Google ré-indexe la presse belge

Le par  |  6 commentaire(s)
Google-Actualités-Belgique

Désindexation puis ré-indexation. Google a finalement décidé de référencer à nouveau les sites des journaux belges affilés à Copiepresse.

Google-Actualités-BelgiqueCette désindexation avait provoqué un tollé, tant la mesure de Google semblait abrupte et aller au-delà de la conformité avec sa condamnation en impliquant non seulement Google Actualités mais aussi sa recherche globale ( Search ).

Le géant du Web avait toutefois laissé entendre son ouverture au dialogue, dans l'éventualité où Copiepresse apportait des garanties de ne pas réclamer d'astreintes sur la partie Search. Des garanties qui ont visiblement été apportées.

Un porte-parole de Google nous a indiqué lundi en début de soirée la ré-indexation des sites des journaux belges affiliés à Copiepresse : " nous sommes ravis que Copiepresse nous ait donné aujourd'hui l'assurance de pouvoir inclure à nouveau leurs sites dans notre index de recherche Google sans devoir appliquer les pénalités ordonnées par la justice ".

Cette ré-indexation a rapidement pris effet. Dans son communiqué, Google précise " ne jamais avoir eu la volonté d'exclure les sites de son index ". " Nous étions tenus de respecter le jugement du tribunal, à moins que Copiepresse n'intervienne. Nous demeurons ouverts pour travailler en collaboration avec les membres de Copiepresse à l'avenir ".


Actualité publiée le 18 juillet 2011 :
Depuis la fin de la semaine dernière, une partie de la presse belge francophone et germanophone n'apparaît plus dans le moteur de recherche le plus utilisé au monde. Sont visés par ce déréférencement les éditeurs qui adhèrent à Copiepresse.

Dans un communiqué, le géant du Web explique avoir supprimé de son indexation les éditeurs qui font partie de la société de gestion de droits des éditeurs de presse quotidienne francophone et germanophone belge. La mesure de Google ne concerne ainsi pas uniquement son service Google Actualités mais l'ensemble de son moteur de recherche.

Ainsi, il n'est plus possible de trouver via Google des quotidiens comme La Libre Belgique, Le Soir, Sudpresse ou encore l'Avenir. Une décision radicale qui fait suite à un conflit qui s'éternise depuis 2006 avec Copiepresse, et au cœur de ce conflit le service Google Actualités.

La justice belge a condamné Google pour violation des droits d'auteur en diffusant sans accord préalable sur Google Actualités des titres et extraits de contenus d'éditeurs représentés par Copiepresse. Une condamnation confirmée en mai dernier par la cour d'appel de Bruxelles.

Sous la menace d'une astreinte à hauteur de 25 000 euros par jour de retard, Google estime se conformer aujourd'hui à la décision de justice en retirant tous les contenus litigieux. Un retrait qui ne s'est pas cantonné au seul service Google Actualités.

La question est maintenant de savoir si Google n'a pas été plus loin que demandé, en ne limitant pas son action de déréférencement à Google Actualités. Il faut dire que le jugement pouvait a priori laisser un champ d'action assez large, dans la mesure où il est aussi fait mention du contenu en cache dans Google.be et Google.com.

Assurément, le coup porté à la presse belge concernée est rude. Cette presse belge peut-elle se passer d'une exposition Google ? Google dit " regretter " d'avoir pris une telle mesure et se dit " ouvert " pour collaborer à l'avenir avec Copiepresse. Autant dire une petite mise sous pression...

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #809041
Roooh les parrains de la mafia, je te jure !
Le #809061
@alucardx77 Un peu de sérieux, s'il vous plait, dans vos commentaires. Ne transformons pas ce site d'informations hi-tech en café des sports.
Le #809071
Au café des sports on raconte des blagues belges, mais rarement aussi bonne que celle là
Le #809081
Cela m'embête d'avoir toujours raison face aux relou.
J'ai bien dit et redit que la désindexation totale des sites de la presse Belge était bien au delà de la décision de justice qui ne demandait que la désindexation des articles et de leurs "contenus" (droits d'auteurs).
Google a fait un caca nerveux qui montre le peu de respect de ses dirigeants envers les autres.
Dommage car cela arrangeait bien la concurrence
Le #809101
Finalement, il est gentil ou méchant ce Google ? C'était plus simple du temps de Microsoft.
Le #809311
phebus >Merci de me classer en relou... navrant.... Mais je ne suis toujours pas d'accord avec toi !
Ils ont désactivé tout ce qui "potentiellement" pouvait rentrer dans le cadre litérral de la décision.

Déclaration de google:
« Nous avons expliqué en détail notre position à Copiepresse lorsque le tribunal a rendu sa décision il y a quelques semaines. (&hellip En gagnant son procès, Copiepresse pouvait alors faire appliquer le jugement à tout moment. C’est ce qu’ils ont fait récemment. Par conséquent, nous nous sommes assurés de ne pas nous exposer à devoir payer des amendes de 25 000 euros par jour en cas d’infraction. »


Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]