Un hacker déverrouille le DRM FairPlay d'Apple

Le par  |  12 commentaire(s)
iTunes

Jon Lech Johansen, norvégien de 22 ans habitant à San Francisco, a cracké la technologie de protection d'Apple, affirme Monique Farantzos, directrice et manager de DoubleTwist, la firme qui a prévu de livrer sous forme de licence le code aux entreprises souhaitant toucher le public des " iPods users ".

Jon Lech Johansen, norvégien de 22 ans habitant à San Francisco, a cracké la technologie de protection d'Apple, affirme Monique Farantzos, directrice et manager de DoubleTwist, la firme qui a prévu de livrer sous forme de licence le code aux entreprises souhaitant toucher le public des " iPods users ".

' Ce que nous avons fait était à l'origine un reverse engineering* de FairPlay. Cela permet aux autres compagnies d'offrir du contenu pour l'iPod. " a t-elle précisé. A l'heure actuelle, les morceaux achetés sur la plate-forme iTunes ne sont en général lisibles que sur des baladeurs d'Apple, tandis que les morceaux acquis légalement sur d'autres plates-formes sont en général illisibles sur un iPod. Une compagnie s'est dite intéressée mais n'a pas encore donné son identité.

Itunes
La plate-forme iTunes

Mais la technologie de Johansen pourrait aider la concurrence d'Apple à bousculer un peu son hégémonie. 88 % de la musique légalement achetée aux Etats-Unis l'est sur iTunes, tandis que l'iPod a séduit 60 % du marché.

La firme de Cupertino, dont les profits ont augmenté les dernières années en bonne partie grâce au succès du couple iPod / iTunes, n'a pas souhaité commenter cette affaire. Du côté de Johansen, il n'en est pas à son premier coup d'éclat puisqu'il avait, à l'âge de 15 ans, réussi à contourner la protection des DVDs leur permettant ainsi d'être copiés et lus à partir de n'importe quel appareil.

Cette fois, des firmes comme Microsoft, Nokia, Sony Ericsson ou bien encore Samsung pourraient bien tirer parti de cet exploit pour venir concurrencer réellement la firme à la pomme.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #138289
Ohohoh !
Ça sent déjà le commencement d'une petite saga judiciaire, cette affaire.

Je vais préparer du pop-corn pour tout le monde.
Le #138291
Euh, je plussoie tilt1001... Apple ne réagit pas ' Ps de procès ' Ce n'est pas totalement illégal ce qu'a fait ce petit génie '

C'est pas que ça me dérange plus que ça, mais devant l'acharnement d'Apple à vouloir protéger son DRM, je m'étonne que la note ne fasse même pas état d'une réaction quelconque d'Apple...
Le #138293
Le #138297
@Upsilon : le reverse engineering en soit est légal dans de nombreux pays (dont les pays européens), même si y'a un paquet de détails à respecter pour ne pas tomber dans l'illégalité. C'est quelque chose qui est à la limite est qui peut facilement tomber du mauvais coté si on prend pas garde.

Après, en plus, c'est une pratique qui plait très rarement aux entreprises, car justement, ça fait fin à leur avantage sur leur système fermé.

Mais en soit, c'est parfaitement légal (du moins par chez nous, aux USA ils ont tendances à etre moins gentils la dessus), par contre, ça demande généralement un boulot plutot conséquent, des embrouilles avec la boite qui va faire que changer son format pour tenter de rester incompatibles, des embrouilles juridiques pas forcement dans le but de gagner, mais plutot dans celui de faire abandonner le projet,....
Le Vendangeur Masqué Hors ligne Vétéran 2082 points
Le #138302
C'est pas la première fois qu'une entreprise tente de rentrer de force dans l'iPod.
Real avait déjà essayé il y a quelques années avec son service Rhapsody: un échec cuisant.
Il avait suffit à Apple de modifier son code pour que l'iPod se retrouve incompatible avec ce service.
Imaginez la fureur des gens ayant acheté de la musique chez Real, garantie comme compatible, et qui ne l'était plus.
Ils ont préféré arrêté le service et rembourser les clients plutôt que risquer un procès pour publicité mensongère...

Aujourd'hui, la situation se reproduit, et encore plus cocasse, c'est un pirate qui en est à l'origine.
Le gars vient seulement de se rendre compte qu'il pouvait y gagner des sous. Il est pas très vif d'esprit le gars...
Plus bête encore: comment ne pas penser qu'Apple ne vas pas modifier quasi-constament son cryptage '
Ca ruinera toute qualité à ce service musical sauvage.

Et sur le fond: doit-on donner des sous à un service dont le principe de base ne respecte en rien la propriété intellectuelle '
Ca me ferait marrer de voir son service cracké, il en dirait quoi le Jon '
Le Vendangeur Masqué Hors ligne Vétéran 2082 points
Le #138303

Chitzitoune



Le reverse engineering est plutôt interdit au USA, surtout à cause de la loi DMCA.

En Europe on l'autorise, certes, mais certainement pas dans l'optique de piquer la technologie d'un concurrent.
Le #138305
@Le Vendangeur Masqué :
Justement, il s'agit nullement de "piquer" une technologique, mais de permettre l'une des chose pour quoi le reverse engineering est explicitement autorisé: l'interopérabilité entre cette technologie et le reste.

Et c'est pour ça que précise, hors USA, car la DMCA est beaucoup plus restrictif sur ce point.

Mais cette personne est norvégienne, sur le sol norvégien, et n'a pas de compte à rendre aux etats unis
Le #138307
il est norvegien mais il vit à San-Francisco

J'ai jamais vraiment compris le succés de l'Ipod de toute façon. Sauf en me disant qu'il y avait beaucoup plus d'amateurs de bondage dans le monde que ce que je croyais....
Le #138314
@sliced : rofl, il a démanagé ' le vilain

Pour les DVD, le procès avait bien eu lieu en norvège. Je lui souhaite bien du courage alors, car c'est vraiment des procéduriens de ce coté la les américains
Le #138336
@Chitzitoune :
Je crois bien qu'il habite aux États-Unis (Californie), http://nanocrew.net/about/.

@Le vendangeur masqué
Jon Lech Johansen n'est pas un pirate et il travaille pour la société qui est cité dans l'article, DoubleTwist.

La façon dont je comprends l'article c'est qu'il ont trouvé un moyen de produire des fichiers identiques à ceux d'Apple. Un peu comme OpenOffice sait utiliser le format propriétaire et fermé .doc.
Leur fichiers seront donc lisible par les ipods même après mise à jour, exactement comme les fichiers officiels d'Apple. Sauf si Apple empêche aussi la lecture de tous les fichiers qu'il a lui-même vendu.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]