Test GoldenEye 007

Le par  |  0 commentaire(s)
GoldenEye 007 - Logo

En rachetant la licence GoldenEye, Activision a pris un énorme risque, celui de se mettre à dos de nombreux joueurs et fans du premier volet sorti en 1997 sur Nintendo 64. Eurocom a été mandaté pour répondre aux besoins de public, un développeur qui a été injustement récompensé pour son travail effectué sur Dead Space Extraction.

GoldenEye 007 porte peut-être le même nom que son illustre prédécesseur, mais il ne cherche aucunement à se faire passer pour un simple remake, loin de là. Cette mouture Wii est un nouveau jeu, un jeu bien à part doté de missions exclusives et d’une belle adaptation conceptuelle.  Eurocom s’est bien entendu reposé sur le titre originel mais les innovations sont légion.

Tout d’abord, Pierce Brosnan a été remplacé par Daniel Craig qui prête sa voix et son visage à son double virtuel. En plus des répercussions visuelles, ces changements affectent aussi l’esprit et le déroulement du jeu composé de quatorze missions reparties à travers six chapitres. Des missions du jeu originel ont été supprimées comme Silo ou encore Caverns.

GoldenEye 007 Wii - Image 3 GoldenEye 007 Wii - Image 2

En procédant ainsi, les développeurs ont pu fluidifier la trame scénaristique et ajouter des cadres géographiques nouveaux comme Barcelone et Dubaï. Dans la peau de James Bond, le joueur se doit d’accomplir une batterie d’objectifs dont le nombre dépend du niveau de difficulté choisi. Pour profiter pleinement du level-design complexe et intéressant, il est nécessaire de jouer dans le mode le plus difficile. Entre dix et quinze heures vous seront nécessaires pour découvrir le mode solo.

Il existe au total cinq niveaux de difficulté dont deux sont directement issus du premier volet. Le mode 007 Classic forcera les joueurs à utiliser soigneusement les gilets pare-balles, l’énergie vitale du héros ne se rétablira pas contrairement aux niveaux de difficultés inférieurs. Le mode Course contre la Montre sera adressé aux véritables experts qui auront l’occasion de faire publier leurs records.

GoldenEye 007 Wii - Image 1 GoldenEye 007 Wii - Image 4

Les objectifs nous sont dévoilés à l’aide de cinématiques précalculées et doublées, un sympathique plus. On notera aussi la présence d’une meilleure mise en scène reposant sur des scripts ainsi que des QTE, une paire offrant aux joueurs une compréhension supérieure du scénario certes basique mais proprement exploité.

Le public a aujourd’hui le choix de jouer pleinement la carte de la discrétion ou de la boucherie. Pour faire un carnage, rien de plus simple : se faire entendre ou se faire repérer visuellement. Une fois l’alarme déclenchée, il est impossible de revenir en arrière pour des raisons logiques. Les niveaux ont été bien adaptés pour permettre une discrétion totale.

GoldenEye 007 - Image 1. GoldenEye 007 Wii - 6

De plus, le héros peut désormais neutraliser un ennemi discrètement à l’aide d’animations crédibles. Daniel Craig oblige, peu de gadgets seront utilisés pour faciliter la tâche du joueur si ce n’est le polyvalent téléphone portable nécessaire pour prendre des photos de cibles ou encore pirater des tourelles automatiques.

Hormis quelques clins d’œil à la version Nintendo 64, le jeu tâche surtout de s’adapter au mieux aux actuelles productions vidéoludiques. On pourra ainsi retrouver des scènes ralenties typiques d’un Modern Warfare, de plus nombreuses scènes à véhicule (moto, tank) et des confrontations avec des boss.

GoldenEye 007 Wii - 1 GoldenEye 007 Wii - 5

Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Questions / Réponses high-tech
Téléchargements
Vos commentaires
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]