Google : la France avide de renseignements personnels

Le par  |  0 commentaire(s)
Google-Transparency-Report-France-Renseignements

La France fait partie des cinq pays qui demandent le plus à Google de fournir des renseignements personnels sur des utilisateurs.

Google-Transparency-Report-France-RenseignementsGoogle a mis en ligne une mise à jour de son Transparency Report. Cet outil en ligne montre les endroits du monde où des services Google sont bloqués ( blocage gouvernemental ou problème technique ). Il permet également de connaître le nombre de demandes de suppression pour des contenus, de demandes de gouvernements pour obtenir des renseignements sur des utilisateurs.

Dans le Top 5 des pays qui ont le plus demandé des renseignements sur des utilisateurs au cours de la période de juillet 2010 à décembre 2010, figure la France. Elle occupe la cinquième position avec en l'espace de six mois 1 021 requêtes. Mais, il est à noter que dans ce Top 5, la France est le pays pour lequel les requêtes ont le moins été satisfaites ( 56 % ).

Google explique que " le nombre de demandes dans le cadre d'enquêtes criminelles augmente d'année en année du fait de plus de produits et services ". " Si  nous recevons une demande, nous nous assurons d'abord qu'elle est conforme à l'esprit et à la lettre de la loi avant de nous y conformer ". Apparemment, un peu moins de la moitié des demandes françaises ne respectaient pas ces critères.

Pour les États-Unis, qui est le pays le plus demandeur de renseignements personnels ( 4 601 ), 94 % des requêtes ont été satisfaites totalement ou partiellement. Les autres pays du Top 5 sont le Brésil ( 1 804 demandes ; 76 % satisfaites par Google ), l'Inde ( 1 699 ; 79 % ) et le Royaume-Uni ( 1 162 ; 72  % ).

Google-Transparency-Report-France-SuppressionsToujours sur la période de juillet à décembre 2010, 23 demandes de suppression portant sur 116 contenus ont été effectuées pour la France, dont 96 % satisfaites. Plus détaillé que par le passé, le Transparency Report donne des motifs pour ces suppressions : diffamation avec la recherche Web Google, usurpation d'identité sur Gmail, incitation à la haine ou encore pornographie sur YouTube.

C'est au Royaume-Uni que la main a été la plus lourde avec la demande de la suppression de 93 158 contenus dans le cadre de 38 requêtes ( 89 % satisfaites ). En annotation, Google justifie que l'Office of Fair Trading avait demandé le retrait d'annonces frauduleuses conduisant à des sites d'escroquerie.

En Corée du Sud, toutes les demandes ( 139 ) ont été satisfaites pour la suppression de 32 152 contenus. Nombre d'entre elles portaient sur la suppression de résultats de recherche contenant des numéros de résident, un identifiant identifiant personnel attribué par le gouvernement coréen.

À souligner qu'en Italie, une vidéo YouTube a été supprimée à la demande de la Direction centrale de la police. Cette vidéo critiquait le Premier ministre Silvio Berlusconi et simulait son assassinat par arme à feu à la fin du clip.


Consulter le Transparency Report de Google ( en français )

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]