Brevets : Google critique leur usage fait contre Android

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Blog Google
Google-nouveau-logo

Les critiques continuent de fuser chez Google pour dénoncer l'attitude de concurrents prêts à dévoyer le rôle des brevets pour freiner la croissance de sa plate-forme Android et de ses partenaires.

Google-nouveau-logoOn se serre les coudes chez Google pour faire passer l'idée que l'utilisation des brevets comme arme économique contre la plate-forme Android et ses partenaires est une mauvaise chose et une attitude peu fair play.

Après Eric Schmidt et Kent Walker, c'est maintenant David Drummond, directeur juridique chez Google, de s'exprimer sur le blog officiel de l'entreprise pour dénoncer les dérives de cette guerre des brevets qui enflamme l'industrie mobile depuis plusieurs trimestres.

Avec plus de 550 000 activations par jour et une part de marché mondial frôlant les 50%, Android est devenu la bête noire des concurrents, et même les ennemis de toujours, comme Microsoft et Apple ( auxquels il rajoute Oracle ), en viennent à se rapprocher pour multiplier les actions hostiles.

Et de citer les exemples d'acquisition de brevets dans lesquelles Microsoft et Apple se sont associés pour faire barrage à Google, ou la pression mise sur l'exploitation de royalties sur les appareils Android produits par les partenaires, rendant l'intégration d' Android plus chère que celle de Windows Phone ou la multiplication des plaintes contre les fabricants de terminaux Android.


La guerre des brevets nuit à l'innovation
L'argument de David Drummond est le même que celui des autres dirigeants : cette guerre des brevets dénature l'usage qui doit être fait de la propriété intellectuelle et a pour conséquence de freiner l'innovation, avec des effets négatifs pour l'utilisateur final, qui va payer plus cher ses terminaux et ne pas pouvoir profiter des dernières avancées de l'industrie.

Si les dirigeants de Google cultivent ouvertement depuis plusieurs semaines cette même argumentation, c'est que les régulateurs ont commencé à réagir et à poser des conditions de non agression lors de l'acquisition de propriété intellectuelle.

De son côté, Google a affirmé à plusieurs reprises ne pas vouloir entrer dans ce jeu du brevet comme arme offensive pour mieux promouvoir l'innovation et la créativité. Une position vertueuse sans doute plus facile à prendre quand on domine largement le marché.

On n'oubliera tout de même pas qu'il y a encore deux ans, Apple et Google étaient les meilleurs amis du monde, avec chacun des représentants dans le conseil d'administration de l'autre, et que la situation s'est nettement dégradée quand Google a coup sur coup annoncé Android puis Chrome OS, deux produits venant directement concurrencer ceux d' Apple.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]