Google en mode crypté après une polémique WiFi

Le par  |  3 commentaire(s)
google_logo_Pro

La firme de Mountain View va proposer une fonctionnalité de recherche sécurisée pour son moteur.

google_logo_ProCela n'est pas loin de ressembler à une " communication de crise " pour Google qui après avoir mis en avant sa transparence dans la collecte de données WiFi par l'entremise des voitures alimentant Street View en clichés photographiques, concède une erreur.

Suite à la réaction du commissaire allemand à la protection des données, Google avait indiqué que ses Google cars recueillent aussi l'information d'identification d'un réseau WiFi ( son nom SSID ; Service Set Identifier ) ainsi que les adresses MAC des routeurs WiFi rencontrés sur leur trajet via une antenne radio. Google avait également affirmé mordicus qu'il s'agissait des seules données récupérées de manière passive.

Sauf que Google nous fait aujourd'hui le coup de l'erreur et présente ses excuses pour avoir aussi recueilli des informations envoyées à travers les réseaux WiFi : " il est désormais clair que nous avons collecté par erreur des échantillons de données à travers des réseaux WiFi ouverts ", reconnaît Google, tout en précisant que ces données n'ont jamais été utilisées dans un de ses produits.

Google, qui au passage fait presque la leçon en soulignant le risque des réseaux WiFi non protégés par un mot de passe, affirme donc ne jamais avoir exploité de telles données et est entré en contact avec les autorités de régulation de plusieurs pays pour les tenir au courant. Toutes les données recueillies... par erreur donc, seront supprimées. Le géant américain a d'ailleurs décidé de mettre fin  à la " collecte WiFi " de ses Google cars.

La firme de Mountain View profite également de cette erreur révélée publiquement, et qui à n'en pas douter écornera son image, pour annoncer d'ici la fin de la semaine le lancement d'une version sécurisée de Google Search. À l'instar de ce qui a été fait pour Gmail, Google a visiblement pour intention de démocratiser le recours au protocole sécurisé HTTPS, mais on devrait en savoir plus rapidement.

Rappelons en effet que depuis le début de l'année, Google force par défaut ( et non plus une option )  l'utilisation de HTTPS pour son webmail. Le trafic pour son moteur de recherche devrait connaître pareil sort : " nous avons chiffré Gmail pour tous les utilisateurs, et nous allons commencer à offrir une version chiffrée de Google Search ".

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #640221
C'est vrai que des pages de codes entiéres pour scanner telles ou telles données sont crées accidentellement.

Ixquick
Le #640541
C'est vrai que l'erreur est humaine mais que google n'est pas humain. :P

Ce que je me demande par contre, c'est pourquoi Google se sent obligé d'envoyer les données récupéré "par erreur" aux autorités des différents pays? Ces données n'aurait elle pas du être détruite pour protéger la vie privé des citoyen? Là ça risque juste d'alimenter les rumeurs de type "big brother".
Le #640591
@omega

que tu alimente c'est vrai
que ce soit des rumeurs j'en doute. .

Ixquick, me too
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]