Attali enterre à nouveau Hadopi

Le par  |  12 commentaire(s)
Attali

Le futurologue Jacques Attali prononce l'oraison funèbre de la loi Hadopi et voit sur le Net un avenir en licence globale pour l'industrie culturelle.

AttaliL'ancien conseiller de François Mitterrand avait très explicitement pris partie pour la licence globale  dans le cadre de la Commission sur la libération de la croissance française qu'il avait présidée.

Plus de 300 propositions remises au président de la République et au Premier ministre en janvier 2008 dont une portant sur la juste rémunération des acteurs de l'économie numérique où l'on pouvait lire : " Il convient de faire verser par les FAI une contribution aux ayants droit auprès des différentes sociétés de gestion collective des droits d'auteur, sous la forme d'une rémunération assise sur le volume global d'échanges de fichiers vidéo ou musicaux. Cette contribution, qui pourra être répercutée sur les usagers, assurera une rémunération juste des artistes ".

À l'aube du vote de la loi Hadopi, Jacques Attali n'a pas changé d'idée et de vision, et dans une interview accordée à Libération, il se veut sans concession à son égard. " Une loi, plus ou moins avortée, qui ne servira à rien ". Sans concession également pour les " vedettes politiquement très visibles " qui soutiennent la loi. Elles sont " surévaluées au regard de leur utilité artistique, pour ne pas parler de leur utilité sociale ". Elles " ne représentent pas la véritable créativité française ".

Si la licence globale paraît inéluctable pour Attali, une avancée vers cette dernière pourrait passer par un préalable comme la licence Musique susceptible de changer les mentalités. Proposée à titre personnel pas l'ancien président de la SACEM, Laurent Petitgirard, elle prévoit moyennant pour l'internaute un abonnement mensuel de l'ordre de 6 €, l'accès à un site officiel de téléchargement de fichiers musicaux, sans possibilité de partage.

Selon Jacques Attali, c'est toutefois bien la licence globale qui " progressivement " se mettra en place, avec " un système de répartition des droits qui tiendra compte des véritables usages ". " Au lieu de savoir ce que monsieur X télécharge, on saura combien de fois tel artiste aura été téléchargé ". Ainsi, pour Jacques Attali, un accord entre FAI, majors et sociétés d'auteurs est " fondamental ". À défaut, " tout sera réparti entre les majors et les FAI ".

L'intégralité de l'interview de Jacques Attali est disponible sur le site Ecrans de Libération.

 

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #506061
Elle sert juste surveiller les internautes cette loi.. osef des artistes..

Quand à la licence globale.. pas spécialement envie de débourser X euros par mois pour des trucs que je ne téléchargerait jamais ..
Le #506071
"elle prévoit moyennant pour l'internaute un abonnement mensuel de l'ordre de 6 €, l'accès à un site officiel de téléchargement de fichiers musicaux, sans possibilité de partage."


On est loin d'une licence globale la, c'est un abonnement classique à un site avec choix limité et bourré de DRM
Le #506121
La licence globale, les Socialistes l'ont déjà créée en mettant une taxe sur tout ce qui enregistre. Souvenez-vous de la taxe sur les magnétoscopes. Il fallait y penser ! Ne soyez pas naïfs, si la licence globale passait, vous ne pourriez rien charger sans payer. Il y aura toujours un petit malin qui trouvera qu'en prélevant quelques euros par ci par là, il pourra s'en mettre un peu plus dans la poche. Nous venons de battre des records d'entrées dans les cinémas, croyez-vous que cela remette en cause l'acharnement à faire passer une loi inapplicable ?
Le #506141
les économistes se prennent des gamelles sur les prévisions de la crise, alors ils se trouvent un nouveau cheval de bataille : la dope i
ça me saoule d'entendre a longueur de semaine qu'on associe le P2P au téléchargement des MP2. A croire que pour les français, y'a que ça qui compte la musique.
Et si on parlait de la rémunération des ces petites PME qui éditent des logiciels qui sont de suite piratés ! de ces films de suite mis en téléchargement avant même leur diffusion en france ?
c'est quoi cette lubie avec le MP3 ???
c'est un besoin vital pour vivre ?
Quand on aime, on achète,POINT. michael jackson a vendu en 1 mois , plus de10 million d'albums, a titre posthume certes, mais quand même.
Ses futurs albums d'inédits vont s'arracher, son film dvd de concert va battre des records.
Quand on aime l'artiste, on achète.
Quand on aime l'artiste mais quand on un revenu misérable, on télécharge car pourquoi se priver ?
La place de ciné est @ 10.60 euros, pour des navets, la plupart du temps, et des salles qui sont les mêmes qu'il y a 10 ans.
Pour en revenir à la musique, car c'est ce qui fait jouir tout le monde, les CD sont des bien périssables, pourquoi se ruiner à les acheter ? il faut d'autres moyens de distributions, comme le fait apple, mais avec des prix encore moindres.Croire que julien, 19 piges va héberger 400 cd dans une chambre de bonne d'étudiants de 11 m2, faut arréter le pastis !
Qu'on arreter de parler des majors, qu'on parle d'artistes, de développeurs.

tiens, dernière chose, faut pas venir pleurer quand les studios de créations ferment quand ils sortent un jeu buggué, et mettent 1 an a sortir des patchs quand ce n'est pas la communauté de bénévoles qui le fait.
Que les gens paient 6 ou 10 ou 15 euros, ça en changera rien. Comment seront remunérés les adobe, les développeurs et cie ? Je vois pas comment les rémunérer, même si on comptabilise la masse de téléchargement.

