L'après-Hadopi est déjà demandé pour rémunérer les artistes

Le par  |  30 commentaire(s)
adami-logo

La loi Hadopi appellera-t-elle une nouvelle loi ? C'est presque le souhait de l'Adami qui pointe du doigt un média Internet peu rémunérateur pour les artistes, à raison de 0.001 euro pour un titre diffusé en streaming légal.

adami-logoL'adoption par le Parlement de la loi favorisant la diffusion et la protection de la création sur Internet n'a pas manqué d'être saluée par la Sacem ( Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique ). Le Président du directoire de la Sacem a ainsi parlé d'une loi " longtemps attendue par les auteurs " et " une avancée bienvenue après tant d'années de laissez-faire ".

En faisant la chasse au téléchargement illégal et en espérant ainsi favoriser l'offre légale sur Internet, il n'est toutefois pas dit que les ayants droit obtiennent en retour la compensation financière désirée. La Sacem se montre d'ailleurs particulièrement vigilante à ce niveau, et en fonction du bilan d'application de la loi prévient que : " il importera d'examiner les mesures nouvelles à proposer pour remédier aux difficultés éventuelles tout aussi bien que pour responsabiliser effectivement tous ceux qui profitent directement ou indirectement, de l'exploitation, de la circulation ou du transport des œuvres musicales ". Notre confrère Numerama voit dans cette responsabilisation, l'ébauche d'une future taxe sur les FAI.

Aujourd'hui, c'est l'Adami, société de gestion collective des droits des artistes-interprètes, qui nous parle à son tour de l'après-Hadopi, regrettant pour sa part que tous les amendements faisant référence à la rémunération des artistes ont été systématiquement rejetés. " La seule réponse apportée par le gouvernement à la question de la rétribution des créateurs aura été que la loi favorise le développement de l'offre légale ".

Si l'Adami croit en cette offre légale, elle tire également un bilan sans concession des offres de streaming qui ont été à plusieurs reprises portées aux nues par la ministre de la Culture :  

" Selon les relevés de rémunération des sites de streaming et sachant qu'un artiste touche habituellement 8 % sur les ventes de ses enregistrements, la diffusion légale d'une chanson rapporte 0,001 euro à son interprète. Soit 100 euros si, couronnée de succès, elle est diffusée 100.000 fois ! En l'état Internet ne rémunère pas la création, il lui fait à peine l'aumône ! "

Pour l'Adami : " Notre monde est entré dans une forme d'âge de l'accès dans lequel les modèles économiques actuels sont tous mis en échec. Adapter le droit à ce nouveau contexte est une nécessité absolue ", sous-entendu que la loi Création et Internet n'a rien fait en ce sens et qu'une nouvelle loi paraît nécessaire.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 3

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #459411
je me demande quand est-ce qu'ils vont comprendre que le problème vient d'eux et pas des acheteurs/internautes/"pirates" ??

c'est quand même un comble , une loi a la con liberticide est votée rien que pour eux , mais ils en veulent toujours plus ... y a un moment ou va falloir qu'ils arrêtent leurs conneries ...
Le #459421
alors :
1) on coupe internet
2) on continue de payer internet
la suite :
3) on instaure une taxe (type taxe TV) de 100€ par foyer
4) obligation d'acheter 50 cds par ans sous peine d'amande
5) faire des dons aux artistes avec 10% de crédit d'impôts

C'est de l'utopie mais pas si loin de la vérité qu'ils veulent appliquer. Un jour on y arrivera si ça continue
Le #459431
Je pense pour ma part que le principe de rémunération directe des artistes est plus normal que cette connerie de loi Hadopi.
Elle va dans le sens de la propriété intellectuelle, tandis qu'Hadopi touche l'aspect licence, qui lui n'est qu'économique. Hadopi est une loi d'argent pour moi, qui se veut de protéger encore plus ceux qui le sont déjà, c'est à dire ceux qui ont l'argent.
Le #459441
Moi ma passion c'est de collectionner les paquets de cigarette vide trouvés dans la rue, malheureusement ça me rapporte 0,00001 centime par paquet trouvé. Je pense qu'il faudrait adapter la loi pour que les personnes qui profitent indirectement de mon exploitation soit responsabilisé (la commune, l'usine de recyclage).

