Les suggestions Google montrent le sexisme sur le Web

Le par  |  10 commentaire(s)
UN-Women-Ads

ONU Femmes s'appuie sur la fonctionnalité de saisie semi-automatique du moteur de recherche Google pour dénoncer le sexisme véhiculé sur le Web.

La saisie semi-automatique de Google tire parti de facteurs algorithmiques afin de proposer des suggestions de recherche lorsque l'internaute commence à saisir une requête. L'un des principaux facteurs exploités est la popularité des termes de recherche.

ONU Femmes - entité des Nations Unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes - a en quelque sorte détourné cette fonctionnalité du moteur de recherche afin de dénoncer le sexisme dans une campagne.

Un détournement mais les suggestions sont bien celles de Google et donc par extension les requêtes les plus saisies par les internautes. Une idée de certaines opinions populaires au sujet des femmes qui sont véhiculées sur le Web.

La campagne est basée sur des recherches effectuées en mars 2013. Pour ajouter à l'effet de sensibilisation recherché, les suggestions de recherche ont été ajoutées à des photos de femmes bâillonnées.

" Ces affiches utilisent les véritables résultats de recherches sur Google pour illustrer la discrimination contre les femmes ", écrit ONU Femmes.

Un exemple ci-dessous avec les suggestions accompagnant " les femmes ne peuvent pas " qui disent qu'elles ne peuvent pas conduire, être évêques, ne sont pas dignes de confiance, ne peuvent pas parler à l'église :

UN-Women-Ad-1
D'autres exemples de suggestions dans la campagne : " les femmes ne devraient pas avoir de droits ", " les femmes ne devraient pas voter ", " les femmes ne devraient pas travailler ", " les femmes ont besoin d'être disciplinées ", " les femmes ont besoin d'être contrôlées ".

Avec Google dans sa version française, on apprend aussi que les femmes ne servent à rien, sont chiantes et... ne pètent pas. Pour les hommes, les suggestions donnent par exemple qu'ils sont des menteurs ou des cochons.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1539182
"Avec Google dans sa version française, on apprend aussi que les femmes ne servent à rien, sont chiantes et... ne pètent pas. Pour les hommes, les suggestions donnent par exemple qu'ils sont des menteurs ou des cochons."
=>Et donc on en conclue qu'il y a de la discrimination contre les femmes mais pas contre les hommes, logique
Le #1539292
Bonjour, Comme si les femmes étaient parfaites !! Comme si les femmes n'étaient toutes misandrique ? Comme si les femmes ne voulaient pas le pouvoir ? Combien se marient, tombe en cloque, divorce en n'oubliant pas de demander la pension de réversion et alimentaire ? Combien de femmes demandent à leur mari combien d'enfants veut le couple ? Pas beaucoup car il lui suffit d'écarter les cuisses et la voilà enceinte, et le couillon est obligé de reconnaitre un enfant qu'il ne voulait pas ..................
Le #1539362
Ben pourquoi les femmes ne pètent pas

Moi j'en connais qui pètent ... les plombs
Le #1539512
frenchcat a écrit :

Ben pourquoi les femmes ne pètent pas

Moi j'en connais qui pètent ... les plombs


ou pire ... un câble !
Le #1539592
Je vois pas ou est le problème, il y en a autant pour les hommes.
Faites l'essai vous aller voir ce que ça donne avec "les hommes ne veulent pas" ou d'autre et vous serez pas déçus.
Bon aller demain j'ouvre une association pour discrimination des hommes sur le net
Le #1539612
d.two a écrit :

Je vois pas ou est le problème, il y en a autant pour les hommes.
Faites l'essai vous aller voir ce que ça donne avec "les hommes ne veulent pas" ou d'autre et vous serez pas déçus.
Bon aller demain j'ouvre une association pour discrimination des hommes sur le net


J'adhère
Le #1539672
d.two a écrit :

Je vois pas ou est le problème, il y en a autant pour les hommes.
Faites l'essai vous aller voir ce que ça donne avec "les hommes ne veulent pas" ou d'autre et vous serez pas déçus.
Bon aller demain j'ouvre une association pour discrimination des hommes sur le net


