GTA San Andreas et Hot Coffee : la justice enquête

Le par  |  0 commentaire(s)
gta1 (Small)

Take-Two Interactive, le distributeur de Grand Theft Auto : San Andreas, vient d’annoncer que le Procureur général du Comté de New York a demandé à l’équipe responsable du développement du jeu de produire « tous les documents, recouvrant diverses périodes ( à partir du 1erGrand Theft Auto : San Andreas, octobre 2001), qui prouveraient que les officiels et autres cadres de la compagnie avaient connaissance de l’insertion et du développement de scènes cachées (aussi connues comme « hot coffee ») au sein du jeu  »L’enquête menée par le bureau du Procureur concerne aussi divers protagonistes et acteurs de second plan qui sont liés, de près ou de loin à cette affaire.

Gta1 small

Take-Two Interactive, le distributeur de Grand Theft Auto : San Andreas, vient d’annoncer que le Procureur général du Comté de New York a demandé à l’équipe responsable du développement du jeu de produire « tous les documents, recouvrant diverses périodes ( à partir du 1erGrand Theft Auto : San Andreas, octobre 2001), qui prouveraient que les officiels et autres cadres de la compagnie avaient connaissance de l’insertion et du développement de scènes cachées (aussi connues comme « hot coffee ») au sein du jeu  »

L’enquête menée par le bureau du Procureur concerne aussi divers protagonistes et acteurs de second plan qui sont liés, de près ou de loin à cette affaire. Cette liste inclut les consultants financiers de PricewaterhouseCoopers, Ernst & Young et d’autres compagnies qui bénéficièrent d’une quelconque rémunération de la part de Take-Two Interactive.  

Gta2 small       

Depuis quelque temps déjà, Take-Two et sa filiale de développement Rockstar Games sont sous les feux des projecteurs après que l’on ait découvert, dans Grand Theft Auto : San Andreas,  un mode permettant explicitement de jouer avec du contenu adulte, mode qui aurait dû être effacé et qui est facilement déblocable.

 

Gta3 small


Plusieurs procès guettent Take-Two, ce qui a eu comme incidence une baisse de 20% de l’action en bourse. De plus, à l’avenir, tout incident du style « Hot Coffee » sera passible d’une amende de $11,000. Ce qui n’exclut pas une class action, dont sont friands les Américains…

Affaire à suivre donc...

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]