Google Glass : un sénateur relance le débat concernant la reconnaissance faciale

Le par  |  5 commentaire(s) Source : The Verge
Google Glass lunettes vue vignette

Cela faisait quelques semaines que les débats concernant l'utilisation des Google Glass s'étaient quelque peu apaisés. C'était sans compter sur l'appel d'un sénateur américain, souhaitant faire imposer un encadrement strict des capacités de reconnaissance faciale des lunettes connectées de Google.

Le sénateur All Franken a récemment relancé le débat de plus belle concernant la nécessité d'une législation permettant d'encadrer l'usage de dispositifs comme les Google Glass. Dans une lettre ouverte aux créateurs de NameTag, une application permettant de faire correspondre les visages de personnes avec les photos issues de réseaux sociaux et autres ressources en ligne, le sénateur précise que " contrairement aux autres systèmes biométriques comme les scanners d'iris ou d'empreintes digitales, la reconnaissance faciale est conçue pour être effectuée à distance" " Les individus ne peuvent pas se prémunir de ce type d'identification pouvant être réalisées à partir de caméras susceptibles de se trouver partout, qu'il s'agisse d'une caméra fixée sur un lampadaire au bout d'une rue, attachée à un véhicule aérien, et maintenant dans les lunettes d'un étranger."

 nametag Actuellement, l'application n'est pas bannie des Google Glass, bien que Google ait annoncé ne pas autoriser d'applications de reconnaissance faciale tant que des lois n'auront pas été prononcées pour encadrer ce type de fonctionnalité. L'application, disponible en bêta affiche pourtant des objectifs clairs : " NameTag peut repérer un visage avec la caméra de Google Glass, l'envoyer sans fil vers un serveur, le comparer à des millions de fichiers en quelques secondes et renvoyer une correspondance complète avec un nom, des photos additionnelles et les profils de réseaux sociaux associés."

Pour l'instant, l'application ne fonctionnerait qu'avec les réseaux sociaux, dans ce sens, elle partage donc le fonctionnement du module de Facebook qui permet à chacun de "taguer" une connaissance pour l'identifier sur un cliché.

nametag 1 Ce qui est plus dérangeant, c'est que la société à l'origine de l'application indique qu'elle sera prochainement capable de chercher des identités au travers des sites de rencontre, mais aussi des bases de données de criminels et des bases de registre des agresseurs sexuels.

Pour le créateur de l'application, Alan Tussy, NameTag servira surtout à faciliter le développement de relations sur le plan réel et virtuel au travers des réseaux sociaux. Pour lui, disposer d'informations complémentaires sur une personne simplement en la regardant au travers de ses Google Glass permettra de décider d'engager une discussion ou d'éviter simplement de perdre son temps avec des personnes ne partageant pas les mêmes centres d'intérêt.

Concernant le sénateur All Franken, il avait déjà contacté Apple pour exprimer quelques craintes concernant l'utilisation du lecteur d'empreintes dans son iPhone 5s. L'administration américaine serait déjà sur le point de proposer quelques projets d'encadrement de ces nouvelles technologies sur le point de tomber dans le grand public. La lettre du sénateur à NameTag se termine par cette recommandation : " Je vous recommande vivement à retarder le lancement de votre application NameTag, jusqu'à ce que la NTIA ( National Telecommunications and Information Administration) termine son étude et qu'une meilleure connaissance de cette technologie ne soit établie."

En Europe, Google pourrait avoir également du mal à imposer cette fonctionnalité, l'Allemagne s'étant déjà montrée intransigeante concernant la vie privée de ses ressortissants, qu'il s'agisse de Google Maps comme de Facebook, et la France pourrait suivre un chemin similaire.

Complément d'information
  • Google prépare ses Google Glass 2.0
    Les Google Glass sont mortes ! Vive les Google Glass ! Un nouveau modèle de lunettes connectées serait actuellement en préparation, mais cette fois Google devrait rester discret sur les avancées du projet.
  • Google Glass : qui veut y croire encore ?
    Concept fascinant à ses débuts, ouvrant la voie des objets connectés, les lunettes Google Glass sont de moins en moins vues désormais comme un gadget capable de toucher le grand public.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1658482
Enfin un sénateur qui fait son boulot en mettant en garde le peuple contre tous ces gadget et contre ceux qui les fabriquent.
Anonyme
Le #1658492
micropastis a écrit :

Enfin un sénateur qui fait son boulot en mettant en garde le peuple contre tous ces gadget et contre ceux qui les fabriquent.


Naissance : 21 mai 1951 (62 ans), New York, État de New York, États-Unis
Taille : 1,68 m
Fonction : Sénateur américain depuis 2009


Le #1658662
Du974 a écrit :

micropastis a écrit :

Enfin un sénateur qui fait son boulot en mettant en garde le peuple contre tous ces gadget et contre ceux qui les fabriquent.


Naissance : 21 mai 1951 (62 ans), New York, État de New York, États-Unis
Taille : 1,68 m
Fonction : Sénateur américain depuis 2009


????
Anonyme
Le #1659032
PROMMIX a écrit :

Du974 a écrit :

micropastis a écrit :

Enfin un sénateur qui fait son boulot en mettant en garde le peuple contre tous ces gadget et contre ceux qui les fabriquent.


Naissance : 21 mai 1951 (62 ans), New York, État de New York, États-Unis
Taille : 1,68 m
Fonction : Sénateur américain depuis 2009


????


Je signalais tout simplement à micropastis que ce sénateur n'était pas français mais américain.
nos sénateurs hormis un poste ronflant et trop grassement payé ne sont d'aucune utilité dans la santé financière et économique de notre pays.
98% des français ne connaissent pas le nom de leur sénateur.
Aux USA 100 sénateurs pour 300 millions d'habitants en France pour 5 fois moins d'habitants presque 3,5 fois plus de sénateurs : 343 sénateurs.


Le #1686572
Google devrait (plutôt doit) fournir gratuitement sur demande des lunettes à LED qui embrouille la caméra. Et ce sans aucune condition. La législation ne suffira pas à cause des juridictions partout sur la planète. Je porterais plus un écusson avec des LED anti-caméra.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]