothèses toutes aussi valables y'en aurait des pelletées, notamment celle qui est préférée aujourd'hui : c'est juste des changements d'activité stellaire... D'autant que les étoiles sont tellement loin qu'elle sont dans un "environnement" qu'on ne connaît absolument pas et qu'on n'est pas prêt d'aller visiter... Alors bon l'aborder avec nos petits modèles gentillets véfiés avec des données terrestres, c'est un peu léger...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]