Street View : pipi volé à 1 200 €... pour le plaignant

Le par  |  14 commentaire(s)
Street-View-pause-pipi-floutage-integral

Dans l'affaire de l'homme photographié par Google en train d'uriner dans son jardin, si la photo litigieuse a été retirée, le plaignant a été débouté. Il devra verser 1 200 € à Google France pour les frais de justice engagés.

Photographié par un véhicule de Google alors qu'il urinait dans son jardin, ce cliché mis en ligne pour les vues Street View de Google Maps avait suscité des railleries de voisinage. En dépit d'un floutage appliqué sur la photo, le petit village n'avait pas eu de mal à identifier l'homme.

Le plaignant avait décidé de porter l'affaire devant la justice, demandant notamment le retrait de la photo. Sur ce point, aucun problème dans la mesure où Google a retiré le fameux cliché dès le lendemain de l'audience. Par contre, pour les 10 000 euros de dommages-intérêts...

L'homme a été débouté. " Le tribunal d'Angers a décidé la nullité de l'assignation pour avoir été délivrée à une personne morale distincte de celle concernée par la procédure, et par défaut de fondement juridique ", rapporte l'AFP.

La plainte visait Google France et non sa maison mère aux États-Unis comme cela aurait dû être le cas. Pour autant, l'avocat du plaignant n'entend pas entamer une nouvelle procédure  dans le mesure où la photo a été retirée.

Reste que ce pipi volé ne rapportera pas 10 000 euros au quinquagénaire mais lui en coûtera 1 200 euros à verser à Google France afin de payer les frais d'avocat du groupe.

-----

Actualité publiée le 2 mars 2012 :

Quand les véhicules Google équipés de leur dispositif photographique sont lâchés dans les rues, il ne fait pas bon se soulager n'importe où, même dans son propre jardin. Pris sur le vif alors qu'il urinait, un habitant d'une petite commune du Maine-et-Loire n'a pas apprécié qu'un tel cliché soit rendu visible sur Street View de Google Maps et a décidé de porter plainte.

Selon l'avocat du plaignant, c'est une atteinte à sa vie privée et à son droit à l'image. Le cliché litigieux avait bien été flouté ( floutage du visage ) ; " très légèrement " selon l'AFP qui a pu le consulter.

Le plaignant affirme avoir découvert la mise en ligne de cette photo suite aux railleries dans son village. Une vraie cour de récréation... Il demande son retrait et au passage la somme de 10 000 euros.

L'avocat de Google a estimé cette action en justice " invraisemblable ", rappelant par ailleurs que via simple formulaire il est possible de demander le floutage intégral d'une silhouette. Le tribunal d'Angers rendra sa décision le 15 mars prochain.

Nombre d'internautes risquent de se mettre en quête du fameux cliché avec la médiatisation de cette affaire. En cherchant dans les insolites de Street View, on peut constater que diverses pauses pipi ont été immortalisées.

Ci-dessous, un cliché canadien ( via FailQc.com ) où après découverte un floutage intégral de silhouette a été appliqué ( pas la femme au premier plan mais près des arbres ) :

Street-View-pause-pipi-floutage-integral

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #924541
Le pauvre, il paye pour le gros GOOGLE.
Anonyme
Le #924601
Apparemment ce n'est pas son jardin, puisque ça donne directement sur un parking.
Il est, je crois, interdit d'uriner dans les lieux publics, il devrait donc avoir une amende supplémentaire.
Bref, il aurait mieux fait de la boucler.

Le #924621
Il est interdit aussi de prendre les gens en photo sans autorisation explicite de leur part. De plus, si tu te contentes de la photo ici, il n'est pas dit que ce "parking" ne soit pas des places de stationnement à lui et vu la gueule de la barraque, ça m'étonnerait pas.

Il y a la justice pour les gros et il y a la notre.

De plus, google france n'est pas google ? On est en France, on porte plainte contre google, c'est google france. Si ils n'ont pas de rapport avec la maison mère, ils n'ont qu'à pas s'appeler google.
Le #924631
Daa_Mt a écrit :


Apparemment ce n'est pas son jardin, puisque ça donne directement sur un parking.

Il est, je crois, interdit d'uriner dans les lieux publics, il devrait donc avoir une amende supplémentaire.
Bref, il aurait mieux fait de la boucler.