Je signe ;*)
Le #1542082
earth75 a écrit :

Bonjour, Comme si les femmes étaient parfaites !! Comme si les femmes n'étaient toutes misandrique ? Comme si les femmes ne voulaient pas le pouvoir ? Combien se marient, tombe en cloque, divorce en n'oubliant pas de demander la pension de réversion et alimentaire ? Combien de femmes demandent à leur mari combien d'enfants veut le couple ? Pas beaucoup car il lui suffit d'écarter les cuisses et la voilà enceinte, et le couillon est obligé de reconnaitre un enfant qu'il ne voulait pas ..................


Le couillon car c'en est un, n'avait qu'à enfiler avant toute autre chose une capote !
Le #1662082
Là vous amenez sur la table une autre question qui serait légitime pour l'égalitarisme :

Pourquoi serait-ce toujours à l'homme d'être le seul à prendre ses précautions et à diminuer son plaisir ?
Le #1662102
Barium a écrit :

"Avec Google dans sa version française, on apprend aussi que les femmes ne servent à rien, sont chiantes et... ne pètent pas. Pour les hommes, les suggestions donnent par exemple qu'ils sont des menteurs ou des cochons."
=>Et donc on en conclue qu'il y a de la discrimination contre les femmes mais pas contre les hommes, logique


Je suis assez d'accord, si ces personnes qui crient aux insultes misogynes avaient une idée de ce que les gens du terrain entendent souvent de part et d'autre au quotidien qui soit à juste titre misandrique (en grande partie à cause d'elles, c'est évident), ils ne feraient plus autant de zèle. Seulement, ce n'est pas protégé et subventionné, dans son confort, qu'on peut comprendre ce qui se passe "en bas". On comprend d'ailleurs bien leur déconnexion et le mépris qui règne dans la tournure de leurs phrases et leur vocabulaire, avec l'utilisation du terme "populaire" au négatif. Grâce à ce terme, ils mettent une barrière entre EUX (les esprits supérieurs) et les AUTRES (les ignorants stupides). Bien évidemment ils s'écartent de toute conduite amorale ou illicite d'office, ce qui est une preuve d'arrogance. Ce sont d'ailleurs les mêmes qui "accusent" les partisans du peuple de populisme (qui est devenu péjoratif dans leur jargon où "le peuple" n'a depuis longtemps plus voix au chapitre, si ce n'est pour porter le chapeau) au lieu de saluer justement la parole démocratique.

C'est précisément ce dont j'ai horreur chez la majorité des "technocrates" ou des "idéocrates", la réalité leur importe peu et ils font passer des idées en fonction des intérêts susceptibles d'en découler. Autrement dit, ils naviguent "dans le sens du vent". Il faut quand même souligner que la désignation d'un bouc-émissaire homogène s'avère pratique pour éviter de parler de la véritable oppression, qui est sociale et financière (pour ne pas dire ploutocratique). C'est ce qui s'appelle de l'endormissement organisé.

Mon opinion est même que la mode actuelle est de dénigrer tout ce qui est masculin dans les milieux médiatiques, intellectuels et politiques. Si on est beaucoup à l'ignorer, c'est parce que cela s'exerce sous couvert de l'alibi moral de "l'égalitarisme", une idéologie vidée de son sens par les "professionnels" qui s'en revendiquent.

Ce qui est assez paradoxal est que d'un côté, les personnes qui se compromettent dans cette "opération" de diabolisation prétendent défendre l'idée que les femmes sont des hommes comme les autres, -ou inversement-, alors que de l'autre, leur manière de victimiser systématiquement les femmes et d'encourager la discrimination positive trahit aussi leur propre misogynie (femme ->sexe faible, responsable de rien, incapable de se défendre). En réalité, leurs incohérences, leurs sophismes et leurs mensonges les démasquent dans leur tendance à haïr un peu tout le monde et à se servir des êtres humains comme de vulgaires marionnettes.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]