Perso, j'aime bien la Sté AVIRA, ils offrent un antivirus, performant et gratuit, ils te balançent un peu de pub sur LEUR produit. résultat, le produit est bon, j'ai acheté la licence premium pour 1 an CAR LE PRODUIT M'A CONVAINCU !
Au lieu de nous prendre le chou avec des pseudos téléchargeurs, alors que le cinéma, la musique, en temps de crise se porte bien( voir les chiffres officiels ), pendez une loi sur les BNP paribas, et cetelem (même boite) et cofinoga qui se font des milliards en surendettant les gens. bnp paribas a prévu 1.6 milliard pour rémunérer quelques traders, ces vautours qui ne créent aucune richesse et s'amusent avec votre argent.

http://www.dailymotion.com/relevance/search/argent/video/x75e0k_largent-dette-de-paul-grignon-fr-in_news


allez laissez vous endormir, comme des veaux sur de la musique de tarlouze, parcque c'est ce qu'on a depuis 10/15 ans.




Le #506151
Moi j'aime bien la musique de tarlouze.
Le #506161
Vaut mieux etre producteur qu'artiste, c'est un fait avéré.Que les indépendants s'organisent, crée des sites sociaux ou l'on peut donner ce qu'on veut. ça existe déjà mais ça n'est pas assez mis en avant.
c'est le même principe que ces agriculteurs, laitiers qui vendent direct a particulier, moins cher et TOUT LE MONDE EST GAGNANT !
Au lieu de proposer une énième taxe, qu'on baisse la tva mais pas comme l'a fait le gouvernement avec les restaurateurs qui s'en mettent plein les poches. Et qui se fait entuber, encore une fois, le CON-SOMMATEUR, car ce manque à gagner sera répercuté quelque part, soyez pas naifs.
ils auraient du baisser la tva et fournir des cantines gratuites aux plus démunis aux lieu d'engraisser des restaurateurs, certains millionnaires.
Le #506271
Je ne suis pas spécialiste et je n'ai pas de solution, mais c'est clair que le "tout gratuit" c'est pas un système viable pour les créateurs (zic, film, soft)
hadopi etait pas adaptée mais faut arrêter de hurler parcequ'un jour il faudra (re)payer pour rémunérer des gens qui bossent.
chercher des solutions et des systèmes économiques où tout les monde y trouve son compte c'est plutôt sain.
C'est pas parcequ'on s'est habitué à télécharger gratos (moi y compris) que ça va durer toujours.il faudra (re)passer à la caisse et c'est plutôt normal je pense.
Et si ça pouvait éviter les 12 intermédiaires entre le créateur et le consommateur, ce serai bien aussi.
Le #506281
Payer une licence globale ok, mais il faudrait arrêter HADOPI.
Je suis certain que ça va faire comme la taxe copie privée (à savoir, en tant que revendeur, un spindle de 10 dvdr dl on l'achète en prix d'achat environ 8 € HT + environ 18 € ht de taxe SACEM et ensuite il faut rajouter la marge et la TVA), donc comme je le disais on paye une forte taxe pour la copie privée mais on à pas le droit de copier. HADOPI va certainement passer et en plus il faudra payer la licence globale.
Le #506341
@zandko "Je ne suis pas spécialiste et je n'ai pas de solution, mais c'est clair que le "tout gratuit" c'est pas un système viable pour les créateurs (zic, film, soft)"

Et si tous les musiciens, chanteurs, ... se remettaient à faire leur travail : Des concerts et des tournées dans toutes la france, y compris les petites villes pour montrer leur art aux gens.

Et non sortir un best of, remix, ... avec 2 / 3 chansons nouvelles tout les 2 /3 ans, quand ils ont besoin de fric, en allant exceptionnellement dans une salle de concert, et uniquement les plus grandes, qui sert uniquement d promo à un disque ?

(non car bon, ceux qui pleurent contre le téléchargement, c'est pas le petit groupe qui se fait connaitre, au contraire, c'est plutôt les grosses gueulent qui n'en branlent plus une, vivent sur leur gloire passée / renommé et aimeraient gagnerait quelques millions de plus)

Le #506451
@Chitzitoune
je ne parlais pas que de la musique.
ce que tu dis pour les zicos est sûrement pas faux, mais ce n'est pas trop en rapport avec mes arguments.
c'était une réflexion plus globale sur la propriété intellectuelle et la rémunération des artistes et concepteurs de softs (tous ceux qui font des choses téléchargeables)
le 'tout gratos" c'est pas viable et même si c'est pas simple et que ça échappe sûrement aux décideurs, il faudra bien trouver une solution un jour ou l'autre.


Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]