S'attaquer à YouTube, c'est menacer Internet !

Le par  |  9 commentaire(s)
YouTube - Logo

C’est presque ce que suggère Google dans sa rixe judiciaire l’opposant à Viacom en se faisant le défenseur de l’échange d’informations qui contribue au succès du Web.

YouTube   LogoOn l’avait presque oublié mais le groupe de médias Viacom est engagé aux Etat-Unis dans une procédure judiciaire à l’encontre de YouTube dont le propriétaire n’est autre que Google. Une affaire à 1 milliard de dollars puisque c’est le montant des dommages et intérêts que réclame Viacom à Google pour avoir diffusé illégalement sur YouTube plus de 150 000 vidéos soumises à des droits d’auteur, parmi lesquelles des épisodes de la série animée South Park par exemple. En raison de cette affaire, Viacom à qui appartient MTV Networks, a refusé de signer avec YouTube un accord de partenariat comme ont pu le faire NBC Universal, CBS et d’autres.

Après une plainte déposée en mars 2007, Viacom en a déposé une nouvelle version le mois dernier accusant YouTube de toujours autoriser la mise en ligne de copies illicites de programmes TV et de films qui sont consultées des dizaines de milliers de fois, et arguant que Google et YouTube n’avaient presque rien fait pour empêcher une telle diffusion. Pour Viacom, cette tolérance serait même le fond de commerce de YouTube.


La réponse de Google
Ces allégations n’ont que très moyennement plu à Google qui par l’intermédiaire de ses avocats, a fait parvenir un document à la Cour de district de Manhattan dans lequel il est indiqué que YouTube va bien au-delà de ce que lui impose la loi afin d’aider les ayants droits qui souhaitent protéger leurs œuvres. YouTube a par exemple implémenté une technologie de filtrage vidéo qui permet de détecter immédiatement la majorité des clips protégés par des droits d’auteur. De par son acharnement et la mise en cause de YouTube, pour Google, " Viacom menace la manière dont des centaines de millions de personnes échangent légitimement de l’information et s’expriment. "
Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #240631
je vois pas comment YouTube pourrait empêcher quelqu'un de mettre un fichier illégal...le seul moyen serait de prévisualiser les centaines de vidéos ajoutées chaque jour afin de les autoriser ou pas...donc toutes les vidéos refusées auraient coûtées de la "bande passante" pour rien...
Le #240701
*minute

je pense que c'est moins une question de bande passante que de faisabilité..
Le #240771
Pourquoi ne pas redonner la tache a Viacom de prévisualiser tout les vidéos question de savoir si c'est ok des les rendre publiques sur YouTube?
Le #240801
CodeKiller >Autant j'apprécie pas la démarche de VIacom, mais autant je n'apprécie pas Google qui se décharge de ses responsabilités. Si il n'est pas cappable d'assumer la régularité d'un service, qu'il ne le propose pas.
Le #240841
Et Google il ne menace pas internet en se permettant de télécharger et stocker tout ce qui passe ?
Le #241081
@Luchy "Si il n'est pas cappable d'assumer la régularité d'un service, qu'il ne le propose pas."

Depuis quand c'est à au fournisseur d'un service ou un vendeur de produit de s'assurer que son "client" va bien l'utiliser à des fins conformes à la loi ?

Va falloir stoper de vendre des couteaux, des voitures, de dépanner des ordinateurs,... (on ne peut pas controler effectivement ils seront utiliser à des fins louables)
Le #241101
Chitzoune, on parle de SERVICES et non de biens .. là est toute la différence..
Le #241121
@Sorgues:

Y'a aucune différence, au lieu de vendre, tu mets répare et hop t'as du service.....

De même que la poste (ou n'importe quel transporteur) fait du service, et ils sont incapables de garantir que rien d'illégale passe par eux.

Faudrait arrêter de fuir ses responsabilité ou d'en foutre sur ceux qui sont plus facile à cibler. Si un acte illégal à lieu, on ne peut en cas mettre en cause une personne (ou société) qui a fournit de quoi le faire sans en etre informé.
Le #241901
Chitzitoune >Ils ont donc le droit de se gaver en proposant du contenu illégale rénuméré grâce à la pub mais ils ne sont pas responsable ?

Google Video a très longtemps fonctionné avec une validation manuelle, c'est donc techniquement possible mais ça implique :
- qu'ils réduisent leur marge
- qu'ils se tirent une balle dans le pied étant donné qu'une grande partie des utilisateurs va sur YouTube uniquement dans le but d'accéder à un contenu illégale.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]