Google intéressé pour racheter Yahoo

Le par  |  1 commentaire(s) Source : Wall Street Journal
Google logo pro

Parmi les acquéreurs potentiels de Yahoo!, Google pourrait tenter sa chance, en association avec des fonds d'investissement. Une telle acquisition ne manquerait cependant pas de soulever des problèmes de régulation antitrust.

Logo Yahoo ProDepuis le départ de sa dirigeante Carol Bartz, le groupe Yahoo! explore les différentes options qui s'offrent à lui pour sortir d'une situation de stagnation. Cela pourrait passer par une acquisition par un grand groupe ou des fonds d'investissement, capables d'apporter le souffle nécessaire à un redécollage.

Plusieurs acteurs semblent intéressés pour acquérir la société ou en prendre une participation significative. En dehors de divers fonds, le nom de Microsoft revient régulièrement, après l'échec de la tentative de fusion de 2008 et un partenariat négocié ultérieurement qui rapproche certaines activités mais n'avait pas impressionné les observateurs, par manque de réelles synergies.

Cependant, un autre groupe serait sur les rangs : le Wall Street Journal rapporte que Google étudierait une proposition de rachat de Yahoo avec le soutien éventuel de deux fonds, non identifiés. Le journal économique précise bien qu'il ne s'agit que d'une piste possible et que les discussions n'en sont qu'à un stade informel qui pourrait très bien ne finalement rien donner.


Des obstacles en vue mais des opportunités aussi

Google logoPar ailleurs, une telle tentative de rachat, si elle est concrétisée, ne serait pas sans poser de difficiles problématiques de régulation antitrust, et à un moment où Google est déjà au coeur de plusieurs enquêtes du fait de son poids économique et de la portée de chacune de ses décisions sur des pans entiers de l'industrie.

Dans ce cas, Google rachèterait un  concurrent direct sur une partie de ses activités, posant la question d'un affaiblissement du jeu de la concurrence sur les marchés de la publicité et de la recherche en ligne, même si sur ce dernier secteur, le partenariat avec Microsoft a conduit Yahoo à se tourner vers le moteur Bing du groupe de Redmond.

Et Microsoft ne serait certainement pas le dernier à se sentir menacé à mener des opérations de contestation. Malgré une position qui s'est affaiblie ces dernières années, Yahoo possède des ressources très intéressantes pour Google, qui pourrait s'appuyer sur les quelque 700 millions de visiteurs du portail Yahoo mensuels tandi qu'un rapprochement permettrait d'aider Yahoo à renforcer sa position sur le marché publicitaire par des prix plus attractifs. Ce ne serait d'ailleurs pas la première fois que Google aurait approché Yahoo!, suggère le journal économique.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #849791
Que ferait Google d'une tel daube ?
Ils ont davantage intérêt à aider à le faire perdurer petitement que de l'acquérir et risquer la loi anti-trust.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]