J'ai aussi un ami qui collectionne qui est collectionneur de trombone professionel, pareil ça lui rapporte environ 0,00001 centime par trombone, là aussi il faut adapter la loi.
Le #459451
D'ailleurs il n'y a qu'à voir ce qu'avait fait Radiohead, de proposer leur album gratuitement (où pour le montant que l'on voulait) : ca leur a rapporté beaucoup et directement au moins.
Je pense qu'ils devraient être plus nombreux à tenter cette expérience. Le fait de savoir que ce qu'on paye va directement à l'artiste, pour moi c'est important. Si je paye 1 euros pour une chanson en streaming et que l'artiste touche 1 centime, ça me fait mal au coeur.
Le #459461
En même temps c'est du streaming et pas d'un téléchargement légal qu'on parle là, c'est pas différent d'une diffusion à la radio... c'est clair que pour un téléchargement d'un morceau par iTunes, 0.001€ c'est trop peu pour l'artiste, mais pour un streaming qu'on interromp 9x sur 10 apres quelques secondes car on aime pas, c'est bien payé. En tt cas perso, on me donnerait 10 albums gratuits par mois... ben ça changerait rien, y a que de la merde qui sort depuis 10 ans (à part 2 ou 3 surprises par an).
Le #459481
C'est vraiment un système qui s'écroule sous son propre poids...

Mais qu'est ce qu'il nous emmerde pendant son agonie...
Le #459491
qui est le plus bourin? le pirate ou l'artiste? il semblerait que ce soit P NEGRE et compagnie qui seront les gagnants!!!! pauvre artiste tu n"as rien compris!!!!!
Le #459501
Orange estime que l'Hadopi est un danger...

Sur le blog officiel d'Orange Services Business dédié à la sécurité, Philippe Maltere estime que la loi Hadopi et ses conséquences pratiques sur le trafic Internet porte "un danger (bien) caché". "Le danger, en fait sera pour ... le gouvernement", écrit-il.

L'auteur, employé d'Orange, explique que l'Hadopi va pousser le grand public à utiliser massivement le chiffrement de leurs communications. "D'un nombre important de protocoles utilisés, nous allons tomber à environ ... deux (ou presque). Le http standard et sa version SSL (...) le P2P tel que nous le connaissons aujourd'hui va progressivement disparaitre, mais pas l'échange de fichiers illégaux", pronostique-t-il. "En ce qui concerne, par exemple l'échange de fichiers, des logiciels d'échange travaillant sur SSL, des serveurs de fichiers centraux type rapidshare ou megaupload offrant une option HTTPS à leurs clients, des fournisseurs de news offrant une connexion SSL (pour la plupart c'est déjà fait)".

Or ce cryptage est un danger pour le gouvernement, assure Philippe Maltere. "Le bon père de famille va prendre l'habitude de chiffrer toutes ces données même de messagerie grâce à des logiciels toujours plus puissants et de plus en plus faciles à utiliser, avec en plus une recherche d'anonymisation plus forte grâce à des réseaux de type TOR ou I2P encore plus faciles d'accès (...) Les communications très majoritairement chiffrées vont faire passer l'état d'Internet de difficilement contrôlable à totalement incontrôlable".

Car avant, "seuls certains chiffraient leur communication, après que l'on est écarté les entreprises, les sites bancaires et e-marchand, il ne restait pas «grand monde » à vérifier". Mais après l'Hadopi et les différentes tentatives de surveillance de l'utilisation du net, lorsque "toutes les communications sont cryptées, comment séparer le bon grain de l'ivraie ?". "Impossible", assure l'ingénieur d'Orange.

Il ajoute qu'aux Etats-Unis, c'est la NSA, l'agence de sécurité intérieure du pays, qui fait obstacle à la surveillance généralisée du réseau, justement par crainte de pousser la population à tout crypter. "Ils avaient déjà des problèmes avec Skype pour la même raison, alors généraliser le chiffrement pas question", écrit-il.
Le #459531
radio bistrot l'an 2010
l' ado pi berce mon coeur d'une langueur monotone.
je répète
l' ado pi berce mon coeur d'une langueur monotone

quoiqu'ils fassent ils l'auront comme nous ,dans l'anus sans vaseline pseudo artistes qui comme a.d..i va pleurer chez aubry parce que le ps n'a pas voté pour
ecoute cette chanson je l'ai (re)composé pour toi pauvre con..
que des cabots et c'est toujours les plus petits qui grogne le plus fort

salutations de franchinoisie

Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]