Si tu lis correctement l'article, tu comprends facilement que cette photo est une illustration d'un autre cas (puisque c'est écrit noir sur blanc)

Allez, tu aimes Google, Google est ton ami, on a compris de quel bord tout cela t'emmène, et c'est bien triste car non seulement cet homme a absolument droit et raison de réclamer, mais aussi il est indécent de le condamner à payer des frais pour ne pas avoir assigné le "bon" Google. Voilà l'état de la justice en France aujourd'hui, suspendue à une question de point-virgule.
Le #924671
Même si Google a fait une boulette (non intentionnelle) avec cette photo, il n'en reste pas moins stupide que certaines personnes espèrent gagner de l'argent en lançant des procédures judiciaires à tort et à travers. On n'est pas aux USA ici. Encore heureux que le propriétaire du sapin ne porte pas plainte pour "maltraitance de végétaux"
Anonyme
Le #924701
lapopudesrezos a écrit :

Daa_Mt a écrit :






Apparemment ce n'est pas son jardin, puisque ça donne directement sur un parking.





Il est, je crois, interdit d'uriner dans les lieux publics, il devrait donc avoir une amende supplémentaire.
Bref, il aurait mieux fait de la boucler.



Si tu lis correctement l'article, tu comprends facilement que cette photo est une illustration d'un autre cas (puisque c'est écrit noir sur blanc)


Allez, tu aimes Google, Google est ton ami, on a compris de quel bord tout cela t'emmène, et c'est bien triste car non seulement cet homme a absolument droit et raison de réclamer, mais aussi il est indécent de le condamner à payer des frais pour ne pas avoir assigné le "bon" Google. Voilà l'état de la justice en France aujourd'hui, suspendue à une question de point-virgule.


Ben, je "n'aime" pas spécialement Google, je ne le "déteste" pas non plus. Google n'est pas mon ami, c'est juste un outil, donc l'amour ?
Je n'utilise pas Gmail, par exemple, et je fais mes recherches avec DuckDuckGo et Ixquick mais aussi avec Google.
J'avoue utiliser Google Map parfois, car je trouve ce service bien pratique et bien réalisé.

Mettre une autre photo que le cas exposé, c'est quand même bizarre comme procédé. C'est vrai que je me suis laissé berner.

Bon, ce que je voulais dire, c'est qu'il est "malvenu" de pisser n'importe où. Je trouve plutôt cette histoire rigolote et je rejoins Ulysse2K.

Le #924711
"Gagner de l'argent" ? Qu'est-ce que tu crois qu'il pourrait faire avec 10 000 euros ? S'acheter une Ferrari ? Une nouvelle vache ? Le pactole ! On parle de Google, hein , et 10 000 € ce n'est pas 100 000 € ni 1 million €. Il serait temps de relativiser, comme tu dis, on n'est pas en Amérique.

Quant à la "boulette", intentionnelle ou pas, cette affaire est aussi le procès de l'automatisation des procédés. On voit de quel côté ça penche.
Le #924721
@Daat_Mt :

pour la photo, le site GNT, dans sa nouvelle configuration, prend la mauvaise habitude de ne pas distinguer les différentes actus portant sur un même sujet. Il les fait suivre les unes à la suite des autres, sans assez marquer (visuellement) l'existence d'une séparation. Du coup, des malentendus peuvent naître, comme le tien. C'est 100% de la faute du webdesigner, en l'occurrence. Cordialement.

Sinon, il faut hausser le niveau. Cette histoire n'est pas qu'un fait divers. Je trouve qu'elle est plus essentielle que rigolote car, comme je le réponds à Ulysse2k, cette affaire est aussi le procès de "l'automatisation des procédés" et de ses obligations vis-à-vis du citoyen ordinaire.
patheticcockroach Hors ligne VIP 7663 points
Le #924761
Une fois de plus, Google fait ce qu'il veut et avec la complicité de la justice en plus.
Le #924781
lapopudesrezos a écrit :


"Gagner de l'argent" ? Qu'est-ce que tu crois qu'il pourrait faire avec 10 000 euros ? S'acheter une Ferrari ? Une nouvelle vache ? Le pactole ! On parle de Google, hein , et 10 000 € ce n'est pas 100 000 € ni 1 million €. Il serait temps de relativiser, comme tu dis, on n'est pas en Amérique.


Quant à la "boulette", intentionnelle ou pas, cette affaire est aussi le procès de l'automatisation des procédés. On voit de quel côté ça penche.


1.000 ou 10.000 € ne représente peut-être pas grand chose pour toi mais pour certains opportunistes il est parfois intéressant de tenter le coup en espérant avoir de l'argent facile. Il suffit de voir les statistiques sur les escroqueries à l'assurance (et parfois pour des montants inférieurs à 500 &euro. Le dernier couillon qui a tenter l'expérience envers ma société paie encore ! ("Procès téméraire et vexatoire"). A bon entendeur ...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]